Tag Archives: Trois Ans

Triple arc-en-ciel

J’ai reçu un mail très sérieux de l’organisateur des TM Golden Blogs. Ce mail me donne une super occasion de vous rappeler que ce concours existe et qu’il met dans une petite arène quinze blogs, dont le mien, pour déterminer qui est le plus lu, qui a les lecteurs les plus fidèles… les trois premiers au vote unique recevront une petite babiole symbolique selon leur rang et un quatrième titre sera donné au blog mobilisant les votes les plus réguliers. Le fait est que ce mail contenait les résultats actuels… c’est un peu dingue évidemment mais les chiffres sont confidentiels, je suppose donc que c’est fait pour activer notre fibre compétitrice… et ça marche plutôt bien. Soyons clair : en ce moment, je ne pas suis en lice pour savoir si je vais tenter un hold-up mais bien combien de titres je chope éventuellement. Il faut prendre énormément de distance sur cette affirmation parce que le blockbuster l’AMV Enfer était, je suppose, un bon aspirateur à votes. C’est évidemment extrêmement serré et j’ai toujours plus besoin de vous pour conforter ça! J’aurais un peu de mal à porter le truc sur les réseaux sociaux (c’est un peu chaud à assumer, faut l’avouer) MAIS je peux d’une part, vous remercier pour vos premiers votes, d’autre part continuer à vous solliciter! « Pour le blog de votre choix »! On a tous une bonne raison de voter! Je me bat seul avec mes petits poings contre un gros site communautaire au design léché (qui me talonne tellement qu’il en devient dangereux) mais aussi contre un quarantenaire, contre un ami… soyez sympas, mobilisez vous et faites tourner! Pour l’amour des pavés, des persos ambigüs, des jeux de rythme et… du blog personnel. Du blog! Je vais pas faire semblant, ça me ferait bigrement plaisir.

D’avance : non, vous n’aurez pas droit à une implosion d’égo en cas de bonne configuration, je continue de savoir ce qui est important dans la vie, hé. Je suis surtout très joueur.

sample_2721d66be49fd305975b5001d5043acb.png
C’est dur d’être populaire!

Si vous trouviez que le paragraphe précédent était nombriliste… arrêtez vous là parce que c’est sur le point d’empirer. Le fait est que je suis un peu le cul entre deux chaises sur ce genre de post : c’est le moment satisfaisant cinq secondes mais un peu gênant le reste du temps de s’auto-congratuler un peu et de faire le bilan. Comme le sexe et les jeux de carte pour enfant : sur une table et grande honte éprouvée après! Oui, on arrive à cette période de l’année où se mêlent le sentiment un peu honteux d’encore perdre des heures nocturnes à appliquer cet hobby si chronophage (parce que sérieusement, je me demande à chaque point de repère comment je peux toujours consacrer autant d’important à ce bazar) et la fierté de continuer à tenir le coup… et donc à découvrir des trucs pour les faire partager. C’est une motivation minime mais bien existante : au delà de la critique un peu fadasse et gratuite, tomber sur une pépite et la faire tourner est un assez gros régal.

Je m’en suis toujours pas lassé. Nous sommes mi-Juin et c’est dans cette période de temps un peu imprécise que le blog connaît une véritable activité sérieuse et régulière. Si la date officielle tombe mi Juillet et que le blog va physiquement avoir sa demi décennie, on peut plus concrètement fêter les trois ans du blog. C’est galvanisant et flippant à la fois parce que je commence à réellement entrer sur une logique de long terme : je fais souvent la vanne du mec qui pourrait encore râler sur le net et critiquer tout ce qui bouge sur son lit de mort mais pour être honnête, on est dans cet esprit du « ca a toujours existé et ça continuera ad vitam » mais ça, les petits amis, j’aimerais… et c’est tout sauf garanti. Je met des précautions depuis des lustres mais il y aura bien un moment où le couperet tombera, d’autre part concilier écriture de ces gros textes mal structurés et vie sociale/scolaire (tout cet aspect extérieur qui, pour cette année, se passe inhabituellement comme sur des roulettes) à nourrir parce que je garde quand même de vue le plus important, heureusement.

Que tirer de ces trois années? Ce n’est plus vraiment une question de contenu mais de forme. Revenir un an en arrière est toujours assez tortueux pour l’égo et le bon sens syntaxique (de toute façon, revenir trois mots en arrière est suffisamment difficile en soi quand je fais la grêve de la relecture et en bon feignant, c’est franchement fréquent) – sauter des lignes, faire des phrases plus claires, éviter les soliloques remplis de vannes obscures et de métaphores aléatoires est peut être une priorité à viser. Bien sûr, tout ça n’as pas de but professionnel précis si ce n’est préparer le terrain mais autant faire les choses avec un peu plus de bonne volonté et offrir le plus léché possible! Faire un plan, donner un raisonnement et une suite d’idée claires sont mes bêtes noires et je suis désolé pour tout ces moments décontenançants où je perds parfois mon propre fil d’idées. Croyez bien que j’ai un petit objectif « d’aisance » de lecture en tête, que ces pavasses sont décourageants pour beaucoup de monde mais c’est comme ça, je ne trouve pas qu’on puisse légitimement parler de quelque chose avant une certaine quantité de mots requise.

