Tag Archives: quartier libre

Arrêtez la douleur, arrêtez le plastique parfumé

Voilà le premier vrai post de ce quartier libre printanier. Il sera fortement engagé. Et parlera d’une thématique adulte mais qui est une composante importante de l’éducation sexuelle de tout un chacun. Car nous avons attaqués le sujet dans ce post mystérieux où Kim Jong Un se fait mater mais l’avertissement peut ne pas être vu par ceux qui ne relisent pas quotidiennement ce post alors il faut l’éclaircir, l’expliquer, le développer tous ensemble.

NE. TOUCHEZ. PAS. AUX. PRÉSERVATIFS. FRUITÉS/PARFUMÉS.

Quand je dis « ne touchez pas » c’est aussi bien de manière littérale que de manière figurative. Ces choses là sont la pire chose qui ne soit jamais arrivé à l’industrie du sexe sain. Je suis certain que ça a été crée par un complot visant un nouvel ordre mondial qui impliquerait la fin de toute libido chez l’être humain. Car quand on utilise une de ces merdes une fois, on a juste plus envie de partager avec son tendre ou sa belle des moments sensuels supplémentaires.

Principalement parce que ça pue.

A mort.

RÉVOLTEZ VOUS CITOYENS ! (ici représentés par des personnages de Joshiraku.)

RÉVOLTEZ VOUS CITOYENS ! (ici représentés par des personnages de Joshiraku.)

Est-ce que vous êtes déjà allé caguer chez votre grand-mère ? La question est stupide car c’est vraisemblablement le cas SAUF si votre grand-mère est morte avant votre naissance et dans ce cas là je suis désolé mon humour est allé beaucoup trop loin et je peux vous fournir sur demande un formulaire d’excuse. Si tout va bien, alors vous voyez de quoi je veux parler. Quand vous entrez dans ses toilettes et que ça sent une odeur synthétique bizarre. L’odeur d’aérosol chimique délicatement apposé la veille et qui a eu le temps de macérer toute une nuit. Évidemment tout cela n’est pas  aidé par le fait que votre grand mère, à cause de son odorat qui n’est plus ce qu’il était, ne se montre que guère avare et n’hésite pas à abuser en toutes circonstances de l’aérosol. Quitte à en acheter un nouveau tous les trois jours.

Donc voilà, vous avez en tête l’odeur de toilettes qui puent quelque chose censé sentir bon. De la pseudo-lavande, de la vanille de chie… mais le pire c’est les fruits rouges. Les fruits rouges ça sent bon hein ? Et bah c’est l’ultime pied de nez que Dieu a offert à nous les pauvres mortels: nous serons à jamais incapables de reproduire convenablement l’odeur de la fraise, des framboises ou des cerises. On ne peut que faire moins bien, que plus vomitif. Dans cent ans, nous voyagerons quotidiennement à la vitesse de la lumière, nous serons connectés à Internet par notre corde vocale, la paix régnera sur le monde, on cherchera des « technologies futures » pour augmenter notre santé globale de +1 tous les six tours et David Bowie sortira son 87e album. Mais l’être humain ne sera pas arrivé à reproduire chimiquement l’odeur et le goût de la fraise convenablement.

Donc voilà ce que vous messieurs vous acceptez de mettre sur votre sceptre charnel. Du plastique lubrifié d’un produit censé être quelque chose mais qui ne l’est pas. Et vous ne le savez pas encore, mais votre chambre est déjà morte. Car cette odeur elle n’est pas condamnée à rester uniquement sur le préservatif. Cette odeur vous la devez au liquide lubrifiant qui l’entoure, qui va se disperser partout. Autour du saint bâton de monsieur tout d’abord, puis sur le joli abricot de madame ou le petit troulili de l’autre monsieur puisque je parle à un public peut-être large. Puis après arrive ce qui arrive. Je ne vais pas vous faire un dessin car certains le font mieux que moi mais des mouvements sont impliqués. Des allers-retours. Des coups de fouets dans certains cas. Et des fluides si tout se termine bien. Tout cela fait que cette odeur se disperse, progressivement, et avant même que vous ne le sachiez, elle a déjà remplie votre chambre, votre cuisine, votre salle de bains ou bien le salon de cet ami qui a eu la générosité de vous héberger vous et votre partenaire.

