Sushi loulette

Ho ce jour fantastique qu’est la Saint Valentin. La majorité des gens en couple s’en foutent (les autres sont des sales poseurs) la
majorité des célibataires le prennent mal (les autres n’ont pas d’âme) mais rien de tout cela nous concerne puisque personnellement je suis déjà en couple avec mon égo – et je suis sûr que vous me
rejoindrez si j’ose avancer que je suis déjà marié avec le grand Internet. Amour inconditionnel, Internet, ma petite drogue qui squatte mes pensées de façon quotidienne, j’aime sentir l’odeur de
tes cheveux dans un oreiller. Quand Internet rentre dans la même pièce, le temps ralentit, mon coeur bat la chamade et rester innocemment à coté de toi devient une torture de tout les instants.

Oh oui Internet, aujourd’hui je peux te l’avouer : je te kiffe grave. Mais tu ne me mérites pas, tu es bien trop distrayant, tout ces concepts géniaux qui pullulent sur ton petit corps
suitant, tes petits pics de visites me rendent tout fou, je voudrais passer ma main dans tes flux RSS et te dire ô combien ta vitesse de téléchargement est extatique. Mais que quoi, Internet? Tu
sors déjà avec Steve Jobs? Attends moi, un instant je vais prendre ma pelle et égaliser tout ça avant d’aller me noyer dans la Toile où je prenais tant de plaisir à naviguer.

Gloub Gloub Gloub Gloub

14__smile_by_Kittode.jpg

Héééé ben ça va beaucoup mieux! Donc là actuellement je suis juste de passage pour vous montrer deux concepts qui ont tout deux leur petit lot de potentiel chronophage. L’un est vieux, ne se résume
qu’à quelques vidéos sur Youtube et les chances de savoir de quoi je parle sont très mince, l’autre est un phénomène récent – Libé et les Inrocks en parlent, folie furieuse – et c’est franchement
difficile de pas en avoir entendu causer si vous squattez les réseaux sociaux habituels, ce qui est obligatoire pour être hype et 2.0. Quand on est Internaute et qu’on se contente d’être
un vulgaire 1.5 voire un pauvre Pi sur trois, ben je suis désolé mais on a raté sa vie. A votre tour maintenant, allez hop et n’oubliez pas votre socle de Jokari.

Mini-introduction culturelle : si par hasard vous écoutiez les matinales d’Europe 2 il y a une petite dizaine d’années, vous vous souvenez peut être de la voix chaleureuse qui dirigeait les
programmes hautement culturels de l’époque. Enfin oui vous la connaissez nécessairement puisque c’était Cauet mais à l’époque, on entendait son pseudo et on était même pas sûr de savoir comment ça
s’epellait mais bref (moi j’attendais les deux minutes du peuple à enrengistrer sur K7 avant de foncer en retard au collège. Cette nostalgie)
L’ami Cauet donc, pour une durée qui m’échappe totalement, animait diverses émissions à base de canulards téléphonique. Syndrôme Menu W9 – le coté régressif, le concept un brin sadique, le parfait
machin rigolo. L’une d’entre elles m’avait particulièrement marqué, Le Seuil de Tolérance. Principe simplissime : on appelle un quidam au hasard et on lui passe sans rien dire une chanson
particulièrement débile (Exemple : Les Bouboules du Loto… ou Bébé Charly, ça vous évoque peut être un souvenir honteux) on écoute les réactions de l’interessé qui s’interroge parfois longtemps
avant de comprendre que non, ce n’était pas une connaissance qui avait soudainement décidé d’interpréter une bouse musicale pour le fun à huit heures du matin. C’était épatant parce que souvent les
gens tentaient de communiquer avec la chanson.

