Tag Archives: je ferais bien un tumblr de stagiaire mais j’ai peur

Nous mêmes nous savons

Attention. Un gros morceau. Un petit post. Soyez rassurés. Temps de lecture : dix minutes. Présence de liens : beaucoup trop faible pour le contenu. Flemmardise de l’auteur : maximale

Twitter est à la concision ce que Tumblr est à l’efficacité. Mais Twitter est à l’info ce que Tumblr est au fandom. Ca fait de Tumblr un sujet bien intéressant.

Bernardo > Ryan Gosling

Bernardo > Ryan Gosling

Bon, revenons tout de même au premier. Après plus de trois ans sur Twitter, on peut tous affirmer qu’il n’est pas voué à être abandonné. Il faut croire qu’un réseau social passe toujours par une phase de décrépitude « vue de l’esprit » – comme Facebook, qu’on croit mourant depuis deux ans – avant de sévèrement sombrer. Twitter à l’air de s’en foutre un peu et reste promis à un grand avenir rempli de tweetclashs, de rap game et de journées mondiales du premier degré. C’est fantastique, Twitter – le plus grand MMORPG du World Wide Web. On y trouve de tout : des pros, des étudiants, des lycéens, d’autre qui ne font rien et qui attendent que ça passe, des petits malins, des sérieux, des célébrités, une foultitude de profils et c’est ce qui rend le machin intéressant. Au delà du bouzin purement « social interactif », les utilisateurs ont tourné et retourné le concept original pour transformer le site aux gazouillement en grand concours de la meilleur vanne, entre autres. Twitter s’est vu attribué des fonctions jusque là inattendues : distributeurs d’emplois, d’appartements et d’âmes soeur pour les plus chanceux. Le Twitter est même allé jusqu’au bout de son concept – la tendance des « faux comptes » est là depuis une grosse année. Dire quelque chose ne suffit plus? Il faut le dire en masquant son identité et en se fiant à un concept. Il existe des comptes Twitter pour insulter tout le monde, dire des bêtises en ancien français, « mixer » deux personnalités du web, autant de possibilités qui font émerger des super héros du web. Certains comptes ont d’ailleurs intérêt à rester anonymes car je n’aimerais pas être leurs futurs employeurs. Bref, une belle cour de récré qui a l’intérêt de nous informer plus vite que le reste. Le reste étant l’AFP. Oui. Parfois, quoi.

Twitter, vous connaissez. C’est comme un jeu : il a été maîtrisé à fond et un métagame est déjà bien établi. Tumblr est né dans les mêmes eaux (en 2007) mais commence à peine à se faire connaître sur nos Internets. C’est un réseau social très américain. Petite exposition du concept si ça ne vous dit rien. Comment ça se présente?

Tumblr est une plateforme de – attention terme clé – microblogging. Tout simplement parce qu’il est dédié à des posts à la chaîne, de touts petits textes, une simple image, un extrait sonore. Le contenu est volontairement lapidaire et la plate-forme d’upload suggère elle même cette concision. Le but n’est pas tant de discuter de contenu mais d’en 1) proposer ou 2) d’en partager. Pourquoi parler d’un « jeu parallèle » mis en relation avec Twitter? Sur Tumblr, les interactions entre usagers sont minimes. On ne peut communiquer qu’en rebloggant ce qu’on aime, on pourra ainsi ajouter sa pierre à l’édifice. Un « retweet » simple qui montre le contenu au lieu de le pointer. Vous avez intérêt à bien watermarker vos œuvres! Sinon, il s’agit de publier, faire le tri, et gérer son réseau. La bonne nouvelle c’est que la manie des chiffres est moins présente : le nombre de followers/followings n’est pas mis en avant, pour notre plus grand bien. En revanche, la popularité d’un post est signifiée par ses « notes ». On peut « aimer » un truc à la facebook, le reblogger, le commenter. Chacune de ses actions est une « note » dont le total peut vite virer exponentiel si vous trempez dans les bons cercles. Bref, votre contenu aura fait le tour des yeux mais ce ne sera absolument pas votre contenu.

SOUVENEZ VOUS. "Les Expressions de Norbert"

SOUVENEZ VOUS. « Les Expressions de Norbert »

Tumblr est, généralement, mémétique. Que ce soit face à l’actualité ou je ne sais quel phénomène du web, il y aura toujours un Tumblr pour. Soit pour collecter des trucs, soit pour sérialiser un concept de base pour y faire de l’humour. Pensez à la campagne présidentielle et ses loltoshops. Le débat? Des photomontages. Pareil avec les candidats. Ca peut tout couvrir : il existe plein de Tumblr dédiés à Bernard de la Villardière, comme de gens qui « meurent comme Marion Cotillard ». Bref, il fait l’actu et s’en inspire dans la foulée, c’est donc parfais pour nous. D’ailleurs, 95% utilisent le même thême visuel « minimaliste ».

Que faire de tumblr? On peut s’en faire un site perso. C’est tout con, sans la moindre pub, un concept assez bien fichu et assez hybride pour que beaucoup puissent s’y retrouver. Numériquement, l’utilisateur moyen est américain et pourrait s’incarner dans une gamine fan de Bieber. Pour des millards de posts, un demi pourraient nous intéressez – sacrée marge tout de même. Pour nous, ça correspond souvent à un Twitto « influent ». Ouais, on tourne en rond dans notre petit microcosme, c’est vrai. Dans le meilleur des cas, c’est participatif : on peut soumettre son billet si le tumblr est thématisé. On y revient.