Et c’est seulement une fois les choses terminées que vous constatez les dégats. Vos appareils génitaux sentent les toilettes de mamy. Votre chambre sent un mélange bizarre de fraise, de cyprine et de liquide pré-éjaculatoire. Et ne pensez pas vous dire « bon pas grave, je vais aérer la chambre deux heures, je vais prendre une douche d’une demi-heure et ça sera réglé. »

Non non non.

Ce n’est pas aussi facile. Pauvres fous.

Le visage de ce personnage de Joshiraku témoigne bien du traumatisme subi.

Le visage de ce personnage de Joshiraku témoigne bien du traumatisme subi.

Trente minutes la douche ? Ok. Imaginons. Vous avez fait ça le matin parce que vous êtes des gens incroyablement dynamiques et je vous respecte pour ça. Vous ouvrez la fenêtre, vous laissez entrer le soleil et surtout le vent, vous allez vous doucher, vous vous lavez mutuellement car vous êtes un couple très mignon et voilà. Vous mettez des vêtements propres mais, oh mon dieu, une heure suffit à peine pour comprendre que l’odeur colle à vos parties privées et va macérer toute la journée dans vos sous-vêtements. Et dans votre chambre rien n’y fait, l’odeur reste, s’intégre sadiquement. Mais il y’a tout de même un peu de mieux, c’est une bonne chose. Mais vous allez en chier quand même.

Et ça ça va, c’est le matin. Mais imaginez que vous l’avez fait avant de vous coucher comme le font la plupart des gens normaux hein je veux pas paraître moraliste ni rien mais bon, hein. Après ce beau coït à deux vous allez juste vous endormir dans les bras de l’autre, de manière incroyablement romantique et fleur bleue. Vous allez pas aérer parce que dehors il fait nuit, qu’on est pas tous les jours de l’année entre le 15 Mai et le 15 Septembre, que la fenêtre est loin du lit et tout ça. Vous allez pas vous laver parce que vous le ferez demain matin au lever. Vous allez juste tout laisser tel quel, vous laissant aller à un sommeil béat et heureux de type en couple. Et pendant ce temps là, l’odeur elle va rester là, elle va évoluer, elle va devenir un monstre ignoble. Un Léviator de la puanteur. Et là c’est trop tard TROP TARD. Déménagez. Coupez vous la partie basse du corps et apprenez à vivre sans tout ce qui est en dessous de votre bassin.

Et surtout, le vrai problème commence maintenant: vous venez d’utiliser votre premier, il vous en reste onze dans le paquet… et vous allez pas laisser tout cet argent partir à la poubelle, hein ? Vous allez commencer à vous méfier du sexe. Le sexe deviendra assimilé automatiquement dans votre esprit à l’impérativité d’utiliser ces foutus préservatifs parfumés, à des journées entières à sentir la fraise synthétique de merde partout autour de vous. Alors vous allez tout faire pour ne pas que votre partenaire l’exige. Vous allez commencer à prétexter des migraines ou des fatigues. Si vous êtes un homme, vous allez vous vider tout seul dans votre coin pour éviter d’avoir envie de sauter sur votre partenaire. Vous allez commencer peu à peu à faire des remarques sarcastiques et démoralisantes pour que votre partenaire arrête de vous trouver attractif. Et peu à peu, le sexe aura disparu de votre vie et de celle de votre conjoint(e).

ET ILS AURONT GAGNÉS.

Ce gif est une métaphore de la violence subie par ta vie sexuelle (ici représentée par le meilleur personnage de Joshiraku.)

Ce gif est une métaphore de la violence que les préservatifs fruités font subir à  ta vie sexuelle (ici représentée par le meilleur personnage de Joshiraku… même si j’espère que ta vie sexuelle n’est pas Marii.)

Alors messieurs dames je vous le demande, je vous l’exige. Non aux préservatifs avec un gout ou une odeur.

Les préservatifs normaux avec juste du plastique et du lubrifiant sobre c’est bien, c’est suffisant. C’est planplan, certes, diront les esprits chagrins, mais ça fait son job et son job c’est de nous rendre pleinement satisfaits. Avez-vous déjà eu à vous plaindre de vos préservatifs normaux ? Bon à part quand ils craquent et que… bon là ok c’est sérieux je rigole pas avec ça.