D’ailleurs, le véritable problème n’est pas tant d’être productif mais bien sûr d’être intéressant. Un mail très significatif de Ninita, fidèle lectrice des débuts un peu honteux du blog, me faisait comprendre que je n’était pas toujours suffisamment intéressant en tant que tel pour le « niveau » imposé. C’est vrai, il y a parfois comme un laisser aller, être trop thématique dans mon approche, ne parler qu’à une petite bulle de connaissances en laissant les néophytes sur le carreau – en gros, mettre des liens un peu plus souvent – sont des mauvais réflexes que je m’applique un peu trop à matraquer. Après il faut savoir que je m’impose un rythme (et c’est complétement idiot pour pas dire autre chose) et qu’un sujet de post n’est pas toujours quelque chose qui tombe du ciel mais c’est typiquement le genre de truc qui se fait et se savoure devant le fait accompli, comme une bonne grosse copie de Philo, remplie vaillamment après quatre heures de boulot. Tiens, si vous révisez votre Bac, bonne chance… mais ne perdez pas trop de temps à lire mes conneries!

Trouver un sujet est parfois une vaste question parce qu’elle remet en question la lignée éditoriale du blog. La Japanime, les séries, l’internet et les jeux vidéos sont bien sûr des domaines assez vastes mais comment s’éloigner du bête descriptif en essayant de ne pas trop s’appuyer sur l’actualité? L’un des vrais enjeux dans ce genre de petite occupation est de trouver matière à scribouiller sur tout ce qui bouge et à le rendre plaisant à lire. Pas évident. Y’en a qui ont essayé. « Rendre compte des lubis du moment » a beau être une affirmation vague au possible, ça donne un bon historique des passions et des découvertes, de quoi pondre en fin d’année un autre bilan qui battras des records volumineux!

Se trouver une place est aussi un point important, nombre sont les connaissances tellement potentielles de qualité qui « débutent » et ont peur de continuer puisqu’évidemment, leurs premiers posts sont à blanc! Se trouver un cercle de lecteurs, une identité, des liens, un cercle tout court est quelque chose de très lent, qui se construit pas à pas… pas pour rien qu’on est tous remplis d’égo à en étouffer les voisins, voyez ça comme ça – un blog, c’est un peu comme une partie de Minecraft. C’est un geste purement créatif et autodidacte, un joli petit aquarium qu’on revient fournir de temps en temps… mais on ne vit que pour que le premier gus qui passait par là, qui s’arrête devant pour dire « Hmm c’est pas trop mal » Ca légitime directement un
sérieux total sur la chose et ça pousse à proposer la même chose en continu, si ce n’est mieux… et étendre son petit bout de terrain. Construire tout ça peut prendre un temps stratosphérique et c’est bien là qu’on voit si on fait ça pour soit, avant tout. Si on prends la sphère otaque, raton laveur est souvent considéré comme la « référence« . Le site commence à pas mal rôtir au désert et attirer les vautours mais il n’empêche qu’il a écrit encore et encore pendant plusieurs années, tant et si bien qu’il a fédéré une communauté qui a toujours beaucoup trop tendance à tourner en circuit fermé et à espérer que l’un d’eux « sauve la blogosphère ». On pourrait prendre cette logique de groupe pour plein de choses et à toutes les échelles, moi même j’en suis coupable puisque je vais très peu à la pêche aux bonnes adresses en restant un peu dans ma bulle… le truc c’est qu’elle est dorée et qu’on y trouve une fontaine illimitée de Nestea! Et de traps!

http://img94.imageshack.us/img94/6646/0fa64cad8935574b6cee2c3.png

Je pourrais faire une petite note d’intention sur la plate-forme et l’hébergement mais… à force de repousser l’échéance tout les six mois, ça ne fait que plus de boulot intermiable le jour J et je commence à abandonner l’idée. Trouver un vrai design n’est toujours pas exclu mais les petits changements cosmétiques et thématiques ici et là sont plutôt satisfaisants… même si j’aimerais franchement donner un coup de neuf à l’ensemble. Je vais croiser les doigts trés fort et attendre un miracle, ça a marché pour mon Bac, justement, en voilà un bon exemple pour vous qui bûchez!

