Daily Archives: 11 août 2011

Sagadaÿtaÿ⁴ #6 : Rage Comics

C’est dangereux de lire ce post seul, prenez ce lien. Je ne connaissais pas reddit il y a peu et je préfère vous prévenir : si ce post ne va pas prendre plus de cinq minutes à lire, il pourrait bien vous bouffer deux ou trois mois de vie. Ce concept est crétin mais terriblement chronophage.

Individuellement, Reddit est un concept ravageur et il est peu probable qu’il soit banni du PC au boulot puisqu’il fait partie de ces sites « obscurs » au yeux des grosses légumes pour l’éternité. Le concept est tout simple : on poste, on soumet, on vote, on regarde le meilleur… ce qui donne un flux « d’actualité » en renouvellement permanent. C’est une section spéciale du site, le fffffffuuuuuuuuuuuu (sept f, douze u) qui regroupe les meilleures rages comics du moment.

Les rages comics, késsadire? Vous vous souvenez, il y a deux ans, j’expliquais tout simplement le concept de base, la « rage face », issu d’un comic très sophistiqué où un mec racontait le souci de retour de vagues quand on fait sa crotte dans les waters. Situation usuelle si il en est puisque le simple fait de faire quatre, huit ou trente cinq cases sous paint et utiliser ce personnage frustré est devenu un sport national sur les intrawebz. Deux ans et quelques plus tard, les règles du jeu ont évolué : les « rages comics » ne sont pas nécessairement liés à une anecdote frustrante ou énervante (la plupart invoquent des anecdotes de couples… ou de non-couples) mais sont toujours aussi marrants à faire et à mater. Les règles sont simples :

Plus c’est minimaliste, mieux c’est!
Ca doit être dessiné avec les pieds et écrit avec du Courrier, pour la touche vintage!

Ca DOIT être DROLE!
jkAR3.jpg

Depuis tout ce temps, une multitude de personnages ont été créés. Parmi eux, on trouve (et sans illustration à chaque fois parce que)
Notre ami TrollFace, toujours aussi ridée et déformée. Peut éructer des sentences comme « U MAD » « U JELLY » (« T’es jaloux? ») – se déplace toujours avec des membres extra-longs et déformés façon Kamaji du Voyage de Chihiro… et est l’auteur des célèbres Troll Science, des petites maximes physiques souvent à base d’aimants et d’énergie infinie. Sous personnage : troll Dad, avec son monocle et son haut de forme. Dans sa forme ultime, le troll est représenté sautillant et dansant.
Le « Okay Guy » est cette tête ridée qui, basiquement, accepte sa situation sous la contrainte. Disons qu’un « okay » est toujours une pensée négative puisqu’elle illustre le fait d’accepter quelque chose de « moins » ou une fatalité quelquonque. Très efficace en fin de comic. Ne pas confondre avec le forever alone guy, le fin du fin
pour représenter le geek impossible d’interagir avec son prochain avec cette tête grosse et moche.

Vous reconnaîtrez également le « Pokerface », mot popularisé par le titre éponyme de Ladygaga, voulant exprimer… une absence d’expression. En gros, on essaie de ne pas faire transparaître quelque chose (où on se fait dessus) – variante, la « Bad PokerFace » qui tente la même chose mais sans réel succès, d’où une petite inflexion des
sourcils.

Plus récemment, il y a l’invention du « Me Gusta », cette tête très relativement plus réaliste et au nez un peu flippant, c’est la représentation d’une situation qu’on aime bien… mais, généralement, sale.

Ca tombe bien, la plupart des rage comics parlent de sexytime (donc de sexual intercourse (donc de sexe)) ou de fap, la version humble et solitaire – soit carrément de shlick (même chose, pour les filles)

Enfin, il est toujours de bon aloir de placer un « Fuck That Shit », portrait inspiré d’une photo d’un célèbre basketteur chinois (faisant alors une tête à la Gérard Darmon) pour se mettre en situation de dégout non feint mais peu démonstratif. Souvent, le FTS est effrayé par les araignées et va s’acheter du matos pour aller les bruler, c’est
tout à fait normal.

On y retrouve une pelletée d’autres gimmicks, comme le célèbre « Like A Boss » – expression toute droit sortie d’un clip de The Lonely Island, revérifiez l’AMV HELL 5 – qui situe un exploit géré COMME UN BOSS. S’accompagne généralement du « Fuck Yeah Guy », stickman à la position victorieuse qu’on dit inspirée de Bruce Lee, rien queça.

zXcf8.png

>Maintenant, deux variables rigolues :
– Le Rage Comic possède son propre vocabulaire. Comme pour les Schtroumpfs, on ne parle pas, on « herpe » ou on « derpe », « herp derp » étant un néologisme pour illustrer la bêtise… comme on dirait « Poutrelle ». Dans un rage comic français, « Concombre va à la boulangerie » deviendrais « Herp va derper à la herperie », etc
– C’est de toute manière improbable puisque les Ragecomics ne sont drôle qu’en anglais… mais justement, depuis un certain comic et l’accumulation
de « Get » français sur 4chan (le fait de choper un post à chiffre rond, petit évenement local) la plupart des comics récents utilisent des pronoms français, toujours « le ». « Playing le Xbox with le friend », etc etc.
Voilà, vous savez tout, maintenant vous pouvez lire ce topic (ou faire de l’art sur RageGenerator)on se retrouve dans trente ans.

Posted in Sagadaÿtaÿ | Tagged , | Leave a comment