C’est simple, facile à gérer, ça peut avoir en deux jours la popularité d’un blog développé ou spécialisé depuis dix ans. Vous savez, l’Internaute lambda n’a pas forcément le temps de lire tout ça (mais toi tu l’as visiblement eu et comme je te remercie) et ça se vérifie et met à jour rapidement. J’ai tendance à considérer que c’est un bon vivier créatif et, par extension, une excellente banque d’images et de fanarts. Hé oui, il y a un bon système de tags, alors vous pourrez trouver du contenu, en demandant aux auteurs ou, grand minimum, en linkant leur site. Certains utilisent Tumblr pour vouer un culte à tel ou tel perso. Il est souvent l’objet de prédilection des fandoms, le gros, le moteur de ce site. La fiction et ses réécritures constituent le gros du truc. Il trouve des utilisations plus ou moins dingues (je suis tombé il n’y a pas si longtemps sur un – accrochez vous – tumblr corbeau qui relatait cash la vie privée de mes amis, j’ai ramassé ma mâchoire, il faut être un enculé de la pire espèce, félicitations) mais rassurez-vous, c’est un cas purement isolé. Tout, dans Tumblr, a une visée visuelle. C’est pour cela qu’elle inspire les créatifs et, le saviez vous, a un assez fort impact dans le milieu de la mode. Concrètement, on y trouve des images, peu de textes mais surtout beaucoup, beaucoup, beauuuuucoup de gifs. De séries, de films, de personnages, d’acteurs. Je met l’emphase sur le fandom actif et ses QGs Tumbluriens. Tumblr ne se visite pas avec un modem 56k.

Enfin, on trouve souvent une petite featurette « Ask Me Anything » mais Formsrping et Ask.me sont passés par là. Attention, dans de rares cas, l’internaute anonyme peut être coquin voire pas toujours super bien intentionné. Encore une fois, cas isolés. C’est un chouette outil à l’énorme potentiel !

"Chers voisins". Les ascenseurs en résidence U <33

« Chers voisins ». Les ascenseurs en résidence U <33

Ce n’est pas tout! On distingue facilement plusieurs types de Tumblrs. Voici quelques exemples simples.

BAISE OUAIS ! Essayez chez vous. Vous aimez une série ou n’importe quel objet culturel populaire – de préférence sériel – il y aura forcément une bardée de Tumblr dessus. Bon, il y en aura au moins un. Essayez la combinaison suivante : « Fuck Yeah [ton truc que tu aimes] ». Résultat garanti pour 99% des cas. Il y aura toujours un fandom et il peut se limiter à une personne et elle sera toujours active, ça pourrait être un axiome de l’internet! Par exemple, je me refais dernièrement Six Feet Under. Hop, il y en a deux. Gifs, citations, screenshots, petits trivias, il y a de quoi faire. On pourrait peut être faire un Tumblr best-off qui s’appellerait Fuck Yeah! Fuckyeahs.

1/jour Des Tumblr concepts il en existe à la pelle, voici le plus simple. Ce site dispose d’une option de programmation plus ou moins intuitive. On peut donc programmer un post thématique, tous les jours à minuit ou n’importe quel horaire régulier, façon simplissime de créer un rendez vous avec ses lecteurs, pour la peine qu’on garantisse un rythme quotidien ou prédéfini. Ca n’a pas d’intérêt s’il n’existe pas de ligne directrice, de thématique affichée, sérieuse, humoristique ou que sais-je. Un exemple que j’adore : La Vie de Tintin. Chaque jour, une case de la bédé accompagnée d’un commentaire crétin, qui sort la situation initiale du contexte. Déclinable à l’infini. J’ai eu plusieurs idées, n’hésitez pas à le signaler si ça vous plaît, des choses du genre « un moment de JV » par jour, un extrait musical par jour, un DLC Rock Band par jour, un fétiche par jour, vous voyez, c’est un moyen simple d’évacuer une monomanie.

Ton 9gag à toi : Parfois ça tiens juste du blog perso et ça permet de republier tout ce qui peut nous avoir fait rire ou vibré. Ce n’est pas nécessairement très « personnel » mais on peut tout de même insuffler sa patte en ne publiant que tel ou tel type de contenu, puisque la personne en question aura une catégorie bien à elle de followings. En revanche, dans une acception bien plus cliché, le contenu peut être diversifié comme se focaliser sur un fandom bien précis. Il faut bien distinguer les tumblr « collection » des tumblrs « musées »… on ne s’échange pas les croûtes comme des images Panini (et on ne les taggue pas non plus, merci de votre compréhension)

SI TOI AUSSI ! TMTC : Un genre un peu décati. Prendre une thématique donnée, la coller avec des situations données et l’accompagner d’un gif résumant la situation. Les gifs sont toujours sortis de séries populaires anglophones, avec beaucoup de 30 Rock. Parfois, c’est drôle. Parfois c’est lamentable. Le fait est que les mêmes gifs tournent souvent et que l’effet cherché fait parfois plouf. Ça dépend évidemment de votre expérience et de vos goûts. Par exemple, j’aime bien Du Journalisme Musical. Une situation de journaleux zicos, un gif rigolo, du lol dans vos têtes. Il va de pair avec le rigolo J’ai Un Physique de Radio (expression authentique) D’autres Tumblrs puent le même forcé. C’est vraiment une question de goûts mais là on a vraiment fait le tour du genre.

Quand j’ai appris le report de Rayman Legends

Tumblr est un outil très chouette. Que je n’utilise pas encore parce qu’un énième chronophage. Un outil très chouette tout de même !

Trivia : j’ai un petit chouchou. C’est pas du jeu, il a fait le tour des médias spécialisés mais je l’aime quand même malgré sa popularité, preuve d’un kiff inconditionnel. Les Boloss Des Belles Lettres. Je vous laisse découvrir.

En revanche, je ne sais pas comment font tous ces gens pour se fournir en gifs. Le mystère.

Posted in Pépites du web | Tagged , , | 3 Comments