Je continue à faire mon petit bonhomme de chemin et j’y prends toujours un plaisir coupable. J’aimerais juste pouvoir équilibrer un peu plus les choses : niveau animation, on meurt un peu de fin! Il me reste pas mal de grands classiques à découvrir mais j’ai une flemme démentielle à trouver les perles rares dans l’actualité. Pas grave, ça reviendra, 2010-2011 c’est l’année du jeu vidéo sur planète Concombre! Il y aura toujours de quoi se mettre sous la dent à ce niveau là, j’aimerais juste reprendre un peu la rubrique Télédérision qui se rarifie tellement… les centres d’intérêts changent au niveau des chroniques musicales, quand même bien plus gratifiantes. C’EST PAS TANIA BRUNA ROSSO QUI DIRAIT LE CONTRAIRE, HEING.
C’est un poil lénifiant mais je tiens à pondre quelques mots de temps en temps sur les coup de coeurs sonores, essentiels pour ceux qui vibreront de la même manière. J’ai failli péter une durite en live grace à Mario Maso grâce à l’obstination créative d’un lecteur et le show est encore sur pattes avec sa petite métaphore filée dans les crédits. Cette année, le Velvet Vidéo Burger continue son office et le side project était bien sûr l’AMV ENFER, truc que je ne pourrais pas sérieusement supplanter, à moins de vous offrir l’AMV ENFER ET MON REIN EN BONUS, disons, en Mai 2012, ce qui me donnera une bonne excuse pour décéder après les résultats des présidentielles. Parce que oui et là attention grosse annonce : je vais me présenter en 2012!

Omg, si vous y avez cru une seconde c’est que vous êtes vraiment stones, arrêtez ça tout de suite. Je disais donc que cette troisième année s’inscrivait bien dans la continuité des deux précédentes, vous me direz avec logique qu’il est difficile de casser les habitudes de son propre terrain mais c’est toujours agréable de se trouver une petite police perso, de se trouver un bon avatar, de se fixer un template bien précis pour une période bien précise, en gros, de faire des plans et de s’y tenir. Ouais, même pour un truc aussi futile qu’un blog! Je parlais de « place » à creuser tout à l’heure et j’aime toujours autant cet aspect – mais alors, de très loin, genre Pékin/Moscou – « collectif » qu’à ce blog qui rassemble toujours les quelques habitués plus les nouveaux curieux qui tombent ici au fur et à mesure. Je suis patient, je pêche le lecteur au fur et à mesure et les chiffres sacrés augmentent de moitié chaque année. A ce rythme, je peux espérer commencer à faire de la bédé avec des stickmens dans pas si longtemps! Bientôt la E-Gloire et les E-Casions! Petit souci par contre, je n’ai pas de thème valable pour une quatrième Sagadaÿtaÿ. Help!

Qui ne saute pas ne veut pas des! CHIFFRES!

Je pourrais refaire un topo sur les posts les plus lus mais les mêmes maboules continuent de s’obstiner à passer par les mêmes vieilleries. Ca doit être une sorte de rébellion passive contre le bouton « favori » – la popularité de cet article momifié est complètement sortie de nulle part… sinon, vous avez aimé faire votre petit check-up quotidien dans la page dédiée de l’AMV ENFER.

Un peu de géographie : en un an, l’Usine est lue dans 113 pays différents, il y a même deux lecteurs chinois qui ont du devenir ennemis de la nation depuis qu’ils ont posé les yeux sur ce post où je prone la real tv américaine, vous savez, celui là, parmi cette trentaine. Vous venez, dans l’ordre : de Paris, Toulouse, Nantes, Lyon, Caen, Bordeau, Strasbourg, Lille… jusqu’à ces noms de villes qu’on peut assembler pour imiter des affiches de catch, par exemple  » Gex Contres Tulles ». D’énormes bises aux petits gars de Port-De-Bouc (comprenez : Martigues) qui se battent quand même bien (391 place OHLALA) et médaille en chocolat de consolation pour le lecteur de Jouy.

Dans les mots clés, il faut attendre « en plein nofap » (10è) pour sortir des trente variations possibles du titre du blog mais on trouve rapidement un sublime « implosion de ouiche » (16è) – vous vous êtes pas mal demandé ce qu’était un « code edgic » et je continue de surkiffer le gimmick des « règles torrentielles ».

Au quotidien, vous êtes entre 200 et 450 internautes différents à venir faire coucou où à retourner sur le vrai site que vous cherchiez, pour une moyenne de 1000 à 2500 pages vues par jour, mais ça c’est un chiffre de poseur puisque l’AMV Enfer a transpercé les statistiques avec sa drille. C’était pas la seule, c’est un peu ça, la vie de crétin du web.

319335376.jpg

 Merci à Sedeto pour cette retouche, les fans auront compris l’astuce. En attendant, mmmh ~

Trois ans, donc. C’est toujours aussi prenant, j’aimerais continuer aussi ouvertement par la suite mais le programme de la rentrée sera obligatoirement deux fois plus chargé – deux fois moins de temps à consacrer à cette page, donc. Comme d’habitude, ne nous soucions pas de l’avenir pour ces choses là, c’est toujours un grand kiff et j’espère que ça continue à vous plaire.

Posted in Le bouzin | Tagged , , | 7 Comments