Daily Archives: 9 juin 2010

✭✭

Bonsoir les petits internautes! Vous allez bien? Ah ben moi je pourrais soulever des montagnes, ou des bichons (c’est des petites biches) parce que le post qui suit va être court, sans aucun contenu et purement rempli de petites fleurs que je vais me lancer à moi même et rattraper avec la bouche hop hop showoff. Le pire dans cette histoire c’est que j’ai failli le louper, normalement ça devrait être un truc que je dois attendre avec une impatience démesurée, faire le gosse le 20 Décembre qui pense « omg omg bientôt » avant de déballer sa Nintendo 64 en prenant des têtes dangereuses mais j’ai failli ne pas y penser. J’étais là à ceuillir les roses de la vie, à commencer à écrire un post en disant qu’Onani Master Kurosawa était surestimé (et vous pouvez d’ores et déjà préparer vos objets à lancer) puis pouf révélation, je cherche les archives honteuses du blog et effectivement, c’était il y a un an.


c23320b5bdc83267d69bd8933e35ab86ffcdfe6b.jpg
Et si il y a un an je célébrais l’année du blog, je pense pas trop prendre de risque en disant que je peux fêter les deux ans du blog aujourd’hui. Bien joué ma pomme, bien joué à vous d’être toujours là, je suis surpris que cette histoire aie durée aussi longtemps. Je peux peut être d’ores et déjà me projeter dans un avenir lointain où je pourrais dire strictement n’importe quoi en rajoutant « vous pouvez pas test les mecs, j’ai quinze ans de blog » et les gens feront « Hooo! Il a quinze ans de blog, il doit avoir forcément raison, je ne savais pas que les bananes étaient des légumes »

Ca m’embête tellement de pas avoir de date fixe pour ce genre de truc. Vous le savez, l’anniversaire du blog est super ambigu – il va bientôt avoir physiquement quatre ans. Pourquoi ce décalage? La première année (ou pour ainsi dire le premier mois) je poste, pratiquement tout les jours, des trucs que je ne regarderais que sous la menace où la promesses des honneurs militaires. S’en suit une période sympathique de vide où je m’occupe un peu plus de mon année de Terminale. Vers Mars-Avril 2008, c’est reparti avec un peu plus de sérieux… et là paf, je prends en compte cette page comme ayant un minimum d’importance dans mon quotidien et je fais des posts non-stop. Et ça dure depuis plus de deux ans. Entre cette date physique et cette reprise qui signe cette « renaissance » (avec tout le toutim guillemetesques puisqu’invoquer le concept de mort est pas super pertinent sur un mort-né) on trouve le juste milieu, le deuxième mercredi de Juin.

 Good job donc. Je pensais pas arriver jusque là et c’est passé tellement vite… L’année dernière, je me faisais la même réflexion et je me doutais probablement pas de la refaire un an plus tard, vous voyez le principe. C’est une saison qui s’achève et une autre qui commence, alors que s’est il passé durant l’année écoulée? De l’évolution, des grandes nouveautés? On peut espérer quoi pour la suite?

