Tag Archives: préservatifs fruités

Arrêtez la douleur, arrêtez le plastique parfumé

Voilà le premier vrai post de ce quartier libre printanier. Il sera fortement engagé. Et parlera d’une thématique adulte mais qui est une composante importante de l’éducation sexuelle de tout un chacun. Car nous avons attaqués le sujet dans ce post mystérieux où Kim Jong Un se fait mater mais l’avertissement peut ne pas être vu par ceux qui ne relisent pas quotidiennement ce post alors il faut l’éclaircir, l’expliquer, le développer tous ensemble.

NE. TOUCHEZ. PAS. AUX. PRÉSERVATIFS. FRUITÉS/PARFUMÉS.

Quand je dis « ne touchez pas » c’est aussi bien de manière littérale que de manière figurative. Ces choses là sont la pire chose qui ne soit jamais arrivé à l’industrie du sexe sain. Je suis certain que ça a été crée par un complot visant un nouvel ordre mondial qui impliquerait la fin de toute libido chez l’être humain. Car quand on utilise une de ces merdes une fois, on a juste plus envie de partager avec son tendre ou sa belle des moments sensuels supplémentaires.

Principalement parce que ça pue.

A mort.

RÉVOLTEZ VOUS CITOYENS ! (ici représentés par des personnages de Joshiraku.)

RÉVOLTEZ VOUS CITOYENS ! (ici représentés par des personnages de Joshiraku.)

Est-ce que vous êtes déjà allé caguer chez votre grand-mère ? La question est stupide car c’est vraisemblablement le cas SAUF si votre grand-mère est morte avant votre naissance et dans ce cas là je suis désolé mon humour est allé beaucoup trop loin et je peux vous fournir sur demande un formulaire d’excuse. Si tout va bien, alors vous voyez de quoi je veux parler. Quand vous entrez dans ses toilettes et que ça sent une odeur synthétique bizarre. L’odeur d’aérosol chimique délicatement apposé la veille et qui a eu le temps de macérer toute une nuit. Évidemment tout cela n’est pas  aidé par le fait que votre grand mère, à cause de son odorat qui n’est plus ce qu’il était, ne se montre que guère avare et n’hésite pas à abuser en toutes circonstances de l’aérosol. Quitte à en acheter un nouveau tous les trois jours.

Donc voilà, vous avez en tête l’odeur de toilettes qui puent quelque chose censé sentir bon. De la pseudo-lavande, de la vanille de chie… mais le pire c’est les fruits rouges. Les fruits rouges ça sent bon hein ? Et bah c’est l’ultime pied de nez que Dieu a offert à nous les pauvres mortels: nous serons à jamais incapables de reproduire convenablement l’odeur de la fraise, des framboises ou des cerises. On ne peut que faire moins bien, que plus vomitif. Dans cent ans, nous voyagerons quotidiennement à la vitesse de la lumière, nous serons connectés à Internet par notre corde vocale, la paix régnera sur le monde, on cherchera des « technologies futures » pour augmenter notre santé globale de +1 tous les six tours et David Bowie sortira son 87e album. Mais l’être humain ne sera pas arrivé à reproduire chimiquement l’odeur et le goût de la fraise convenablement.

Donc voilà ce que vous messieurs vous acceptez de mettre sur votre sceptre charnel. Du plastique lubrifié d’un produit censé être quelque chose mais qui ne l’est pas. Et vous ne le savez pas encore, mais votre chambre est déjà morte. Car cette odeur elle n’est pas condamnée à rester uniquement sur le préservatif. Cette odeur vous la devez au liquide lubrifiant qui l’entoure, qui va se disperser partout. Autour du saint bâton de monsieur tout d’abord, puis sur le joli abricot de madame ou le petit troulili de l’autre monsieur puisque je parle à un public peut-être large. Puis après arrive ce qui arrive. Je ne vais pas vous faire un dessin car certains le font mieux que moi mais des mouvements sont impliqués. Des allers-retours. Des coups de fouets dans certains cas. Et des fluides si tout se termine bien. Tout cela fait que cette odeur se disperse, progressivement, et avant même que vous ne le sachiez, elle a déjà remplie votre chambre, votre cuisine, votre salle de bains ou bien le salon de cet ami qui a eu la générosité de vous héberger vous et votre partenaire.

Et c’est seulement une fois les choses terminées que vous constatez les dégats. Vos appareils génitaux sentent les toilettes de mamy. Votre chambre sent un mélange bizarre de fraise, de cyprine et de liquide pré-éjaculatoire. Et ne pensez pas vous dire « bon pas grave, je vais aérer la chambre deux heures, je vais prendre une douche d’une demi-heure et ça sera réglé. »

Non non non.

Ce n’est pas aussi facile. Pauvres fous.

Le visage de ce personnage de Joshiraku témoigne bien du traumatisme subi.

Le visage de ce personnage de Joshiraku témoigne bien du traumatisme subi.

Trente minutes la douche ? Ok. Imaginons. Vous avez fait ça le matin parce que vous êtes des gens incroyablement dynamiques et je vous respecte pour ça. Vous ouvrez la fenêtre, vous laissez entrer le soleil et surtout le vent, vous allez vous doucher, vous vous lavez mutuellement car vous êtes un couple très mignon et voilà. Vous mettez des vêtements propres mais, oh mon dieu, une heure suffit à peine pour comprendre que l’odeur colle à vos parties privées et va macérer toute la journée dans vos sous-vêtements. Et dans votre chambre rien n’y fait, l’odeur reste, s’intégre sadiquement. Mais il y’a tout de même un peu de mieux, c’est une bonne chose. Mais vous allez en chier quand même.

Et ça ça va, c’est le matin. Mais imaginez que vous l’avez fait avant de vous coucher comme le font la plupart des gens normaux hein je veux pas paraître moraliste ni rien mais bon, hein. Après ce beau coït à deux vous allez juste vous endormir dans les bras de l’autre, de manière incroyablement romantique et fleur bleue. Vous allez pas aérer parce que dehors il fait nuit, qu’on est pas tous les jours de l’année entre le 15 Mai et le 15 Septembre, que la fenêtre est loin du lit et tout ça. Vous allez pas vous laver parce que vous le ferez demain matin au lever. Vous allez juste tout laisser tel quel, vous laissant aller à un sommeil béat et heureux de type en couple. Et pendant ce temps là, l’odeur elle va rester là, elle va évoluer, elle va devenir un monstre ignoble. Un Léviator de la puanteur. Et là c’est trop tard TROP TARD. Déménagez. Coupez vous la partie basse du corps et apprenez à vivre sans tout ce qui est en dessous de votre bassin.

Et surtout, le vrai problème commence maintenant: vous venez d’utiliser votre premier, il vous en reste onze dans le paquet… et vous allez pas laisser tout cet argent partir à la poubelle, hein ? Vous allez commencer à vous méfier du sexe. Le sexe deviendra assimilé automatiquement dans votre esprit à l’impérativité d’utiliser ces foutus préservatifs parfumés, à des journées entières à sentir la fraise synthétique de merde partout autour de vous. Alors vous allez tout faire pour ne pas que votre partenaire l’exige. Vous allez commencer à prétexter des migraines ou des fatigues. Si vous êtes un homme, vous allez vous vider tout seul dans votre coin pour éviter d’avoir envie de sauter sur votre partenaire. Vous allez commencer peu à peu à faire des remarques sarcastiques et démoralisantes pour que votre partenaire arrête de vous trouver attractif. Et peu à peu, le sexe aura disparu de votre vie et de celle de votre conjoint(e).

ET ILS AURONT GAGNÉS.

Ce gif est une métaphore de la violence subie par ta vie sexuelle (ici représentée par le meilleur personnage de Joshiraku.)

Ce gif est une métaphore de la violence que les préservatifs fruités font subir à  ta vie sexuelle (ici représentée par le meilleur personnage de Joshiraku… même si j’espère que ta vie sexuelle n’est pas Marii.)

Alors messieurs dames je vous le demande, je vous l’exige. Non aux préservatifs avec un gout ou une odeur.

Les préservatifs normaux avec juste du plastique et du lubrifiant sobre c’est bien, c’est suffisant. C’est planplan, certes, diront les esprits chagrins, mais ça fait son job et son job c’est de nous rendre pleinement satisfaits. Avez-vous déjà eu à vous plaindre de vos préservatifs normaux ? Bon à part quand ils craquent et que… bon là ok c’est sérieux je rigole pas avec ça.

Et posez vous les vraies questions. A quoi ça sert d’avoir un gout ou une odeur de toute façon ? Est-ce que quiconque trouve le moindre plaisir à gouter du plastique dans tous les cas ? Est-ce que c’est un fétichisme particulier qui m’aura totalement échappé ? Est-ce que ça explique du coup le prix encore plus prohibitif de ces merdes là ? Et pourquoi la date d’expiration arrive toujours aussi vite alors que la dernière fois que tu y avais jeté un oeil t’étais encore large de deux ou trois décennies ?

Non c’est inutile de targiverser. Ma théorie d’un ordre secret qui veut faire regretter à tout le monde d’avoir du le sexe est la plus crédible. Il n’y a aucune autre raison qui fasse sens. Chez Durex ou Manix (pourquoi tous ces noms en x d’ailleurs) il y’a quelque part un espion à la solde de, peut-être, Christine Boutin, qui ruine la perception que tout le monde a de la contraception. Pour moi ce genre de choses c’est du sabotage. Et j’espère qu’un jour on traînera devant les tribunaux les salauds qui ont faits ça. Qu’ils paient leurs dettes à la société.

FRANÇAIS, SOYEZ VIGILANTS.

Cet avertissement vous a été offert par Amo. Qui aime beaucoup Joshiraku.

Posted in Le bouzin | Tagged , , , | 6 Comments