Vous le savez, l’internaute aguerri a pour coeur de fatiguer son prochain. Tout les moyens sont bons – cacher des liens vers les pain series, envoyer des screamers, troller les forums,
mais harceler des serveurs vocaux avec des mèmes remixés… ça à son charme. C’est là tout le principe de la suite de vidéos Ventrilo Harrassment. J’ai découvert le bouzin avec cet exemple où l’objet du crime est rien d’autre que le happy happy joy joy de Ren&Stimpy. Un must-seen en cas de journée
moyenne, remontée d’humeur assurée.
A la base, la séquence du dessin animée est juste hilarante (j’apprendais vos grand mères à SUCER DES OEUFS) mais spammer ça sur des serveux vocaux de MMOS où les joueurs sont tendus comme des
strings de taurens, c’est priceless. C’est pas comme si le gag relou était autiste, le « piègeur » à sa petite table (enfin son clavier je suppose) et il peut sortir indéfiniment les mêmes petits
mots ou petites phrases sorties de leurs contexte. Du coup ça donne des ébauches de dialogue :

 » – I’ll teach you to be happy!  😀
 – I don’t Wanna Be Happy.  🙁   ou bien

– I don’t know what the heck… it is.
– It’s the HAPPY HAPPY JOY JOY SOOOOOONG »

Priceless. Y’a le Vengeur Slippé (mais que faisait-il là, prenez vos copies vous avez deux heures) qui y réponds dans un anglais impeccable. Cette vidéo en elle même est immanquable mais y’a toutes
les variantes, Bob l’éponge, Chris Hansen, Vegeta et son scouter millénaire – l’éventail de réactions est lui aussi bien chargé. Entre les gens serious business, ceux qui essayent même pas de
comprendre et qui profitent de cette pause kafkaïenne, sans oublier les gens que ça énèrvent, les meilleures cibles donc. Moi j’dis le concept a beau être vieux, il mériterais d’exister
aujourd’hui.

tumblr_kxhmv5s7je1qaa7t1o1_500.jpg

Pendant ce temps là, c’est la grosse éclate sur Chatroulette

CHATROULETTE. Le nom est déjà culte tant le prononcer, c’est déjà entendre un mot qui semble archi infantile et maladroit… mais
c’est le moment de protéger vos gosses si vous en avez car CR c’est un pur concentré d’Internet. Si vous ne comprenez pas cette phrase, l’esprit n’y est pas encore. Je vous invite à aller parier
votre sensibilité sur 4chan et son canal dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom.
Pour faire simple, Chatroulette est un site Internet encore très obscur il y a un mois qui s’est popularisé avec les réactions de divers gens sur Twitter – le mot « roulette » est méga pertinent. Si
4chan est la roulette russe de l’internet, Chatroulette implique bien plus puisque la limite du bouclier de l’écran n’est plus, c’est à la fois jubilatoire et terrifiant.
Le site est inspiré d’un autre, un chat qui mettait en contact avec n’importe quel autre internet connecté, hop vous commencez la conversation (en anglais universel mais vous pouvez tenter
l’esperanto) et vous appuyez sur next, hop prochain pilou. Ici le contexte est le même, avec votre webcam : vous vous connectez, vous voyez votre tête inquiète de la suite des évènements, et hop
vous tombez sur un petit bout de monde extérieur. Vous êtes « toi », l’autre est « l’étranger », la machine est en marche, tremblez carcasses!
Et … autant dire que le nom de « roulette » et les implications suicidaires et hasardeux du truc sont légitimes. C’est le pur esprit Internet hardcore donc on peut tomber sur tout et n’importe
quoi. Apparament ça échauffe pas mal de vocations d’exhibitionnistes puisque la probabilité de tomber sur une bite, un trou de fesse ou des seins est très très grande. De l’autre coté du miroir,
s’exposer n’est pas chose méga facile et beaucoup de monde font ça soit par deux (c’est plus rigolo, ça partage les responsabilités et je suppose qu’en fin de soirée ça a un coté culte) soit à
poil, derrière un masque débile, soit… à vous d’imaginer la suite, ou de tenter votre chance. C’est impossible à définir. Le concept est fabuleux, toutes les déviances que ça entraîne sont
souvent plus hilarantes qu’autre chose (mais les extrêmes sont possibles, des petits malins cheatent la matrice pour remplacer leurs tronches par des vidéos impensables) et votre nouveau rendez
vous quotidien à mater au boulot en essayant de pas pouffer de rire trop fort, c’est Chatroulolz, la page best off qui recense les
meilleures situations et captures d’écran. J’attire votre attention sur le coté hardcore que peut avoir cette page, attendez vous à de l’innatendu, voilà c’est fait. Notez qu’en ce moment il y a
une image sympathique avec un raton laveur, signée « héhé ». C’est francophone donc euh… suspect, vu le sacrifice personnel qu’implique cette image. En dehors de ça on y trouve des absurdités qui
pourraient avoir leur place dans des dialogues de Weeds et c’est pas peu dire.

J’ai moi même tenté un peu l’expérience (pas des masses quand même, seul c’est chaud de paraître décontracté) et je me suis quand même bien amusé à mettre en fond et en évidence mon drapeau
brésilien pour fausser mes origines, avant de jouer à fond les clichés français avec mon anglais approximatif. Par contre faut croire qu’au delà des vilaines bites qu’on croise souvent, bah les
gens de l’internet (et les renseignés, vu l’aspect confidentiel du site il y a peu) sont généralement loins d’être moches. Une expérience à faire, vraiment, je vous souhaite bonne chance. Je serais
ravi d’y trouver vos têtes, Effet Garlick troisième Round quoi.

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

7 Responses to Sushi loulette

  1. Youe says:

    Je sais pas si c’est parce que je suis pas de bonne humeur mais ayant déjà voulu coordonner un truc avec des inconnus via Teamspeak sur Guild Wars, et ayant eu un reloud avec un MP3, j’aurais
    tendance à être du coté des gens qui se plaignent. Parce qu’au début c’est marrant, çé detend et tout, mais au bout de trois minutes, non, même le coté décalé ne marche plus.

    Le raton laveur est une image qui date déjà pas mal, c’est pas du live, enfin tu t’en doutais. Mais ça reste un plaisir de le voir là, j’ai même peut-être une idée du type qui a dû faire ça. Malgré
    tout, je ne te remercierais jamais assez pour la découverte du site, qui est très 4chanien, avec des grosses pépites de win à l’intérieur, ça fait plaisir. Qu’est ce que j’ai ri à certaines, et pas
    forcément les plus drôles… « You must construct additionnal pylons ! » mais mon dieu on m’aurait fait ça j’aurais pété mes abdos de rire…

    Limite ça me donnerait envie de me mettre au concept.

    Par contre, ôte-moi d’un doute, le type qui tient un concombre sous sa braguette, ce n’est pas… ?

  2. Zoneur says:

    « It’s Ren and Stimpy, man » Je crois que là, c’est Vengeur. Si oui, tu win gars 😀 Enfin, c’est ce que j’ai entendu qui se rapproche le plus de sa voix D:
    J’adore celui avec Dark Vador xD Le gars arive à le faire discuter avec les victimes, c’est énorme 😀

    Et chatroulette j’ai tenté: beaucoup de bite. Beaucoup. Mais c’est lolant 😀 Par contre je suis pas très exhib alors je me montre pas, j’exploite pas le concept à fond 🙁

  3. Melow says:

    C’est marrant, on m’en a parlé pas plus tard que dans la semaine de ce fameux Chatroulette. Et on m’a dit à peu près la même chose, comme quoi on pouvait tomber sur des trucs pas très net dessus.
    Je ne pense pas être assez scuicidaire pour m’y aventurer, mais le concept est énorme.

  4. Petrif' says:

    Borgnel ! J’étais parti dans une furie productive de travail en retard, quand en m’octroyant une pause concombre, je me retrouve depuis de longues minutes à me poiler devant ChatRoulolz.
    MERCI ! 😮 Je ne vous félicite pas !

  5. Kitsune-san says:

    Chatroulolz, j’ai passé une soirée dessus, y’a genre… 2 semaines ?, et j’ai eu des explosons de rire assez impressionnantes, dont une sur une image qui a fini sur l’Horloge Parlante grâce à tes
    bons soins ;3.
    Et j’ai un peu facepalmé à ton premier paragraphe mais c’est pas très grave :awe:.

  6. natureprophet says:

    Ah, je ne connais pas le même site de best of de chatroulette :
    http://www.bestofchatroulette.com/.
    Je ne sais pas s’il est plus complet, ma connexion merde, je n’ai pas pu aller sur chatroulolz…
    En tout cas je n’ai pas testé chatroulette et pas eu envie vu les choses très gores dont j’ai entendu parler…