Et posez vous les vraies questions. A quoi ça sert d’avoir un gout ou une odeur de toute façon ? Est-ce que quiconque trouve le moindre plaisir à gouter du plastique dans tous les cas ? Est-ce que c’est un fétichisme particulier qui m’aura totalement échappé ? Est-ce que ça explique du coup le prix encore plus prohibitif de ces merdes là ? Et pourquoi la date d’expiration arrive toujours aussi vite alors que la dernière fois que tu y avais jeté un oeil t’étais encore large de deux ou trois décennies ?

Non c’est inutile de targiverser. Ma théorie d’un ordre secret qui veut faire regretter à tout le monde d’avoir du le sexe est la plus crédible. Il n’y a aucune autre raison qui fasse sens. Chez Durex ou Manix (pourquoi tous ces noms en x d’ailleurs) il y’a quelque part un espion à la solde de, peut-être, Christine Boutin, qui ruine la perception que tout le monde a de la contraception. Pour moi ce genre de choses c’est du sabotage. Et j’espère qu’un jour on traînera devant les tribunaux les salauds qui ont faits ça. Qu’ils paient leurs dettes à la société.

FRANÇAIS, SOYEZ VIGILANTS.

Cet avertissement vous a été offert par Amo. Qui aime beaucoup Joshiraku.

Posted in Le bouzin | Tagged , , , | 6 Comments

Jeu de regards

Bien. C’est encore moi, votre maître des lieux préféré. Pour vous familiariser avec les commandes, je vous propose un petit jeu. N’oubliez pas : login QuartierLibre et mot de passe Shinji.
Vous n’êtes pas sans savoir que Kim Jong-Il, grand leader éternel de la Corée du Nord, est connu pour sa capacité à regarder des trucs. C’est probablement ce qu’il faisait de mieux. Regarder des trucs. Et comme la Corée du Nord est un pays résolument high tech (ils ont autorisé une connexion Internet pendant au moins trois semaines !!!) le grand Kim aime bien regarder des écrans d’ordinateur.

Kim Jong-Il regarde des trucs.

Heureusement, son fiston est là. Il a cette même fascination pour les trucs. Entouré de son État Major, toujours avec l’air placide, droit comme un I. Décidément, un grand homme, une grande famille.

Kim Jong-Un regarde aussi des trucs.

Alors moi je dis ok, reprenons un vieux concept que j’avais exploité en 2009. On s’était tous bien amusés. Bouclons la chose. Moi aussi, je peux regarder Kim Jong-Un en train de regarder des trucs. Bon, je suis remplacé par mon Vipélierre domestique mais l’idée est là.

Vipélierre regarde une photo de Kim Jong-Un en train de regarder des trucs.

Bonne chance, chers regardeurs de regardeurs de trucs.

WWWWWOUAAAALLEZ JE POSTE CHEZ LE LÉGUME ! AMENEZ LES BIÈRES ET LA TABLE DE PING-PONG !

Parce que ouais, pour une fois que j’suis à jour sur les posts du Cucumis sativus, et parce que ouais, cette peluche me paraît pas nette et enfin parce que ouais, moi j’veux pas faire les choses comme les autres qui sont définitivement tellement mainstreams, et ben moi j’hésite pas, j’suis un ouf, J’AUSCULTE VIPELIERRE en train de regarder Kim-Jong-Un en train de regarder des trucs ! Me cherchez pas, j’suis un malade.

… oh sérieusement c’est bien pas drôle à écrire « Vipélierre » quand on vient pas du milieu.

Youé en train d'ausculter Vipelierre en train de regarder Kim-Jong-Un en train de regarder des trucs.

Youé en train d’ausculter Vipelierre en train de regarder Kim-Jong-Un en train de regarder des trucs.

Et pour continuer la chaîne (oui Concombre, c’est une CHAÎNE INTERNET), j’espère qu’au moins on sauvera la petite Elise, qui a 5 ans depuis 1999 et qui depuis cette date est atteinte d’une leucémie curable uniquement si vous postez sur ce blog suivant la règle plus bas.

LET’S KEEP IT GOING.

Un Traquenard sauvage apparaît ! Toi aussi fais preuve de créativité et continue cette chaîne pour qu’elle atteigne des degrés de stupidité rarement égalés ! Auto-références obscures, simple continuation ou concept inédit, poursuis le rêve fou de Concombre ! Évite juste les svastikas penchés à 45° et les verges turgescentes s’il te plaît.

Boo en train de regarder sur sa Wii U Youé en train d'ausculter Vipélierre en train de regarder Kim-Jong-Un en train de regarder des trucs.

Boo en train de regarder sur sa Wii U Youé en train d’ausculter Vipélierre en train de regarder Kim-Jong-Un en train de regarder des trucs.

Parce que même les méduses peuvent voir en 3D (rappelons que la méduse-boîte a 24 yeux), entre deux parties de FE, Clara regarde des trucs.

Clara en train de mettre des cœurs avec sa 3DS sur Boo en train de regarder sur sa Wii U Youé en train d’ausculter Vipélierre en train de regarder Kim-Jong-Un en train de regarder des trucs.

Clara en train de mettre des cœurs avec sa 3DS sur Boo en train de regarder sur sa Wii U Youé en train d’ausculter Vipélierre en train de regarder Kim-Jong-Un en train de regarder des trucs.

Le vieux doudou à Amo, sobrement appelé Pouf, en train d'observer une jolie peluche nommée Clara qui elle-même observe un Boo, un docteur, un Vipélierre à chapeau et Kim Jong-un. Oh wow.

Le vieux doudou à Amo, sobrement appelé Pouf, en train d’observer une jolie peluche nommée Clara qui elle-même observe un Boo, un docteur, un Vipélierre à chapeau et Kim Jong-un. Oh wow.

 

Pampa le cactus qui visiblement, observe d'un air médusé le vieux doudou à Amo, sobrement appelé Pouf, en train d'observer une jolie peluche nommée Clara qui elle-même observe un Boo, un docteur, un Vipélierre à chapeau et Kim Jong-un. Oh wow.

Pampa le cactus qui visiblement, observe d’un air médusé le vieux doudou à Amo, sobrement appelé Pouf, en train d’observer une jolie peluche nommée Clara qui elle-même observe un Boo, un docteur, un Vipélierre à chapeau et Kim Jong-un. Oh wow.

 

Pampa le cactus qui visiblement, observe d'un air médusé le vieux doudou à Amo, sobrement appelé Pouf, en train d'observer une jolie peluche nommée Clara qui elle-même observe un Boo, un docteur, un Vipélierre à chapeau et Kim Jong-un. Oh wow.

Mayuri qui présente d’un air enjoué Pampa le cactus, observant le vieux doudou d’Amo sobrement appelé Pouf, en train d’observer une jolie peluche nommée Clara qui elle-même observe un Boo, un docteur, un Vipélierre à chapeau et Kim Jong-un.

 

Maintenant, élève-toi vers de nouveaux paradis spirituels en continuant cette chaîne grâce aux règles suivantes :

Prenez une photo de vous (ou de votre mascotte) en train de regarder la photo précédente – points bonus pour la pokerface. N’effacez pas cette consigne et mettez ce post à jour comme bon vous semble. Mettez ce que vous voulez en légende ou avant votre cliché, mais la phrase à rallonge c’est quand même plus rigolo.

PS : Et oubliez pas les préservatifs, c’est important. Vérifiez bien leur date de péremption au passage, ces choses-là se périment plus vite que l’amour.
PS2: N’achetez jamais de préservatifs à la fraise, ou alors oubliez l’idée de pouvoir respirer un air pur dans votre chambre les deux semaines qui suivent.
Edit de Concombre : Qui achète des préservatifs parfumés ? Vous voulez que votre zboub ait le goût de la fraise Tagada? Z’êtes bizarre, chers lecteurs. Mais n’oubliez pas que vous pouvez aussi faire d’autre fabuleux papiers. Pis tant qu’on parle préservatifs, ignorez les Manix, pas lubrifiés, eargh. Durex Jeans, c’est parfait.
PSInfini: Faut avoir une piaule de 10m² pour que ça empeste ou fourniquer dans un placard ce qui dans les deux cas est assez exempt d’élégance et le problème sera par conséquent PAS le préservatif.

Posted in Le bouzin | Tagged , , | 3 Comments

Tout le monde sur le pont

Et voilà, nous sommes déjà en mai et j’entre dans ce moment fort gênant où chaque journée est un petit défi, une dissertation à rendre le lendemain, une recherche à faire, un truc à écrire ou à enregistrer autre part, les fabuleux concours qui me pompent l’énergie vitale comme si j’étais en train de faire une prise de sang permanente, je n’évoque même pas les partiels parce que je suis sur le point de me faire plaindre! Bref, je suis occupé et je vais avoir moins le temps de poster ici. Cela fait déjà quelques… années que je poste sans avoir le temps mais c’est le moment où ça ne devient plus qu’une figure de rhétorique.

ET TU SAIS C’QUE CA VEUT DIRE? C’EST QUARTIER LIBRE! Ce concept, appliqué à l’extrême dans des sites journalistiques comme le feu (com)Post ou, dans une sphère plus proche, feu Soviet Voice, a été  appliqué pendant longtemps par des gens à qui on ne pouvait fondamentalement pas retirer un talent d’écriture, Raton-Laveur par exemple (c’est un peu une tarte à la crème mais ça a été une de mes premières fenêtres sur cette culture, CQFD) – et n’importe qui ayant un blog un minimum fourni peut désormais proposer à son lectorat d’y contribuer, une période bien précise dans l’année. Ça tombe bien! Ca me botte et ça concilie bien avec les révisions de fond. Déjà fait l’année dernière malgré Over Blog et son manque total d’ergonomie, Traquenard D, Galoo et Helia m’avaient fait trois cools textes qui sont encore pas mal lus aujourd’hui. Si vous avez envie de tenter de faire un bon texte, je vous invite chaleureusement à tenter votre chance, rien ne me ferait plus plaisir. Pas d’obligations ni de limites, la pire situation serait qu’aucun truc ne soit posté à plus de cinq jours d’intervalles, dans ce cas de figure, j’ai un radar quelque part dans le crâne qui me dit de le cogner à quelque chose de très dur et vous ne voulez pas voir ça. Ouais, j’adore le chantage. D’ailleurs, si ces mêmes auteurs me lisent, ou si des gens dont j’aime bien lire les posts àla Shmo ou Meles Badger passent par ici, ceci est un appel du pied. Deuxième édition donc, de maintenant au 25 mai et quelques mini-prérogatives de rien du tout que voilà.

Viens écrire pour l’Usine A Problèmes ~~~

Pas de support fixe, pas de longueur fixe, mais un minimum de standards derrière. Je me sens obligé de dire que le langage SMS n’est pas mon truc, que les règlements de compte n’ont pas leur place ici et que poster du porno ou n’importe quel autre machin volontairement offensant est interdit mais hé, je me sens obligé de le préciser.

Pas de limite de contenu non plus, pensez à ce qui pourrait rentrer dans le cadre de ce blog, c’est à dire une palette de sujets qui s’étend de l’élégie de la « poitrine modeste » d’Akira Mutou, comme un reportage d’immersion totale dans le pays des rigodons, tout est possible, en Télévision, Internet, Musique, Littérature, Jeux Vidéos, Cinéma, Japanime, Figure de Style, Vidéo, etc. Vous ne devez juste pas évoquer Michel Sardou, Gaspar Noé, les blogueuses mode/girly/BD et le film LOL. Rien de bien fantastique quoi. Il n’y a pas de support fixe, se cantonner au style texte-image-texte-image est plaisant mais il y a toujours manière d’allier qualité et originalité.

Comment faire? C’est bien plus simple et autonome sous WordPress! Il vous suffit de passer sous l’onglet « connexion » à votre droite (ou de passer par ce lien) et de rentrer les identifiants suivants : Lesgens comme identifiant et enterthevoid comme mot de passe. C’est facile à retenir, c’est le seul film dont j’ai jamais réussi à réellement dire du mal. Celui ci et Lol, bien entendu, mais Lol, il vit sur sa planète, sur sa dimension intangible, laissons ce film se fapper tout seul dans son coin. Vous entrez dans la bête, dans l’antre du blog? Parfait, vous êtes désormais en mode « auteur » – vous pouvez publier et corriger n’importe quel travail de votre dû. Tout ça est très intuitif, vous ajoutez un post, vous y insérez des médias, je ne me fais pas de soucis quand à ça. N’hésitez pas à vous présenter en introduction et à faire de la pub pour votre propre crèmerie, si vous le souhaitez. Vous rédigez, vous pouvez faire un brouillon et revenir plus tard. J’ai un conseil majeur pour vous : avant chaque sauvegarde ou publication, sélectionnez et copiez votre texte. WordPress gère mal le multi-compte et un hasard malheureux peut vous faire retaper votre post sans crier gare, c’est exactement ce qui est en train de m’arriver en ce moment : en dénichant le lien précédent, je me suis déconnecté et tout le brouillon suivant n’a pas été pris en compte. Évitez vous cet intense moment de fail. Enfin, ne sous-estimez pas le pouvoir du texte justifié. … et pensez différemment. Osez « le top 10 des Vitamin Water, de la moins dégueulasse à la plus dégueulasse ». De mon coté, je continue à scribouiller sporadiquement.

