Daily Archives: 18 juin 2013

Never miss a beat

Samedi prochain, c’est Respawn Live à Paris ! Exactement comme l’année dernière. On va prendre autour de deux heures pour débriefer l’E3 qui a eu lieu il y a peu. Dispositif en direct – pour la vidéo, il faudra attendre un peu mais ce sera dans la boîte. Le casting est chouette : Un certain Gautoz que je n’ai pas encore l’honneur de connaître, Inks en maître de cérémonie, mais aussi son copain Faskil, celui des Morceaux Choisis que je linkais plus haut. Votre serviteur, mais aussi sa copine. Adrien Guilloteau, un copain du Figaro, mais aussi Chloé Woitier, aussi une copine du Figaro. Elle sera avec son propre copain, Boulapoire, de Gamekult. Il y aura aussi Alvin Stick, un copain, et Pipomantis qui est copain avec tout le monde et qui apparaît à chaque émission. Ouais c’est un milieu fantastiquement endogame, deal with it. Vous pourrez twitter et nous perturber, ça va être super marrant, ce sera suivi de la soirée spéciale des 6 ans de SynopsLive, Ça ne peut être qu’excellent au vu de la démentielle soirée de l’année dernière. Gloire à Synopslive. Jésus aime Synopslive et toi même tu sais.

Bon, on va quand même faire un petit retour sur ces trois jours de prospective du jeu vidéo. Ça va toujours aussi mal de ce coté là et cette force des choses affecte plusieurs pans de l’industrie : chez nous, la presse spécialisée subit tout autant et Canard PC se retrouve presque tout seul dans un rayon JV qui commence à ne plus faire sens. Heureusement, en sorties, nous allons entrer dans une bonne passe. De mon coté, je m’emmerdais ferme avec Sleeping Dogs, mais les joueurs PS3 peuvent enfin mettre la main sur l’excellent The Last Of Us. En attendant le mois de Septembre avec ses Rayman, GTA, Saints Row – tranquille – on a un mois pour rattrapper ou attendre les sorties Nintendo, estivales et fort nombreuses. Il m’a été difficile de lâcher Animal Crossing pour taper ça ou bosser, d’ailleurs. Je résume quand même, sait-on jamais : l’E3, l’Electronic Entertainment Expo, est un ensemble de showcases angelenos où le top des constructeurs et plus gros devs (Ubi, EA, Konami, Square Enix) présentent les jeux de demain, mais pas que ! 2013-2014 va être l’année de bouclage pour la huitième génération. Une lutte commerciale où tout le monde essaie d’abord de se dépêtrer de son propre bordel : la Wii U pédale dans la semoule comme jamais personne n’a pédalé dans la semoule tandis que Sony et Microsoft fomentent leurs nouvelles bécanes en luttant contre les différentes rumeurs et dépôts de brevets qu’on écume depuis Janvier. Enfin, ça, c’est pas pour tout le monde… quelques journalistes vont voir ça à Los Angeles, d’autre restent sur place mais tout l’Internet synchronise ses montres pour commenter ça sur Twitter. Toujours un grand moment. Gros replay en commentaire linéaire truffé de mots anglais. Vous ne connaissez rien au jeu ? Désolé, aujourd’hui, c’est vraiment pas pour vous.

