Daily Archives: 12 mai 2011

Hardi les gars

Hé ben alors ma bonne dame? On m’a dit à plusieurs reprises qu’on avait peur de me proposer un texte. PEUR. Personne ne va vous manger, sauf peut être Kaeso, mais ça ne vaut rien puisqu’il se drogue au Poopers. Tout va bien, personne ne va mourir, si vous avez quelque chose à proposer, n’hésitez pas.

C’est donc une période rarissime où je porte une plus grande priorité au reste qu’à cette page! Les pires statistiques descendantes ne me feraient pas flancher (et c’est pour ça que j’écris ce post, logique élémentaire et profilée) et je passe ma vie à … faire des choses fascinantes, comme répondre à des questions étranges sur Formspring, jouer à Portal 2, monter des vidéos, mater l’intégrale Edgard Wright ou réviser mes partiels et éviter soigneusement de dormir, là est la preuve irréfutable que vous menez une vie saine et équilibrée. Bref, ne faites pas comme moi, d’autant plus que toutes les échéances habituelles de fin d’année tombent en même temps, main dans la main entre les difféntes sphères – associatives et professionnelles, l’une après l’autre. Pas besoin d’un chapeau plus haut que large et d’un gamin qui porterait toujours son pull bleu en pleine Guadeloupe pour piger que c’est problématique et que j’ai derechef moins de temps pour poster ici, encore moins pour être aimable avec les gens, surtout avec ceux qui jouent le gameplay « pas aimables de base toute façon » – donc en attendant un retour vers un rythme un poil plus discipliné, je vous invite joyeusement à perdre votre temps sur Tv Tropes, à lire le blog de Petrified Eyes ou de voter pour moi pour les TM Golden Globes Awards. Comment ça, les sélections n’ont pas encore été faites?

354781.jpgBon allez, j’arrête de faire mon këk et j’arrête aussi de faire semblant : ce post a surtout une belle visée publicitaire en vue de l’un de ces fameux enjeux de fin d’année scolaire – l’arrivée des conventions et en ligne de mire, l’Epitanime.

Je me répète d’une année sur l’autre mais je le fais pour la bonne cause : si il y a un rendez vous geek-otaque que vous devez faire, c’est celui là. En ce qui me concerne, c’est mon troisième round et le premier sous l’égide du fabuleux badge Staff, pour présenter vous-savez-quoi. (Si vous ne savez pas de quoi on parle, restez en ligne, on y revient) et je tiens vraiment à mettre l’emphase que ma première Epitanime a été un week end démentiel et même un peu surréaliste tant il a été riches en choses nouvelles : énormément de gens rencontrés, les « grands », les « fans », j’y ai croisé pas mal d’autres gens que je connais plus que bien aujourd’hui avec qui je n’ai pas échangé un seul regard dans le contexte, les premiers jeux effectués en tant que candidat et toutes ces émotions simples mais relativement nouvelles. Bref, le temps d’un week end
on a vécu dans un monde à part où il faisait 35 degré à l’ombre…

Puis est venu le second round, de l’autre coté du terrain en tant qu’Asso. Nous avons tous eu le même problème : à force d’animer, de présenter, d’aider les autres et de dormir le jour la convention est passée archi vite et nous nous sommes tous quittés très penaud mais avec la satisfaction d’avoir fait du bon boulot. Cette troisième fois devrait être plus équilibrée mais comporte des enjeux extrêmements importants pour nous tous, je me permet donc de reposer tout ça.

Qu’est-ce qui fait l’unicité de cette convention? L’Epitanime est un week end complet se situant au Kremlin Bicêtre, métro 7, station porte d’Italie. Vous prenez la sortie Square Joey Joe Joe Junior Shabadoo, vous marchez nonchalamment en direction du périphérique que vous traversez (attention aux bagnoles sauvages, les gens sont un peu fous dans le coin) et vous arrivez devant la rue de l’école Epitech, là où le charme se fait et les bracelets millénaires se portent. Vendredi soir donc (le 20, une semaine plus tôt que le planning habituel) ce sera parti pour deux nuits et deux jours non-stop, il y aura toujours quelque chose à faire et les organisateurs ont bien pris la peine de mettre l’emphase sur l’activité égale à faire de jour comme de nuit pour tout le monde. Les tarifs étant intégraux ou diurnes, c’est à vous d’établir votre plan de bataille – êtes vous capables de tenir tout ce temps sans dormir? Des hotels sont disponibles en périphérie proche mais ils sont blindés d’office, il va falloir squatter les chambres et se répartir les sous, tant et si biens que certains forums
proposent des « demi-places par terre », si si. Vous pouvez faire un début de nuit, rentrer dormir quelque part, faire l’après midi du Samedi et tenter la nocturne avant de définitivement rentrer chez vous vous reposer… ou tenter l’intégrale. Les combinaisons sont nombreuses mais ne jouez pas trop aux kékés non plus – j’ai personnellement payé assez cher sur le long terme un grand manque de sommeil et d’hydratation en pleine JaPex, il y a deux ans. Ne faites pas la même chose et essayez de vous reposer si, comme moi, vous commencez à décéder du bide au réveil un jour de convention.

Dormir est une problématique a double tranchant puisque l’Epitanime est un évènement centralisé dans deux bâtiments proposant pas mal de trucs. Le premier – qu’on a royalement snobé l’année dernière, et c’était très mal – est dédié aux jeux vidéos (rétro, souvent) et propose nombre de tournois organisés sur les trois jours. La grande place de l’autre coté de la rue offre une vue sur la scène principale, lieu de culte des coins, des pouêts et des jeux associatifs/concerts/cosplays en tout genre pour se distraire un peu tout en
posant ses fesses (la plupart du temps). A votre droite, la cafétéria que vous essayerez d’éviter parce que les nems préparés viennent de Fukushima, et à gauche de la scène se trouvent les différentes salle de classe où le gros des activités sont proposées. La grande trappe mystérieuse du fond de la cour est l’accès à un énorme supermarché événementiel où on peut trouver des tas de trucs – dont des doujins criminellement safe – les rumeurs circuleraient comme quoi du Hentai serait disponible sous le manteau – idéal pour décorer votre piaule, faire le plein de DVD à pris bradés, encourager les bons fanzines etc etc. Le point dépôt vente sera idéal pour tenter de fourguer vos possessions ayant un rapport avec la Japanime, la tradition veut que j’y faile
toujours en vendant mes propres trucs.

L’intégralité du planning est disponible à cette adresse.

Emphase sur :

Vendredi Soir/ Salle P03 à 22h30Dimanche Matin / Salle P03 à 11h30

Diffusion de l’AMV ENFER. (Une petite heure) – avec un peu de chance, je pourrais prendre trois minutes pour remercier les participants et lancer de manière charismatique l’avant première de ce gros projet collectif dont je ne cesse d’être en gratitude totale pour votre boulot et votre motivation. Je le mettrais en ligne une semaine/une dizaine de jours plus tard, ne vous inquiétez pas si vous n’être pas là sur place. Bien sûr, le film étant sous-titré « Troll No More », nous respecterons cet état d’esprit et le moindre petit malin sera expédié vers la scène principale façon la Fouine faire du Coin Coin Pouet Pouet jusqu’à la mort… ce qui n’empêchera pas le zapping de comporter des tas de private jokes, de spoilers, de running gag et un habituel début un poil poussif. N’empêche, ça va être bien, alors soyez là, je serais ravi de rencontrer les contributeurs « anonymes »! 

Image-1-copie-3.png AVEC DES SOUS TITRES EN FRANCAIS POUR LES MALENTENDANTS

 Les deux nuits, salle P06 / Jeux de Forum Thalie

Et c’est encore plus important puisque les activités de Forum Thalie seront exclusivement nocturnes… et sur scène principale! Les trois jeux phares seront les suivants :

Gloire et Honneur – jeu cross-over avec l’association Bullejapon, où les deux équipes dédiées aux assos respectives se mettent dessus avant de déterminer qui est le meilleur, cette dénomination étant légitimée par un long processus d’élimination ponctué par le best off des différents jeux des deux assos. Un
conseil : si vous voyez apparaître un questionnaire à mon nom, vous saurez plus ou moins que c’est gagné d’avance pour vous, hu hu hu. Grand coup de feu pour nous et ce qui concerne l’animation, vous voulez être là pour nous soutenir ou se foutre de nous et nous pointer du doit en hurlant « Mauvaiiiis, mauvaiiiiis, cocuuuuuuuus. »

Quizz Hardcore Sa Sang Je Pleure des Mères de Larmes

Le retour du quizz le plus mabouuuule de difficulté où vous pourrez user de cartes à l’effet vengeur! Tout ça vous demandera une connaissance pointue de votre sujet et une certaine propension à repérer les pièges foutus un peu partout. Une gradation de lots récompensera votre nerditude, ce qui prouve bien que tout ça aura servi à quelque chose!

Quizz des Cosplayeurs

Cela ne vous concerne pas directement puisque les candidats sont d’ores et déjà sélectionnés mais le spectacle risque d’être conceptuel – quatre cosplayeurs (années d’expérience à l’appui façon Top Chef) doivent répondre à une batterie de question en corrélation avec le caractère et les gimmicks du personnage qu’ils incarnent. J’attends ça avec une impatience non dissimulée puisqu’on attends un Izaya de Durarara!!, j’espère donc qu’on va avoir droit à un beau gosse longiligne et génie du mal. (Si c’est un bisounours obèse, le concept du jeu sera un peu mis à mal)

 Vous trouverez le reste des activités proposées par Thalie : Traproulette, Quizz Thématiques, le … Mur? (?) (Hein?) (Wtf j’ai aucune idée du gameplay fixe de ce jeu) et autres jeux rigolos qui, la plupart du temps, vous feront repartir avec un manga Yaoi ou un chapeau crétin. Vous ne voulez pas passer à coté de ça, n’est-ce pas?

Donc voilà le Deal. Venez blindés d’argent au cas où vous tomberiez sur des perles dans le sous sol, ne venez pas seul, ménagez vous et amusez vous au mieux. On s’y retrouve, j’y serais en mode naturel mais tendu, sans trop m’afficher parce que je suis modeste.

:redface:
Posted in Le bouzin | Tagged | 5 Comments