C’est bon? Datez votre texte, mettez les bons mots-clés et la bonne catégorie, cliquez sur publier. Parfait, vous avez contribué non seulement à mon bien être, mais vous avez fait de cet Internet un monde meilleur. A cet instant, vous glissez sur une myriade d’arc-en-ciel enchantés. Au bout, ce mec que vous n’aimez pas. Vous sautez de cet arc-en-ciel pour lui atterrir à pieds joints dessus. C’est ça aussi, le quartier libre… enfin, les portes ouvertes, je suis infoutu de respecter ma propre terminologie.

Oh, je me réserve un ultime droit de regard sur vos créations mais je doute réellement devoir sévir. Il faudrait vraiment un texte écrit avec un appareil génital et c’est très peu pratique, ça fait taper plein de lettres en même temps, brr, c’est anxiogène. Bref, évitez nous et à moi cette situation complètement terrifiante. Voilà, il n’y a rien d’autre à dire, épatez moi chers petits faggots, faites en sorte que ces mille premiers mots – écrits dans la douleur – ne servent pas à rien. Misérabiliste, moi? JAMAIS.

Restons dans l’alcool avec un sujet fort à propos

Dans un tout autre sujet, impossible d’évoquer le joli mois de Mai sans Epitanime. Cette convention, incontournable si vous êtes un tant soi peu fans de japoniaiseries, est un rendez vous classique dans l’agenda. Je dois tout de même vous avouer que j’ai un regard mixé face au « nom » Epitanime. D’une part, les expériences associatives ne représentent plus qu’une ligne « loisirs » dans mon CV et l’association elle même connaît depuis peu quelques … on va dire déboires avec ses récentes nocturnes. Ça alors, c’est marrant, si on enlève « dé » à « déboire », ça donne exactement ce que font beaucoup trop de jeunes aux-dites soirées! Évacuations, comas éthyliques, dégradation générale du public, tout ça n’est pas très rutilant et je ne peux pas m’empêcher de mettre ces soucis logistiques en corrélation avec l’orthographe juste désastreuse de certaines news du site. On ne peut pas avoir des responsabilités et ne pas dépasser le niveau cinquième… je fais des raccourcis, je suis de mauvaise foi car il s’agit de différencier  « Événements » et LA Convention, annuelle et toujours pleine de bonnes choses.

Rapide rappel du concept : deux jours, deux nuits, pas d’interruption. Les distractions de fond sont nombreuses! Faire son marché dans le hall dédié (et un taux super faible de HK! Complètement unique dans les conventions françaises, sans déconner!) aller s’amuser dans les salles jeux vidéos, dédiées au rythme ou au rétrogaming – aller tâter l’ambiance au karaoké ou aller voir du coté des associations, le choix est large. Il y a quelques petits remaniements d’espace cette année mais rien de bien bouleversant : la scène devrait juste être intérieure. L’attraction de cette année? L’auteur des visuals novels Hinamizawa, le village maudit et Umineko sera présent – les fanboys mouillent – et je ne suis moi-même pas du tout insensible au premier univers. Cela peut être fort fun, et je serais là en diurne avec mon minois et mes légendaires cernes de fin d’année, probablement avec mon carnet de notes en train de dénicher un bon sujet de reportage pour le Journal du Japon. Peut être accompagné d’un fier caméraman pour faire de la vidéo qui sent bon la qualitaÿ. Idée de sujet actuelle : tâter les goûts musicaux des otaques. Il m’est pourtant difficile de cacher que mon enthousiasme vis à vis des différents forums et communautés gravitant autour n’est plus d’actualité mais hey, The Times they’re a-changing, comme disait le grand chevelu. Comme je m’amuse à souvent le laisser entendre, c’est le Cannes des otaques : tapez donc « Epitanime » dans la barre de recherche pour avoir mes précédents comptes-rendus. Cette fois, je n’ai pas de side-project à présenter, c’est bien triste… vingtième édition, chaque année, nous devenons de moins en moins légitimes à regarder tout ça.

Vous ne rêvez pas, il n’y a strictement aucun lien hypertexte dans ce post. Il m’est impossible d’être exhaustif à cette heure là. Désolé!

Posted in Le bouzin | Tagged , , | 2 Comments