Microsoft

Pour commencer. La stratégie effectuée par le géant Américain a été payante : dans la conférence pour dévoiler la XBox One le mois dernier, le constructeur s’est débarrassé du bullshit qui nous hérisse chaque année, d’autant plus si on est européen : services annexes à la Netflix, featurettes, emphase sur Kinect et autre blabla commercial chiant, tout ce qui parasite les éditons précédentes depuis circa 2009. Pour le coup, la conférence de l’E3 était bonne et ne se focalisait que sur les jeux et les annonces. La bécane, c’est 500 balles début Novembre. Prix massif mais identique à celui de la Xbox Originale, 100 de moins que la PS3 à sa place. Ça reste un sacré paquet de pognon pour une console qui accumule les mauvaises nouvelles ! On récapitule les couleuvres : connexion obligatoire – toutes les 24 heures au minimum, Kinect intégré et obligatoire, qui voit tout, garde tout, se bloque s’il y a trop de personnes et refuse de fonctionner si on l’obstrue (je ne distingue même plus le vrai du fantasme tant le reste est maboule) et occasion dégommée : pour prêter un jeu, il faut que l’autre soit dans vos amis depuis 30 jours, mais il devra repayer le jeu au prix d’origine. Donc très souvent plus cher que ce que vous aurez payé, rappellons-le. L’angoisse sur tous les fronts quoi. Je vais me lancer dans une liste et comme d’habitue, il est très tard : tous les trailers sous-nommés sont dipos sur Tutubes ou en rang d’oignons sur Nolife.

Du coup, il n’y avait presque plus de mauvaises nouvelles à annoncer et le showcase s’est lancé dans une grande succession de titres à venir, exclusifs ou pas. Après l’annonce localisée d’un nouveau modèle de 360 qui ne nous intéresse pas, petite info croustillante : deux jeux gratuits par mois façon PS+. Un petit geste chouette mais j’imagine, par pragmatisme, qu’on aura pas des jeux datés de moins de deux ans. Bref, idéal pour compléter des trous dans certains canons. Des jeux plus marquants que d’autres : Metal Gear Solid V qui se la joue Red Dead avec un open world westerne. Un bon eyecatch si, comme moi, vous êtes profanes à la série. Portage de World Of Tank (on s’en fout) puis de Minecraft édition Xbox One (c’est absurde et quand même méga faible pour tenir une véritable « caution indé ») Ryse, jeu de jupettes avec un trailer rempli de QTEs, pas bien bandant, très Ubisoft dans l’esprit. C’est beau mais c’est un miasme de mécanismes déjà vus et c’est pas particulièrement immersif. Reboot de Killer Instinct : absolument pas ma came. Sunset Overdrive ? Pas mal, dynamique, entraînant. Super jaquette. Pas la moindre once de gameplay par contre. A surveiller, l’air innocent. Et soudainement, une bagnole sur scène ! C’est Forza 5 ! Hé ben, heureusement que c’était pas Léa Passion Gynéco ! Expérience persistante, bla bla, ce sera surement une chouette simu. J’aimais beaucoup la direction prise par Horizon, mais encore une fois, je crois que j’ai découvert une série avec un intrus total.

Chouette !

Une exclu cette fois : Quantum Break. Pas de gameplay, mais c’est de Remedy (Alan Wake). De quoi attendre un truc pas révolutionnaire mais carré. En tout cas, le pitch a quelque chose pour lui. Juste après, c’est D4, overconfus, épisodique et en cell shading, ça me rappelle quelque chose didon. Spark, lui, offre un bac à sable à terraformer grace à Surface. Moui… un peu confus, mais vous avez sûrement plus d’imagination que moi et j’imagine que ça a du potentiel. PAUSE KILLER APP ! A l’instar de la PS4 qui permet de streamer ses parties, la Xbox One peut se coupler avec Twitch pour montrer son non-skill à ses amis. Ça promet pas mal de belles choses et ça montre l’impact dingue que le Let’s Play a aujourd’hui dans l’industrie.

Ratage sonore pour Crimson Dragon, du coup on peut imaginer tout ça à la bouche et faire roar vroum mut mut mut mut, c’est chouette. ALERTE EXCLU ! Dead Rising 3. Plus marron, un poil plus sérieux, il a du charme. Et là, le malaise. On commence à se rendre compte que quelque chose ne va pas. Souvenez vous : qu’est ce qui nous fait râler depuis trois ans, qui fait toujours l’ouverture du salon? Oups, Battlefield 4. Vous connaissez mon avis sur le genre et la question. Next ! Ha bah c’est Halo 5 ! Vous tombez sur une carte piège ! Coup de grâce sur TitanFall, titre assez convainquant avec du mecha porn de partout. Super fluide, grosse sensation de liberté extrême à la Just Cause. Fini ! C’était très bien. Une date, un prix, pas de guests crétins, de gigantisme outrancier – au delà de cette bagnole mais hé faut bien faire un peu le show – des jeux bien enchaînés et qui font envie (beaucoup de trucs intéressants du futur catalogue se trouvent chez les autres) et l’achat d’une XOne se fait avec quelques concessions à faire, couplé avec une niche de fidèles aux habitudes de jeu bien précises. Chance, c’est le cas. MAIS ! Mais.

Sony

Trois heures du matin. On est morts, partis pour deux heures de conf’, ils sont à la bourre (peut être le temps de tourner un petit sketche qu’on va pas tarder à voir…) et ça commence. Jack Tretton, heureux et expressif comme s’il était en train de faire une crise d’appendicite sur scène, déroule l’habituel prologue chiffres-fap-prospective. Rappel que la Vita existe, qu’un cool pack PS3/GTA V sort en septembre, qu’il y aura des portages dont The Walking Dead et FFX/X-2, articulation avec l’année dernière grace à The Last Of Us. Les annonces démarrent. Beyond sort en fin d’année et ça à l’air nébuleux à mort mais, croyez le ou non, je suis assez bon client des diverses Cageries. Vroum vroum avec Gran Turismo 6, pif paf avec Batman, tout va bien. On passe à la bête, dont le design était jusque là inconnu : bien plus menue que sa rivale, en italiques, pas bien grande. Choue, donc.
Un nouveau jeu, présenté par un trailer de synthèse. The Order 1886. Zombies + Victorien + Rétrofuturiste (mais pas Steampunk, la différence est subtile, je le rappelle) et il faudra attendre pas mal de temps pour voir ce que ça donne. S’en suit une pelletée de rappels de jeux annoncés lors de la conférence d’annonce en février dernier : Driveclub, Knack, Killzone. Le visage de vieux, avatar des polygones et des sentiments prônés par David Cage ? C’est le personnage de The Dark Sorcerer, dévoilé dans un sketche pas super drôle et plombé par la tronche de gobelin la plus ratée de l’histoire.

Petit couplet sur les indés qui pourront s’auto-éditer (paf ! Premier coup pour Microsoft) avec Transistor, par les gars de Bastion, même genre, ce sont les unités de temps et de lieu qui changent. Bon. Méga emphase sur Octodad et son thême super catchy. Ça a l’air aussi crétin que rigolo, donc super chouette. Petit coup de cœur généralisé, je pense.
Et là, attention, cris de fanboys à travers la France vers 4h30 du matin. Trailer de Final Fantasy Versus XIII. Noctis et ses foutues mèche, Nomura et son chara-design pas possible mais un jeu super beau, super dynamique, original et qui prend des directions originales : combat en temps réel qui fait très hack and slash. Quoi ? On dirait que Versus XIII va évoluer. Il évolue en Final Fantasy XV ! Ok euh pourquoi pas. Ce jeu va être attendu au tournant et le moindre défaut va se payer cher, vu cette attente lourde. Exclu PS4 ? Tout le monde se contredit, à priori pas. Exclu next gen, c’est bien plus probable. Bref, le bordel autour de ce titre se clarifie un peu. L’ambiance retombe quelque peu quand un mec fait semblant de jouer à Assassin 4 quand la vidéo rame et plante en live. Dommage. Watch Dogs est lui aussi annoncé sur PS4 – typiquement le genre de jeu qui va vous torturer l’esprit, est-ce que vous aller faire le « saut de génération » de votre coté avec tel ou tel soft ou rester sur 360/PS3 ? Puis Mad Max est confirmé avec un teaser sympa.

Puis c’est le taunt. Tretton a un demi sourire. Transposé à un être humain normal, il ressemble au Joker. C’est parti pour ce qui ne devrait pas être des megatons : la PS4 ne fait aucune restriction sur l’occasion et ne nécessite pas de connexion internet. La salle applaudit mais elle devient maboule quand le prix annoncé se révèle n’être que 400 balles, soit 20% de moins que le concurrent. Wow. Sony a aussi bien réussi son coup que foiré l’exacte même scène en 2006. C’est épique. On ne devrait pas s’exciter pour des featurettes qui relèvent du bon sens maiiiiis le coup est réussi. La forme est clairement dirigée contre Microsoft, le troll est grand et réussi. (Petite clause bien planquée en petits caractères : le live devient payant tout de même)

Bon, du coup, dans la guerre des consoles, m’est avis que seule la fidélité des joueurs peut aider la Xone à décoller. Le catalogue ne sera pas bien différent et la PS4 est plus puissante, quelque part entre le « assez » et le  « significativement ». En toute honnêteté, c’est surtout l’habitude et l’articulation des Gés qui pourraient me faire acheter la One au détriment de l’autre. Quoi qu’il en soit, au moins une des deux fait envie à chacun d’entre nous. C’est con quand même, Microsoft mais une bonne conférence, mais Sony a, pour une fois, fait autant. Le premier nivelait par le bas, donc c’est perdu. Damnaide !

Nintendo est presque hors-sujet dans cette histoire mais il reste encore EA et Ubi. Pour EA, se référer à mon Twittaire :

Les autres, là

EA a quand même tiré son épingle du jeu en offrant la présentation la plus originale et barrée, avec quelques jeux qui ont bien capté leur auditoire. Dubstep et intro sur le nouveau Plant Vs Zombie qui passe en mode Cochons de Guerre. Tower Defense en 3D, quoi, avec les mêmes graphismes bien lissés. Cabotinage à fond sur scène, la salle est chaude. Pas grand chose à dire jusqu’au Need For Speed habituel que je suis le seul à kiffer, c’est pas grave. Dragon Age blblblb plein de jeux de sports osfeflksdfs ect. Apparition de Lebron James. Ou un sportif de haut niveau de ce genre je sais plus c’était hystérique. Petite séance de Battlefield à 16, ça à l’air bien drôle mais je n’ai pas 15 PC et 15 amis à réunir régulièrement donc voilà. L’annonce de Mirror’s Edge me permet d’arrêter la mauvaise foi et de faire bander foult (moult + foutre) gamers. Tout va bien !

Ubisoft. Lundi à minuit. Mardi quoi. Le bouzin commence sur le guitariste d’Alice in Chains qui fait son show. Nous sommes trois en France à espérer une suite à Rocksmith. ET JE L’AI. Rocksmith 2014 avec une nouvelle playlist, la batterie gérée, un mode groupe. Superposition de niches à mort, je suis le seul à être concerné, c’est complètement pour moi, je suis super content. La suite réponds plus ou moins à l’habituel cahier des charges drogué d’Ubi mais souffre d’un terrible syndrome : beaucoup de teasers, beaucoup d’images sympas, rigolotes, aguichantes tout ce que vous voulez mais peu de gameplay. Rayman Legends. Ça ne change pas, ça fait toujours envie, et ce foutu retard apporte au moins pas mal de contenu. Vivement. The Mighty Quest for Free To Play m’inspire un meh total mais aura au moins fait rire avec un film rigolol à la TF2. Youpla boum, idem avec South Park qui sera finalement vendu en retail et on a toujours pas vu de séquence de jeu. C’est assez singulier. Habituelle apparition de Yves « Wall Strite » Guillemot pour The Crew, un énième jeu de bagnole qui à l’air cool-pas-plus-de-détails, mais par les gars de Driver SF. C’est pas une surprise, c’était une des fuites maîtrisées d’Ubi. Just Dance on s’en fout, les Lapins Crétins peuvent mourir dans du feu, surtout dans une série interactive, ça tire un « Holyshit » à Aisha Tyler. On passe à Black Flag qui à l’air cool et tout, qui fait exploser un bateau comme chaque année mais après le trois je me méfie grave. Un nouveau Trials, nommé Fusion, au logo furieusement Gilette, fait son apparition. Dernier jeu annoncé, The Division. Teaser mystico-reptilien et pandémique, ils ont prit le temps d’expliquer l’histoire et le contexte dans les formes. Longue séquence de gameplay qui rappelle beaucoup Watch Dogs dans la forme. Open world, même emphase sur le online et la coopération, les directions sont similaires. A voir mais on se souvient surtout de la bonne grosse bombe de l’année dernière. Quelques jeux, pas mal d’images, pas mal mais en deça du reste. C’EST LE MONDE A L’ENVERS MES AMIS. ET IL RESTE ENCORE NINTENDO !

Mardi, 16 heures, le Nintendo Direct spécial E3 démarre. Et oui, pas de conférence mais un Iwata toujours empalé sur un quelconque appareil ménager pour parler du futur de Big N. En bon possesseur de Wii U, je vais pas tarder à apprendre que c’est pas pour tout de suite. Le temps de jouer à Luigi, Fire Emblem, Wario et Pikmin, on sera peut être en 2014, date qui synchronise toutes les annonces de cette vidéo. Alors késsadire ?
Pokémon X et Y sortent le 12 Octobre. Comment je vais faire pour choisir la version « froide »? Le type fée est officialisé, un nouvel outil contre ces foutus dragons cheatés. Vivement. Un nouveau Super Mario 3D World Revelation Ultimate pff stop non je vais être vulgaire. C’est parti pour le batch de suites logiques : Mario Kart 8 sur Wii U va screwer la gravité (pas fantastique comme fer de lance mais bon) et il y aura un autre Wii Party. Un Mario Party Online ? HO CALMEZ VOS TÉTONS, C’EST NINTENDO ICI, FAUT PAS RÉCLAMER UN TRUC SINON ON L’AURA JAMAIS. Wii Fit U, un Art Academy sur Wii U pour faire les dessins sur mablette promis il y a deux ans… bon. The Wind Waker HD sort en octobre. The Wonderful 101 fait très Pikmin avec des méchas. Donkey Kong n’a toujours pas un univers sexy, les cheveux courts de Bayonetta 2 un peu plus. Il est toujours exclusif, à priori, je me méfie maintenant, bravo. Et là, LE CHAOS. Smash Bros sur 3DS et Wii U. Sur portable, look Cel-Shadé et contours pour rendre les choses plus visibles. L’entraîneuse Wii Fit sera annoncée plus tard, mais ce sont le villageois Animal Crossing et Megaman qui rejoignent la rixe. Folie furieuse.

CONCOMBRE VIENT VOUS DÉBAUCHER

CONCOMBRE VIENT VOUS DÉBAUCHER

Je n’ai pas fait de post aussi long depuis longtemps donc je vais abréger : il y a. Des masses de jeux. A venir. Cet E3 est particulièrement intéressant et qualitatif. Il est super paradoxal que Sony gagne ce succès critique et qu’Ubi soit à la ramasse malgré ces quelques présentations honnêtes. Nintendo se la joue safe et déroule son catalogue 2014, qu’on peut attendre avec plein de jeux à venir – la mauvaise passe s’éloigne sûrement. Nintendo, c’est un peu comme moi au poker : j’attends que les autres se bouffent mais c’est une garantie de ne pas être numéro 1. En bref, comparez Sony avec la conf 2006. C’était il y a sept ans et c’était l’exact contraire. En attendant, j’ai bon espoir que la Box s’aligne sur pas mal de trucs, il y a eu des précédents.
En fait, tout va mal, mais en l’espace de ces deux jours, tout allait foutrement pas si mal en fait.

Posted in Vidéo-lubrique | Tagged , , | 1 Comment