Déjà, et je souligne l’importance de la chose, le blog s’est trouvé un nom. L’Usine à Problèmes ça peut paraître un peu crétin et maladroit mais est-ce que vous vous êtes posés la question de l’origine du truc? Très probablement, la réponse est double : c’est d’abord un concept et un lieu dans un BD que vous connaissez avec … un personnage… vert, oblong et masqué, mais c’est aussi un fait. Ce blog c’est ma petite usine à problèmes, elle me rapporte quelques emmerdes en substances. Oh, pas de quoi faire l’émo, les choses sont équilibrées avec le potentiel positif que peut avoir ce petit journal sophistiqué mais je dois vous avouer que ce blog est au coeur d’un polygone amoureux dont je ne soupçonne probablement pas la portée et plus tard ça fera une super anecdote, j’en suis sûr. D’autre part il m’a servi à rencontrer pas mal de monde, à voir si j’étais un peu foutu d’aligner trois mots, à bien entendu pouvoir me fapper devant des chiffres (je vous rappelle que j’ai des gènes nazis) et à entretenir une plume. Je vais vous faire une révélation, depuis le collège mon petit fantasme c’est le journalisme, alors me retrouver en train de faire le con sur une radio musicale ou fonder un magasine spécialisé, ce serait une grande satisfaction. Je ne parle pas du fait que dans 15 ans vous me retrouverez en couverture du Times avec en sous titre « le sauveur du monde » mais comme ça vous êtes prévenus. Entretenir ce blog et écrire régulièrement fait probablement une bonne préparation à ce genre de métier et je suis toujours aussi content à me trouver lourdingue et chiant à lire dans tout ce qui date de X temps. Au pire, je finirais auteur comme Hank Moody et je snifferais de l’Angel Dust sur les plastrons des prostituées de luxe! Mémorable.

Bon là je commence à écrire vraiment n’importe quoi donc revenons sur la progression du blog sur l’année qui vient de s’écouler. Parlons un peu du rythme, du contenu. J’ai pas changé grand chose à ce niveau là et je maintien ce coté tout-les-trois-quatre-jours, pour des trucs poussés, de branleurs, voire un peu des deux. A la limite dès fois je repousse tout les jours le prochain post et au bout d’un moment je commence à me dire « Putain faut que je m’y mette, ils vont faire la gueule » – notez tout le concept du ils. Alors je m’y met. Là encore si je reviens en arrière je me rends compte à quel point le volume des posts à changé – en rentrant des vacances avec ce post sur les Fatals Picards, j’ai direct laché la purée et foutu une moyenne de post qui approche les 2000/3000 mots. (Et là je vous jure que mon ventre vient de faire « ouin ». Mon VENTRE ») C’est pratiquement le double voire triple de tout ce qui est antérieur, je me suis presque fixé une limite cérébrale qui se traduirait par « un bon post est un post qui prends de la place » ben oui et non, voire non et non. Si de mon coté avoir passé l’année à poster des énormes pavasses à quelque chose de gratifiant, un petit coté « youpi
j’ai fait toute une littérature » il faut bien admettre les effets secondaires – ça met un temps fou à écrire. Pour un gros post test ou un fourre tout vaguement analytique, ça peut aller jusque dans les trois-quatre heures de rédaction. Vous me connaissez, je suis une énorme feignasse, tout ça peut tripler puisque je fais plein de trucs entre deux lignes, tout faire d’une traite relève de l’exploit. Poster un gros pavé empêche aussi de bosser sur de vrais trucs, comme lire des tragédies grecques ou sortir voir un bon film/concert. J’espère que vous prenez du pied à lire mes conneries parce que de mon coté ça demande un certain investissement. Si on devrait fixer un chiffre, ça approcherait des 20% de mon quotidien et ça compresse le reste!

Le deuxième effet pavasse-kiskool c’est bien sûr une lassitude compréhensible des lecteurs. L’article Bilan 2009 est le plus long du blog et c’est peut être le moins intéressant puisqu’en substance je ne vous apprenait rien. On m’a pas mal reproché de tourner autour du pot ou de faire du TL ; DR, ok pourquoi pas. C’est tellement lié au…

… contenu qui a un peu plus trouvé ses marques durant l’année passée. Autant en 08/09 je me trouvais un peu plus spontané, prêt à écrire un peu n’importe quoi du moment que j’ai une figure de style en tête (et à deux doigts de raconter ma vie, dangereux) là j’ai plus poussé la piste de la critique un peu plus carrée. La grosse faute aux Sceaux de Qualités qui ont débarqué en Septembre, depuis je fais beaucoup, beeeeaucoup, beaucoup plus de thématique. Je sais pas si c’est bénéfique ou pas, cet aspect « Aujourd’hui, je vais parler de… » je suis sûr qu’il a deux poids deux mesures. Ca va être un peu l’objectif éditorial, essayer d’être un peu plus spontané sans virer dans le personnel. Autre domaine : le monde du manga et de l’animation qui est venu faire une incursion pas du tout désagréable et qui représente la moitié du blog, même si j’ai l’impression de tourner en boucle sur la demi-douzaine de même sujets.

A propos, je sais pas trop comment j’ai fait pour tenir un rythme régulier car je vous jure que les cas d’idées de post en avance sont rarissimes. Crainte latente mais pas super justifiée parce que hé, je suis toujours là! En revanche les posts originaux sont un peu moins nombreux puisque le blog accuse désormais de pas
mal de gimmicks :

 – Les Mario Maso. Hé oui, je pouvais pas vous laisser avec Masochistic Mission et sa fin frustrante, le concept était plaisant pour tout le monde et j’ai repris avec les Kaizo. Profitez en, plus que trois épisodes, après je sais vraiment pas si je referais la chose avec une autre rom.

 – Les joyeuseries musicales. Ce que j’ai dans les oreilles dans l’humeur du moment, un extrait pour piger l’esprit du morceau et deux trois impressions et autant de violations de lois. Ca à l’air de plaire et c’est tant mieux puisque ça cultive un petit coté archiviste que j’aime bien.

 – Les rapports de convention. Toujours dans ce coté bien mégalo, cette année c’était la poussée du personnage, du « pseudo » Concombre, pour ça il faut aller faire le zouave dans les quatre coins de Paris et faire du journalisme total, toujours avec une promesse de bons moments passés avec des gens de qualité. Là aussi, pas passionnant à lire quand on habite à Tataouine-les-Bananiers mais hé, that’s the name of the game.

Niveau ortho et style, alors là j’ai vraiment aucun recul, j’ai besoin de votre avis pour savoir si je fais des phrases qui brûlent pas trop les yeux. Je me relis pas souvent – c’est criminel – et je fais un peu trop confiance au phrasé sur le fil. Parfois quand je me relis je trouve de ces phrases et fautes cosmiques… et je les laisse pour la postérité. Peut être un certain nombre d’expressions qui reviennent souvent, je parle même pas de mes catchphrases que j’entends plus souvent de la bouche des autres (même si j’ai l’impression de lire le mot débauche partout)

6f70d31a01be5b076f7f81c0ffe09aa6.jpg

 D’autres évènements ou posts importants? Le concept de l’année c’est probablement le Velvet Video Burger, fantasme qui me trottait dans la tête depuis un certain temps. Ca marche bien, la deuxième saison a son petit succès et je suis sûr que les premières emmerdes techniques vont pas tarder à arriver (ce que je considère comme étant un bon signe parce que je suis tordu) mais il va falloir un jour ou l’autre ce sortir de ce hype de la vidéo commentée. Honnêtement, quand je me présente et qu’on me dit « Ha, le mec qui fait Mario Maso/le VVB » je fais un peu « Ouiettasoeur » bon non je le fais pas mais je le pense un peu, ce serait con de se catégoriser tout seul.

 Le gros problème c’est le design. Ce FOUTU design. EVIDEMMENT que j’aimerais changer de plate-forme mais l’idée de perdre le « vécu », recommencer à zéro sans pouvoir tout exporter ce serait comme perdre un bagage, perdre une légitimité, être un « noob ». C’est con comme idée mais ça reste en tête. Faudrais que j’update (au minimum) et que je change le design (au maximum) des liens et que je change un peu le design global parce que je commence à être un poil lassé de ce fond en rideaux-de-chez-la-tante-Berthe. J’essaie de trifouille le CCS mais ça marche jamais! Je prie donc pour l’option exportable prochaine et là je vous jure que zou, je me trouve deux ou trois camarades pour aider et hop en voiture Simone vers de nouvelles contrées plus esthétiques. En attendant, toujours des bannières de moins en moins kitshs et ces petits gifs que j’aime bien faire.

 Bon maintenant on va parler CHIFFRES. Ah, vous attendez que ça, bande de petits coquins. Ben depuis que je me suis inscrit sur analytics j’ai accés à un tas de fun facts que voici :

– Entre 150/250 visiteurs par jour, 500/1000 pages vues par jour, le maxi pic du midi étant y’a trois jours avec 1150 pages vues. Grossomodo ça monte toujours lentement, ça fait son petit bonhomme de chemin quoi, les gens ont pas trop l’air de se lasser. Je me suis pas encore trop prostitué même si les récentes inscriptions
à Press Start Button et Aggregator Sama aident, je suppose. Pour les utilisateurs d’Over Blog, le hi-score de Blog Rank est de 80 et je vous jure que c’est bien chaud à faire péter! Au niveau global de visites et pages vues, il faut prendre les chiffres de l’année dernière et les tripler.

Si je ramène les paramètres de comptage depuis le debut de l’année, je peux en déduire quoi?

– Les lecteurs viennent d’abord de Paris… puis Lyon, Toulouse et Lille, jusqu’à Caen en dixième, le bon vieux panel des villes célèbres. Après c’est la Belgique, la Suisse, le ô Canadaaaa, les USA… puis le Japon, jusqu’aux bots Indonésien qui se sont perdus jusqu’ici.

– Les 5 sites qui ramènent le plus de lecteurs sont : Google, Néant Vert, NetVibes, What Did Youe Expect et Press Start Button. Merci, sympa!

– Les 5 mots clés les plus tapés : mario maso – concombre masqué – velvet vidéo burger – tour d’horizon des concepts à la con – crona makenshi gorgon. Le quatrième me laisse MEGA dubitatif sur son classement aussi haut puisque c’est rien d’autre que le titre d’un post fourre tout télé. Bizarre…

Quels ont été les posts les plus consultés? La tendance est peut être un peu faussée via une forte progression assez récentes mais si évidemment vous surkiffez parcourir les pages de Mario Maso, les 5 articles les plus lus ont été : « Ca varie » qui accuse d’un fétiche complètement incompréhensible, probablement un coup des fans de Francis le Blaireau Farceur « KK-ON » que les internautes n’ARRIVENT PAS à oublier, le rapport de l’Epitanime 2010, le Bilan 2008 (????) et un Mario Maso, surprise surprise. Je vais probablement
pas chercher à comprendre.

– Dans la catégorie « intéressante sur le papier » vous êtes 61% à utiliser Firerox, puis 13% avec Explorer. Dans les chiffres on peut descendre à trois maboules qui lisent le blog avec la PS3. Ces hommes ou femmes ont un sens pratique qui m’échappe…

Dans la catégorie « Ouin » demain aurait du être le deuxième anniversaire de Concombre Radio… beuh… mais je suis sûr qu’un grand élan kharmique se manifestera bientôt à ce niveau là.

 Pour l’avenir? Ben la routine, avec pas grand chose de prévu. Il me faudrais un thême original pour la troisième Sagadaÿtaÿ et le 300è post approche sérieusement, ce serait cool de faire un truc participatif un peu. De la même manière, j’aimerais remercier les « habitués » du blog, et les lurkeurs fidèles dont je soupçonnes l’existence. D’ailleurs vous répondrez comment à la question « Qu’est ce qui vous fait rester // Qu’est ce que vous aimez ici? Vous avez découvert un truc sympa via le blog? » Je sais pas comment vous faites pour être encore là, mais vous y êtes. Impossible de savoir de quoi l’avenir est fait, mais jusque là je pense qu’on a bien rigolé. Joyeux anniversaire…

Posted in Le bouzin | Tagged , | 15 Comments