Daily Archives: 3 novembre 2010

Encore plus de maïs

Attention, ce post est susceptible d’être modifé plus ou moins régulièrement. Surveillez les pages spéciales du blog…

 Nous sommes donc en Novembre, les soirées chaudes et éclairées ne sont plus qu’un lointain souvenir et nous sommes tous en train d’entrer dans une phase de sévère déprime. Ne paniquez pas! Je suis là pour vous aider en vous proposant une autre activité communautaire, rien de bien nouveau, on l’a déjà fait. En Juillet dernier, on avait, à une dizaine de personnes, réussi à pondre un AMV HELL à Problèmes au format court et efficace. Le machin avait reçu un peu plus de succès que je ne l’espérais et c’était une énorme satisfaction de voir la vidéo finale uploadée après un nombre assez scandaleux de soucis techniques… et même sans grande ambition derrière le projet, on était arrivé à un résultat final au niveau franchement très acceptable même si j’avais un peu massacré la qualité d’image à force de ré-encodages sauvages. Le plus encourageant reste le délai un peu malingre que j’avais imposé qui, magré tout, avait réussi à donner une vidéo de huit minutes : bien comme une petite pépite, une pastille qui se savoure et se mate en boucle mais pas comme une vidéo bien plus longue où on a le temps de s’installer, d’y voir des phases d’épicité et des creux de la vague.

 En tout vous avez été nombreux à réclamer le renouvellement d’un projet AMV-Hell-like et moi je vous dis banco, pourquoi pas. Du coup comme il n’y a plus de portée symbolique derrière, on peut se permettre d’être bien plus ambitieux et de faire ça de manière plus détendue mais aussi de façon moins laxiste. En fait, donnons-nous un délai lointain – disons, au hasard, mi Mai. Cela nous laisse… six mois et demi, pour un total de vingt-cinq semaine, grosso modo. Disons que si on ambitionne de produire un AMV Hell qui arrive miraculeusement dans les quarante-soixante minutes, il faudrait quelque chose dans les 150 Vidéos et c’est là que le bas blesse : ça va être une véritable course de fond. Si vous vous sentez intéressés, ne culpabilisez pas de faire « trop » de vidéos, n’en faites pas juste trop à la fois. Il va falloir entamer une phase de production régulière sans avoir juste un gros rush au début, ça doit être réellement un espèce de fil rouge tout au long de l’année pour tout le monde. L’objectif suprême? Une diffusion à l’Epitanime dans le cadre de l’Association Forum Thalie, par exemple. Dans le meilleur des cas, on pourrait diffuser la chose pour la « première fois », officiellement, tout le monde découvrirait le boulot de tout le monde en salle et en amphi. Bon, juste pendant la convention hein, le reste de l’année ça fait un peu cas social.

Voilà pour la limite de date. Les autres je vais les développer lentement mais sachez juste qu’il n’y a absolument aucun enjeu véritable derrière ça : si ça floppe (et ça se verra assez tôt le cas échéant) pas grave, je ferais quand même une compilation de ce que j’ai reçu! Le bazar ne prendra forme que si il y a réel investissement derrière et seulement si assez de gens (talentueux, il va sans dire) sont au courant. Notez bien, touchez en un mot aux communautés qui semblent « ciblées » pour ce genre d’exercice et n’hésitez pas à essayer d’y incorporer votre touche.

vlcsnap-2010-11-03-23h12m46s97.png
Je rappelle donc ce qu’est un AMV-Hell : c’est une série de vidéos, fonctionnant à la sauce zapping enchaînant des AMV à portée humoristique. Une grosse contrainte : chaque AMV doit faire moins de trente secondes. Du coup, je rappelle ce qu’est un AMV – Anime Music Vidéo. C’est un extrait d’anime (ou autre, jeu vidéo, série, n’importe quoi) qui a été altéré, monté, la musique n’est pas la même, le propos est détourné, etc. Dans le cas le plus classique, un AMV sera le montage d’un anime apposé à une musique lambda – en fait, il faut deux conditions sine qua non pour rentrer dans les rangs : l’extrait de base ne doit pas être tel quel, c’est évident. D’autre part, le son doit être modifié. Par nécessairement sur tout l’extrait, ça peut être un simple effet sonore foutu au bon moment, ça peut être une musique collée sur un montage, les degrés de « complication » sont grands. Critères optionnel mais ô combien important : tout doit coller. Les choses doivent être synchros : un dialogue quelconque sur des personnages qui parlent? Les lèvres doivent bouger au minimum. Un échange un peu long? On doit voir l’autre « écouter », pensez aux petits réflexes logiques. Une musique? Le truc doit être un peu raccord rythmiquement, les plans de coupes doivent correspondre au rythme de la musique, ça doublera le potentiel. Ce n’est pas une obligation mais c’est ce qui rends les AMV HELL si formidables : ils font découvrir de nouvelles musiques, ils sont très entraînants, se rematent ne serait-ce que pour l’aspect « contemplatif » de certains passages mais ils sont surtout très drôles. Et là on arrive au coeur du projet : si un AMV pris au hasard sur Daily sera une musique aléatoire sur un extrait aléatoire sans aucun sans derrière, ici l’alliance du son et de l’image doit générer une blague, une private joke, les deux doivent avoir un rapport. A chaque fois, on est sensé comprendre un truc ou l’image doit parler d’elle même… même si il faut avoir vu l’anime ou même si il faut comprendre les paroles en anglais, bref la pertinence est de mise. Vous ne comprenez pas vraiment? Matez donc les AMV HELLS classiques, plutôt les 4 et 5 avec les sous titres, c’est très important. Dans l’AMV Hell à problèmes, des vidéos comme le « Freaky Fish Guy » de Kaeso ou le « They’re All Dead Dave » de Meles Badger sont des cas d’école…

 Voilà pour le principe. Ce que je vous propose c’est de m’envoyer vos vidéos dans cette optique, pour faire ce qui serait, dans l’idéal, un moyen métrage d’une quarantaine de minutes minimum. Trente seconde maximum aussi, je serais dans l’obligation de couper si ça dépasse : ne vous sentez pas obligés de faire un AMV classique de trois minutes qui dure le temps de la chanson, c’est inutile et cela voudrait dire que vous n’aurez pas compris l’esprit de l’exercice puisque tout l’impact de la blague réside au temps X de l’anime ou du son utilisé.

La matière première, parlons en. Niveau images, l’anime est bien entendu à privilégier… mais d’autres formes sont aussi acceptées sans être hors sujet : des extraits de jeux vidéos (ou des vidéos périphériques : teasers, cinématiques, évitez quand même les personnages moches des Final Fantasy) voire même tout ce qui concerne le web, tout ce qui est mémétique… ou pourquoi pas un extrait du dernier épisode de MasterChef si vous êtes des bons. Il n’y a pas de limite réelle, du moment que vous réussissez à trouver une vanne à caser. Niveau son, c’est pareil. On peut classer ça en deux catégories : les musiques d’un coté. Tel extrait d’une chanson, d’un instrumental, essayez de faire découvrir ce que vous aimez bien et profitez en pour privilégier l’anglais et l’anglophone. Ho évidemment c’est toujours plaisant d’avoir un peu de français mais cela doit rester une minorité, un extrait en français de temps à autre quoi, ça ne doit pas être invasif. Deuxième catégorie : le « parlé ». Extrait sonore d’une autre anime, extrait de série, n’importe quoi de ce qui a été dit sur internet. Les possibilités sont infinies : vous assez à partir d’ici tout une basse de produits culturels et de vannes à exploiter. J’en sais rien moi, le « Morning’s Here » de Friends, Moundir l’Aventurier de l’amour, Nataka et ses hurlement éplorés du Velvet Vidéo Burger… soyez imaginatifs, on envisage pas assez à quel point le panel de possibilités est énorme.

Ou se procurer tout ça? Pour les musiques, vous avez tous un petit plan à part, je vous fais confiance. En ce qui concerne tel ou tel extrait sonore… je vous conseille l’enregistrement avec option « Ce que vous entendez » avec Audacity. De la même manière, n’oubliez pas qu’il existe des logiciels très simple pour extraire la vidéo ou le son unique de n’importe quelle vidéo Youtube ou DailyMotion… ça peut servir. En ce qui concerne les images d’animes, là aussi vous avez probablement vos petits coins mais on va essayer de dresser une liste de liens quelque part qui vous aiderait à trouver tel extrait en Raw, ou pas. Tout va se faire petit à petit…

En fait c’est surtout techniquement que je vais me permettre un certain redoublement d’efforts. Attention attention, il est possible que je vous demande poliment de refaire votre truc si votre proposition ne rentre pas assez dans les critères à venir. Cette fois, on monte d’un cran dans l’ambition du projet, le niveau technique doit être bon et ne doit rien à avoir à envier à l’AMV Hell 5 qui est beaucoup plus laxiste sur le sujet. Après traitement d’image, la qualité doit rester très potable, si ce n’est égaler celle d’origine. Pour le premier essai on a pratiquement tous fait notre bazar sous Movie Maker. Pourquoi pas mais attention, le format wmv accole à la vidéo des bandes grises un peu moches si on regarde ça en écran complet, du coup en l’occurence il faut faire sortir la bazar en format .avi, comme le propose le logiciel. Effectivement ça fait une vidéo très lourde pour une si petite durée mais c’est un mal nécessaire pour avoir une vidéo de qualité potable. Je vais essayer de vous faire un exemple prochainement sur une page dédiée… idem, si vous utilisez Premiere, vous vous devez d’avoir un « joli » résultat final.

En parlant de Premiere! Un AMV de type « Hell » peut être un peu plus qu’un montage, d’excellents sketches déjà existants utilisent des effets secondaires. Textes et autres bizarreries, comme vous le voulez mais n’hésitez pas à tenter votre coup. Le truc c’est que si on enchaîne des « simples montages » pendant un certain temps, la lassitude pourrait rapidement poindre et le plus fantastique des AMVs pourrait paraître aussi palpitant qu’un épisode des Chiffres et des Lettres peut l’être… palpitant.

Pour revenir à l’image : l’ensemble d’une vidéo doit avoir la même résolution. La qualité « apparente » d’image doit être potable, il est très recommandé d’éviter les logos de chaînes (c’est pas rédhibitoire) ou les sous-titres gratuits quand il ne sont pas importants (ça l’est beaucoup plus!) et bien entendu, votre son doit être potable. Désolé Melow, dans ce contexte le Chocolate Rain t’aurait valu un « désoléééé mais il faut le refaire! » Alors ouais, c’est probablement un truc que je vais vous demander. Dans chaque cas, je « validerais » votre proposition ou autre chose. Pensez bien que j’ai demandé à Pixel de refaire son Excalibur Jackson et ça a donné l’un des meilleurs AMVs pour le premier round!


Image-1-copie-1.png
Tiens, niveau contenu, quelques petits conseils logiques : ne soyez pas trop littéraux. Si vous utilisez un morceau, évitez le « syndrome petit Benoit » souvenez vous de ce sketche de Groland qui agissait comme un rébus tant tout ce qui était montré à l’image correspondait… de façon exagérée. Tentez d’être subtils… mais comme vous êtes des gens subtils, je ne me fais pas de soucis.

Ha par contre … je le précise gratuitement parce que des gens ont quand même tenté leur chance la dernière fois : pas de porno… limite faites quelque chose avec le son de Bible Black mais nope, tout doit être « projetable » – la violence, a la limite, pourquoi pas, restez dans un contexte animé hein. Enfin, si vous ne savez pas où télécharger Premiere, tentez votre chance sur un site dont le nom commence par Tor et se termine par rentz – mais Windows Movie Maker permet plein de belles choses. Bref un véritable petit marathon qu’on va essayer de fournir au fur et à mesure. We Need You! Faites péter le talent, notez n’importe quelle idée qui vous passe par la tête, au pire quelqu’un d’autre l’appliquera pour vous. Ne laissez pas une bonne idée être oubliée, c’est si vite arrivé. Il suffit de regarde n’importe quoi de nouveau pour faire immédiatement un rapport rigolo. Vous entendez un nouveau morceau sympa? Analysez le un tout petit peu, dites vous bien comment vous pourriez l’exploiter. Allez les gars, je vous attends au tournant, je sais qu’on peut faire quelque chose dont on sera encore plus fiers.

La durée d’une proposition? Ca peut être 30, 25, 20… 3 secondes. N’oubliez pas l’esprit « zapping » tout doit être rythmé et s’équilibrer naturellement, des passages doivent être plus speeds que d’autres. N’hésitez pas à concevoir une petite marge dans la vidéo que je puisse couper au bon moment. Evitez les fondus, hors de son contexte le début et la fin de la vidéo peuvent paraître « brutaux » … mais tout ça trouvera un sens avec une vidéo avant et une vidéo après.

Très bien, version laconique!

 – On va tenter de faire une vidéo AMV Hell – like plus longue et plus ambitieuse. Vous êtes tous invités à participer. Envoyez moi vos vidéos via Filesend/Megaupload etc par mail, via le « Kontact’. Comme la chanson de Kyo!

 – Un anime, une série, n’importe quoi, sur n’importe quel son, de Pink Floyd au ViolonGay

 – Moins de 30 Secondes et par pitié, de l’.avi

 – Précisez la provenance des deux médias dans votre mail

 Un nom? Pas encore… j’essaierais de faire une intro un minimum léchée, je me laisse du temps pour ça. Faire des transitions encore plus personnalisées sera un petit fantasme. Hardi les gars! Il vous faut une idée et un rien de temps… et n’oubliez pas le mot clé qui garantira le succès de ce running-gag : régularité.  GO ! M’voyez.

Posted in Le bouzin | Tagged | 12 Comments