Sagadaÿtaÿ³ #8 : Mario Art

Au fil du temps et souvent devant des jeux estampillé moustachu, pas mal de gens m’auront sorti la très flippante réflexion de type « Non, pas la peine, j’aime bien regarder les autres jouer » je me suis toujours demandé comment on pouvait avoir ce type de raisonnement… comment peut on préférer être passif plutot qu’acteur dans le noble art du saut en salopette? La réponse vient à moitié avec ce post, c’est pour l’art! Faut bien sûr que le joueur qu’on mate soit un minimum potable mais quand on est soi même un peu mauvais, je suppose que ça doit faire un bien fou de mater un écran où tout se passe bien, tout est prévu, presque automatique…

Après je connais des gens qui jouaient carrément sans le son mais ce sont des voleurs et des fils de femmes à péage. Pour en revenir à nos automatismes, voici deux exemples de mèmes Youtube qui impliquent tout les deux Mario et… la création.

 Quelqu’un se souvient de Mario Paint? C’était un jeu Super Nes dont le concept était de … je sais pas trop en fait, c’était une compilation de mini-logiciels, de modules sensés nous éveiller à l’art Paint, quelque chose du genre. Au delà d’un mini jeu où il fallait éclater des insectes et d’une simulation d’image à colorier (wow! audace) il y avait un truc qui fascine encore les foules aujourd’hui : le Mario Paint Composer. On donne un tempo et c’est parti : on place sur la portée des éléments qui simulent tel ou tel son. La mélodie composée est 100% réaliste puisque on demande précisément telle ou telle note et quand bien même on ne peut pas précisément foutre un rythme prédéfini, la difficulté se contourne puisque le logiciel gère toutes les doubles croches, vous pourrez mettre des silences aux endroits que vous voulez. Bonheur, le truc gère un certain nombre de lignes en même temps, vous pouvez donc reproduire presque tout le morceau dans ses moindre détails en accumulant les pistes! Vive les joies de l’harmonisation! Pas mal de gens se sont passionnés pour cet outil qui, on ne sait pas comment, est revenu à la mode vers 2006. Bien sûr tout le monde ne ressortait pas sa vieille console, deux logiciels libres successifs ont été créés pour pouvoir émuler ce vieil outil et Youtube est devenu un vaste concours de reproduction de chansons… à la sauce 8-Bit. Ci-dessus, mon petit exemple favori, qui reproduit une vidéo et un sketche viral que vous connaissez bien. Après, le but du jeu (vu qu’il n’y a rien à faire pour une fois, juste mater et apprécier) c’est de comprendre dans les passages compliqués quel symbole sort quel son!

Deuxième exemple qui avant d’être un mème Youtube était un mème Nico Nico Douga! Souvenez vous, l’équivalent japonais où les utilisateurs insèrent leurs commentaires en direct live, GET DOWN, tout le tremblement! Après une vidéo postée sur le jeu Mario VS Donkey Kong 2, deuxième mode un peu bizarre qui fonctionnait en parallèle avec les roms hackées de Super Mario World – les Automatic Mario. Le but du jeu est très simple : le niveau doit se faire tout seul, sans aucune intervention du joueur (ou très peu, auquel cas ça doit être signalé dans le niveau) et si possible ça doit être sympa à regarder. Dans le genre artistique très nébuleux : on doit avoir peur pour sa vie, il doit s’y passer plein de trucs, le timing doit faire peur mais passer à chaque fois… mais ci dessus on a l’exemple ultime, témoin d’une deuxième vague après les niveaux automatiques « simples » – il y a une musique de fond (le mystérieux KumiKoyu!) et chaque effet sonore est calé pour correspondre à la musique… et ça dure dix minutes, c’est si vaste que l’utilisateur est obligé de passer par plusieurs zones pour varier les plaisirs et se plier aux contraintes d’espaces du jeu original! A l’instar des roms hackées classiques, tout ça est fait avec le fameux logiciel Lunar Magic, incrémenté de Blocktool Super Deluxe pour les objets customisés qui n’existent pas de base.  Ca bouge tout seul, on sait que tout devrait fonctionner à la fin, c’est aussi rigolo, hypnotisant et inutile qu’un tombé de dominos!
This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

4 Responses to Sagadaÿtaÿ³ #8 : Mario Art

  1. Aaaah les automatic mario… Un des concepts les plus WTF que j’ai pu découvrir l’année dernière. Les créateurs doivent vraiment avoir une patience démentielle

  2. Kaeso says:

    Puré, les mecs qui font ça, faut soit les abattre, soit les vénérer, c’est monstrueux.

  3. fullblack says:

    Je me souviens avoir déja vu la videos du automatique mario et sa me fait grand plaisir de la revoir ici quand on voit le travail monstre et le temps passer pour arrivé a ce résultat. Enfin c’est
    du pur japonnais quoi >.<

  4. Zoneur says:

    Ah, je me rappelle de Mario Paint ! J’arrivais même pas à colorier, alors là, wow, chapal. Je connaissais déjà avant, par contre je connais peu la chanson « What is love », donc j’ai pas super vu
    la performance. Par contre, sur un bon vieux thème de MGS, là, tout de suite <3

    http://www.youtube.com/watch?v=q_cWwoTT4Wg