Youteubés

Je me suis souvenu pourquoi je ne faisait plus de vidéos. C’est horrible comme processus, et encore, je n’y mets pas un grand soin ! Trouver le matos, monter, rendre, encoder et uploader, autant d’étapes qui étaient derrière moi. C’était très bien.
Bon, c’est le 600è post et pour ce chiffre rond, on essaie de se faire plaisir : je réponds à un taunt de lecteur et je fais un Let’s Play d’Amnesia. Non, internet, ce jeu ne fait pas peur du tout. Ou alors ça fait peur à l’heure d’après. Pour ceci, je suis accompagné d’Amo qui a eu la bonté de me fournir son PC, sans qui rien n’aurait été possible. C’est un peu le Mario Maso du survival-horror : on joue encore au clavier – cassé – dans une configuration minimale, montage minimal, j’ai même réussi à décaler un peu la deuxième vidéo au début (pardon, pardon) bref, le pire Let’s Play de l’internet. C’est pas comme ça qu’on va gagner des milliards et notre poids en chips.
Enfin, vous avez quand même deux heures d’horreur intense, alors enjoy !

This entry was posted in Vidéo-lubrique and tagged , , . Bookmark the permalink.

5 Responses to Youteubés

  1. Hackatosh says:

    (Je n’ai pas encore regardé la vidéo, 2h c’est long et j’ai mon bac blabla *insérer ici des propos pour se donner bonne conscience*)

    Ahhhhh. J’avoue que je pensais pas que tu allais y jouer ! Heureux que tu aies testé ce jeu parce qu’il est réellement bon.

    « Ce jeu ne fait pas peur. » Bah le truc c’est que le jeu tourne autour du concept de « descente aux enfers », dans lequel le château est un peu la métaphore de la conscience/ du passé. Il part de rien et affronte petit à petit ce qu’il a fait (d’ailleurs j’ai l’impression que tu ne lis pas les notes, ce qui n’aide pas beaucoup à l’immersion. Pourtant elles sont pas longues et t’es un littéraire non ?).

    Donc oui effectivement ça fait plus peur l’heure d’après, et l’heure après l’heure d’après fait plus peur que l’heure d’après les deux premières heures.

    Après j’imagine que tu devais t’être tellement blindé psychologiquement que forcément… (en plus tu as Amo avec toi pour te réconforter).

    Bref, finis-le lui et les autres jeux de la liste. Y’en aura bien un qui te fera peur !

  2. Meles Badger says:

    Nan mais le problème d’Amnesia, c’est que bon, non, ce n’est clairement pas le jeu le plus effrayant de tous les temps…

    Il n’y a pas que le suggéré qui fonctionne dans un jeu d’horreur. Et t’empêcher de te battre ne renforce pas forcément le côté effrayant… C’est quand on te faire jouer avec les codes et/ou quand on te surprend. Effectivement, le jump scare de Bioshock Infinite fonctionne parce que même quand on s’y attend, le jeu ne nous ayant pas habitué aux jump scares, réussit son coup parce qu’on ne sait pas quelle forme va prendre celui-ci véritablement, on en vient à une peur de l’inconnu (je m’y attendais à fond au jump scare de BI… ça m’a pas empêché de sursauter comme un malade).

    Autre exemple, avec F.E.A.R. et l’apparition d’Alma quand on descend une échelle… On est pris par surprise au moment où on ne peut rien faire du tout. Et ce « jump scare » n’est pas réutilisé.

    De l’autre côté, un jeu comme Eternal Darkness et ses « hallucinations » fonctionnent un temps à cause d’une certaine incompréhension de ce qui arrive (genre le personnage qui explose d’un seul coup, le volume qui descend), mais si le jeu est « impressionnant » au début, il perd de sa force parce que si ces effets sont intéressants, ils deviennent simplement une part du gameplay avec laquelle on fait avec. Cela n’empêche pas le jeu d’être très bon et d’avoir une ambiance lovecraftienne cool… mais c’est pas un jeu si effrayant que cela.

    Enfin, pour prendre un dernier exemple, Resident Evil Rebirth fout les boules non seulement à cause de son ambiance, mais aussi parce que, par exemple, les Hunters surviennent au bon moment (et leur cinématique d’introduction reste l’un des trucs les plus flippants que je connaisse… TT__TT te foutre la vision subjective d’un monstre qui va super vite et reconnaître les lieux par lesquels tu viens de passer) mais les Crimson Heads sont aussi un concept diabolique : on sait que les zombies non-brûlées vont revenir plus forts, mais on n’a pas une idée de quand… du coup, une nouvelle fois : peur de l’inconnu et de l’inattendu.

    Amnesia est bien trop mécanique dans ses tentatives de nous effrayer pour être flippant… Stressant peut-être… mais flippant, non. =(

    • Hackatosh says:

      Après les jeux qui font peur du début à la fin sont plutôt rare. À part les jump scares et autres screamers, les jeux sont souvents plus stressants, voir angoissants, que réellement effrayant. Et chacun est sensible à une peur « différente ».

      Dans Amnesia, l’impossibilité de se battre, outre le fait qu’elle colle au scénario et à l’univers, est un choix de gameplay intéressant : cela nous force à rester dans l’ombre, or l’ombre affecte la santé mentale de Daniel. C’est ce « dilemme » qui peut créer des situations assez stressantes.

      Après je pense que les conditions de la vidéo ne permettent pas du tout d’avoir peur : le Pc qui rame défonce l’immersion, vous skippez le scénario (dommage il est pas mal), et surtout vous jouez à 2 sans trop chercher à « rentrer » dans le jeu (suffit de voir les 10ères minutes).

      Enfin la vidéo reste très sympa. Pense à tester les autres jeux

      • Concombre Masqué says:

        J’ai toujours pas répondu, je suis un terrible internaute. En fait on squizze toutes les expositions dans un simple souci de gain de temps, on sait par définition que ça va être moche et lent (comparez les vues entre les trois vids haha)

        Mais oui, j’ai bien capté les subtilités du début de scénario. Et oui, je suis plus littéraire que scientifique, avec le bac, la prépa et le master dédié. Et justement, le bac, ça se passe bien? 😛

        • Hackatosh says:

          « Le bac, ça se passe bien » Très bien, enfin c’est ce que je crois 🙂

          Et puis les révisions m’ont permis de finir les extensions de Skyrim, donc c’est déjà pas mal :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *