LaDebauche U

Ce post risque d’être plus ou moins une resucée de mon intervention de la Gamebox de Samedi. Toutes les deux semaines, je fais une critique audio pour Radio01, dans le cadre de cette émission de news. Bon, je n’ai pas grand chose à voir avec l’ensemble, je fournis mon fichier, je fais mon speak, je vire la moindre pause et ça donne une litanie de 5-7 minutes où je ne la ferme jamais et où je mange quelques mots de temps en temps. C’est sympa, vous devriez essayer. Il y aura peut-être quelques exclus par rapport à ici. Bref, un petit projet en plus pour ces petits gars dont j’admire la rigueur. L’émission autour à l’air de connaître de petites perturbations, je dois être maudit ou leur donner ma poisse. J’en sais rien.

Oui donc comme promis, abordons l’autre nouvelle plateforme que je vais pouvoir traiter pour vous. Vous connaissez l’Angleterre? C’est un super pays, ils font des séries sympas, des acteurs cools, du vocabulaire super fancy-pants comme shenanigans ou antics, des franchises de sandwiches cools et, le saviez vous, ce sont les plus gros gamers de l’Europe. Pour la faire simple, il s’y vend 1,5x plus de hardware et de software qu’ici et ils sont dix millions de moins! Une vraie bande de petits malins. Ils ont même une franchise de retail qui ne va vraiment pas bien. GAME, qu’elle s’appelle. Il y a un an pile, les premiers soucis apparaissent, et ce n’était pas crier au loup. Sur place, les revendeurs temporisent, tout va bien qu’ils disent. Là ils sont en liquidation judiciaire et en attente d’un repreneur. Ça, c’est le meilleur scénario. Mercredi en 10, ils ont donc ouvert les soldes en liquidant drastiquement consoles et jeux. Début décembre, je vous conseillais définitivement d’acheter la Wii U, sous deux conditions. Attendre les bons jeux en début d’année et attendre la bonne occase. C’est triste, mais la faillite de GAME était la bonne occase. Après avoir dépensé moult balles en éditions collectors diverses, c’est ce bon vieux GAME de la Défense qui m’a lâché une Wii U pour à peu près 250 balles. Mes étrennes et celles d’un paquet de gens – tous les magasins sont littéralement dévalisés – partiront dans ce qui deviendra, après essorages à répétition, des indemnités. Une trésorerie qui a poussé son ultime souffle ce mercredi, façon Shonen cliché. Toujours est-il qu’en attendant de voir comment va évoluer ce pan de l’industrie parce que oui, décidément, tout se casse la gueule, on va pouvoir jouer un peu. Alors ajoutez « LaDebauche » si l’envie vous en prend, bande de petits fennecs du ter-ter!

Petit tour d’horizon sur ce que je n’avais pas encore écrit en preview et sur Nintendoland, pour compléter un peu. Je le répète, le Gamepad est uniquement vendu avec la console, et ô horreur, il n’y a pas de dragonne pour éviter de le lancer sur la trogne de son voisin. Prenez-en soin, évitez de vous assoir dessus, de bricoler avec, de le jeter dans le feu ou de vous en servir comme d’une raquette de squash, ce genre de prérogatives pas évidentes. L’écran n’est pas si petit et affiche au moins une qualité d’image comparable à celle de la télé, pour une résolution divisée par quinze, quelque chose du genre. Transférer ses données d’une Wii à votre Wii U? Pas compliqué compliqué mais demande tout de même une grosse heure à ne pas faire grand chose : il faut passer par le Wii Shop et télécharger un outil de transfert sur les deux consoles, admirer une fantastique cinématique à base de Pikmins qui déplacent des carrés plats et ne plus savoir quoi faire de sa Wii, qu’on peut définitivement mettre derrière une vitrine. Protip! Vous cherchez une carte SD? Si vous avez un 3DS, la réponse est sous votre pif. Vos deux bécanes sont cote à cote? Ne changez pas la place du capteur, vous n’avez qu’à jongler entre les deux et l’autre marchera… sans. Et oui, c’est une histoire compliquée d’infrarouges, aucune maquette n’arrivera à m’expliquer ça.

Le Miiverse? C’est rigolo comme tout. Il y a des vibes à la Tumblr dans cet outil qui permet de textoter ou dessiner n’importe quoi. On peut répondre ou déposer un « Ouais. », et penser ainsi à cet album de Stuck In The Sound. Il y a même des followers, et voilà, un nouveau paramètre à E-Peen qui va tous nous rendre fous. Il y a des tas de gonzes sur le Miiverse qui dessinent des merveilles. Comment font-ils? Nul de le sait. Il te font une capture très crédible de Zelda sur Gameboy avec le dixième des outils d’un Paint. Les Nintendo-Users sont des gens super doués, mais à l’instar de la compagnie elle même, elle est vraiment très portée sur les hommages – rien ne vous empêche de faire des références à d’autres sagas d’ailleurs, c’est pas interdit, on est pas dans le très crétin derby télévisuel que se font Carrouf, Auchan et consorts. Il est inclus dans la mise à jour – la fameuse – qui, avec mon débit de campagnard et un très mauvais réseau, aura duré deux heures. C’est donc le grand maximum. N’éteignez surtout pas votre engin de force pendant la courte phase d’écriture de données. Les plombs sautent? C’est terminé, vous devez l’envoyer se faire réparer. Prudence, donc.

Il y a déjà une nette quantité de pr0n Monita sur Tumblr. Bien dessiné et tout. Euurgh

Bon alors, NintendoLand ! C’est un très très bel effort que voilà. Le line up est quand même assez comparable à celui d’il y a six ans (Ubi qui se fait dessus avec un truc plein de bonnes idées, la killer app qu’on va tous oublier dans deux mois, etc etc) et le parc d’attractions est même un cran au dessus de Wii Sports, parce que ce premier à une portée – on va dire mémorielle, pour éviter de parler de « Branlette à la Nintendo » et autres termes qu’on essaie d’éviter dans un autre cadre » vachement bien réussie. 12 mini jeux, douze franchises, l’habillage sonore est toujours un régal. Les graphismes le sont aussi : lisses, colorés, enfantins comme dans Yoshi’s Story, ils contribuent à donner une identité propre. NintendoLand, c’est un thème musical, plein de petits miis avec un costume de marin, c’est aussi Monita et sa voix robotique crispante. Dans deux ou trois ans, il y aura un Smash Bros avec un terrain « Nintendo Land » et j’espère que Monita sera le nouveau sac de sable. 12 mini jeux, douze manières d’introduire une featurette ou un gameplay dans sa globalité. Chaque mini jeu a ses directives : en plus de reprendre l’univers d’un soft gigaconnu et d’offrir de délicieux remixes musicaux (c’est du très très bon sur ce coté là) il doit bien sûr teaser quelque peu pour un éventuel jeu complet sur la même franchise. C’est particulièrement évident pour le prochain Pikmin 3, dont le mini jeu éponyme est frustrant à force de faire semblant de se limiter. Chaque jeu a un gameplay progressif, possède des subtilités, se vend sur sa jouabilité quand il n’est pas composé d’une douzaine de niveaux. Après avoir attendu comme un fou de jouer au Tricky Bille Kong, qu’elle ne fut ma joie de découvrir qu’il y avait plusieurs niveaux… et pas que deux ! Il y a toujours un sens du raccourci, de la subtilité, bref une intelligence globale rare dans un format qu’on ne voit plus du tout. Ben oui, il n’y a plus que Nintendo pour le faire, bien de surcroît. Ce que j’essaie de dire, c’est que les minijeux sont toujours loin d’être superficiels et sont toujours assez profonds pour induire un vrai gameplay en lui même. Enfin bref, je me perds un peu. On est propulsé sans aucun menu dans ce parc vierge, accueilli par Monita – une version féminine d’Ali Baddou mélangée avec une vidéo de TheVinzVincent – et vlatypas que je t’introduit, que je te tutoriale à tout va, que je te prends par la main pour le moindre truc. Hey, Monita, j’avais choisi « Expert » en créant mon compte Miiverse, lâche moi la grappe. Arrête de me suivre partout. Noooon haaaaa-

Le parc en lui même est un poil décevant. Assez petit, circulaire (plus un hub qu’un véritable parc d’attraction donc) on aurait aimé une structure un poil plus complexe. Jouer aux minijeux permet de débloquer des pièces qui s’utilisent dans un petit module rétro de pachinko. Hop, on débloque des éléments de décor ou des pistes pour le jukebox, le tout peut être passivement visité par vos amis et des miis pris au hasard. Je n’arrête pas de croiser Nemo et Alexis qui traînent toujours ensemble, c’est assez sympathique.

Anxiogêne

Anxiogène

Bon. Coté solo, Donkey Kong déchire tout. Petit parcours platformer où on doit pencher, rouler, faire tout ça avec infinie précaution. Finissez deux fois la piste rouge et… surprise, ça continue. Des tonnes d’idées de design, un gameplay suepr subtil, j’adore. F-Zero : Personne ne l’aime, sauf moi. Sympathique, subtil dans son approche, assez difficile sur la fin. Il est de bon ton de dire qu’il est naze, je ne suis pas du tout d’accord, il est un peu frustrant avec son coté all-in. Balloon Fight : Super Dur. Il faut diriger son bonhomme en regardant la télé mais en traçant sur la mablette. Vraiment frustrant, parfois épique, provoque quelques frayeurs. Si vous commencez à mourir, vous allez épuiser vos deux autres vis en dix secondes, garanti. Danse de la pieuvre : sympa mais super éphémère, si vous êtes un mordu de jeux de rythme. C’est le Space Channel 5 de Nintendo, en bien trop court. Seul le vrai stage bonus fait un peu semblant d’être difficile, mais il est épique. Forteresse Hakamaru : idéal pour les pubs ; Il faut envoyer des shurikens sur tout ce qui bouge avec le styler. Dynamique, difficile, pas évident de prendre une position confortable sans se péter les doigts. Heureusement que la visée est assez rigoureuse. Enfin, Yoshi, petit proto-jeu de smartphone, on doit tracer un itinéraire selon des directives à l’écran. Tout sauf simple, on peut s’aider de quelques repères mais demande rapidement une très grosse gymnastique mentale. Bref, six bonnes idées, c’est Nintendo, quand il s’y mettent c’est des champions.

Bon, les multi. Il y a trois jeux qui se savourent aussi en solo : Zelda, son mode exploration qui permet de se retrouver dans un rail shooter et de décocher flèches ici et là. Vous vous souvenez des mini jeux de Monkey Ball, les premiers? C’est le même esprit. Les autres peuvent occire du monstre à la wiimote. Sympa. Pikmin : Olimar à la mablette, Pikmins mutants à la Wiimote. Proto-parcours archi simples et mode temps limité appréciable. Ca ne pose aucun problème, c’est sur des rails mais ça reste un grand kif. Les remixes sont un régal. Metroid : Difficile à manier, c’est un contre trois ou tout le monde en coop pour détruire des vagues de monstres. Petite préférence pour ce dernier. Les trois autres, purement en multi – j’ai pas joué à Mario Chase encore, Youtube ou Marcus vont être vos amis pour ce coup là. Le Pac Man X Luigi’s Mansion est évidement excellent, assez tendu pour ainsi dire. C’est chouette de prendre ses amis par derrière, d’avoir un « scare chord » qui effraie tout le monde et de s’en aller en hurlant TROLOLOLO, version fantôme orange. De bons moments en perspective. Enfin, Animal Crossing est un chouilla déséquilibré, je reste persuadé qu’il est beaucoup plus simple d’être du coté de ceux qui chopent les bonbons, pour peu que la mablette manque d’expérience. Encore une fois, c’est une question de rejouabilité : il y aura toujours un metagame à trouver avec les experts.

Pas d’étoiles à enregistrer avec la console? Pas très sympa ça. Bref, ça envoie et ça promet de bonnes choses. Le 2013 JV sera, je l’espère, une année avec des œuvres très fortes. Les premières heures de Bioshock Infinite sont complètement dingues niveau univers et promettent des moments de malaise abyssal. Tomb Raider va enfin sortir et on va enfin avoir le fin mot sur cette histoire interminable. GTA 5, bientôt, je suis overhypé sur ce truc, comme toute l’humanité. En espérant que Nintendo puisse très sincèrement contribuer à tout ça et nous offrir de nouvelles expériences. Les formes y sont enfin, alors, Big N, tu peux y aller, top départ, GO !

This entry was posted in Vidéo-lubrique and tagged , . Bookmark the permalink.

2 Responses to LaDebauche U

  1. ginjou says:

    Pour l’histoire du capteur infrarouge, si c’est celui des wiimotes, c’est normal 🙂
    Le capteur infrarouge cherche tout simplement deux points de lumières écartées d’environ 20 cm.
    Tu peux essayer avec deux bougies ikéa de ce type là:
    http://www.ikea.com/fr/fr/images/products/glimma-bougie-neutre-supp-metallique__60346_PE166354_S4.jpg
    Ca marchera 🙂
    Voilà pourquoi du moment que le capteur est allumé, pas besoin qu’il soit nécessairement branché à la console pour que ça fonctionne 😉

  2. Traquenard says:

    Mais si voyons, ta Wii U te rapporte des étoiles, et ce sans code à gratter ! suffit de lier ton compte Nintendo a ta Wii U, et magie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *