Daily Archives: 19 janvier 2010

Dharma Houdini

On va profiter de cette petite période où tout le monde a le dos tourné et a des trucs plus fascinants ou importants à faire que lire
mes conneries pour placer les posts élitistes, c’est à dire les posts qui ne facineront qu’une ou deux personnes dans le lot. En fait, la saison américaine est en train de reprendre jusqu’à la
March Madness en… Mars et les grosses séries bourrines vont refaire leur apparition. Parmi elles, la sixième et derniere
saison de Lost
qui va s’amorcer avec LA X, le season premiere en deux parties, diffusé le même soir.
Season Premiere que les tabloïdes ne manquent pas de
teaser puisque même Obama se sent sur le coup et communique son décalage de discours important annuel sur on-ne-sait-quel-sujet pour ne pas embêter les fans qui ne voudraient pas choisir l’un pour
l’autre.
A vrai dire, le porte parole de la White House, Robert Gibbs, à dit « 
Je n’imagine pas un scénario dans lequel des millions de gens qui espèrent assister à la
conclusion de Lost en seraient empêchés par le Président » … mais ce n’est pas une conclusion, c’est le début de la conclusion. Les vrais fans ont TiVo et les torrents habituels
sous la mains et ils galèrent pas pour trouver les sous-titres, eux. Tout ça pour dire que niveau com’ c’est un petit pétard mouillé mais effectivement, c’est un monument de pop-culture
qui va s’éteindre.

Donc avant de commencer ces dix-sept semaines où je vais vraiment, mais alors VRAIMENT vous faire caguer de façon passive avec mes réactions sur msn, sur thalie, au téléphone voire sur twitter, je
me suis dit qu’il était peut-être utile de faire un petit récapitulatif des 5 premières saisons et de rappeller les problèmatiques et les questions soulevées par le précédent season finale, qui
parachevait un peu le viol mental. C’est donc du SPOILER MAJEUR. La série t’intéresse pas, oui éventuellement d’un oeil ça peut se faire… Tu es en plein milieu et tu adores, stop, va mater les YuGiOh abridged Series, va rire et vivre ta vie comme tu le sens…

Ok, prêts à prendre la pilule rouge?

http://images4.wikia.nocookie.net/lostpedia/images/7/70/5x16_CheckingUpOnJohn.jpg

Nous nous étions quittés en Mai dernier avec une heure et demie de drama, de gunfights, et pas mal de réponses mais toujours de nouvelles questions et de nouveaux
personnages. Enfin – nouveaux, disons qu’on est rassurés de voir que Jacob EXISTE, après avoir entendu son nom glorifié pendant quatre ans. Petit résumé en images…



Donc à partir de là le plus important est de distinguer les axes narratifs.
En 2004, l’avion se crashe, il se passe 108 jours avant que les Oceanic 6 puissent se barrer. Le récit se divise à partir de là puisque ce départ est accompagné du premier « roulement » que Ben
effectue, ce qui déplace l’île. Problème, la roue bugge est ça va occasionner des sautes d’humeurs temporelles, comme un disque rayé (la fameuse métaphore de Faraday) ce qui tue a petit feu (à
defaut de rendre dingue) ceux qui sont restés, à savoir Locke, Sawyer, Juliet and co. Ceux qui sont restés ont donc fait leur possible pour que cela s’arrête, Locke a fait le boulot et a re-déplacé
l’île et en se réveillant en plein milieu du désert bidule, comme Ben très peu avant. A partir de là, Locke a essayé de convaincre les Oceanic 6 d’y retourner. Ca faile inexorablement, nous sommes
en 2007, trois ans après le crash à Los Angeles. Locke en a marre et commence à se pendre, interrompu par un Ben qui va le dissuader… pour lui soutirer deux trois infos et l’étouffer
définitivement. Ca travaille dans la tête des Oceanic 6 qui, via un deus ex machina de fous se retrouvent tous dans l’aeroport pour prendre le vol Ajira, avec un Ben ensanglanté qui y monte à la
dernière minute. En plein vol, flash blanc. La moitié est catapultée en 1977 (trois ans après le dernier saut temporel des rescapés, ce qui est logique au final) et rejoignent Saywer, Juliet et les
autres qui ont refait leur vie au sein de la dharma initiative, l’autre moitié (dont Ben et… Locke) est sur la même île mais bien en 2007.

  … la problématique n’est plus de quitter l’île, ni même qui, mais POURQUOI y revenir. Entre temps, on comprends comment les Oceanic 6 sont revenus sur le
continent, pourquoi l’île a DISPARUE, et là interviennent les sauts dans le temps. 2004, 2007, 1977, 1974 – quatre dates à bien mettre dans l’ordre pour piger un peu ce qu’il se passe dans la
cohérence temporelle du scénario.

Bien donc avant de continuer, je vous propose une petite JACKFACE ! C’est gratuit c’est offert!

JAJAJAJAJAJACKFACE!!!

La dernière chose qu’on a pu voir dans Lost c’est une bombe à hydrogène exploser sur l’île ou se trouvait pas moins de 8 personnages récurrents. Ce qui nous pousse à
faire un petit bilan des mentalitès et de la mythologie de chacun…
Généralement dans Lost, plus un perso est poilu, plus il est charismatique et plus il en prends plein la gueule. La méga exception est bien sûr John Locke, totalement imberbe mais tellement immergé
dans son raisonnement christique du « L’île est spéciale rama rama » que sa mort rends son personnage… incroyablement pitoyable. C’est terrible car au final il n’aura été que ce vendeur de boîte
qui aura donné son rein à cet escroc notoire, toujours accroché au « je veux juste être spécial » mais NON. Au final, c’est lui le plus grand manipulé de tous, manipulé par les grandes instances, et
bien sûr j’entends par là…

… le père JACOB. Pendant 5 Saisons, on aura entendu parler de listes faites par « lui », du chef, du mec derrière le mec, du mec derrière les rideaux, du grand manitou, bref celui dont on entends
parler en permanence sans jamais le voir. Bien sûr il y a eu cet épisode cultissime dans la saison 3 où Locke et Ben entrent dans la cabane de Jacob, pour voir un siège vide jusqu’à ce que Locke
entende un « HEEELP MEEEE » assez mémorable. Et là ça y est, season finale, on le voit. On est fin 18è siècle (on aperçoit le Black Rock au loin) et c’est bien Jacob qu’on voit tisser dans sa statue
de divinité égyptienne. Lui et ce qui semblent être sa némesis discutent sur la plage et s’ensuit une scène cryptée et lourde de sens.

File:5x16 Jacob and nemesis.png

Son antagoniste n’a pas de nom. La fanbase lui a donné Esau (pour le coté biblique) ou Smokey, ce qui est pas mal. Venons-en au fait – deux ennemis, l’un promettant
de trouver la « loophole » de l’autre pour enfin l’éliminer, un mec en blanc, un autre en noir. Et quand en 2007, le John Locke ressucité n’a pas d’autre objectif que de suriner Jacob, on commence à
avoir des doutes mais quand on retrouve le cadavre de l’ami John en même temps, on commence à piger. Déjà John est mort, définitivement, « Dead is Dead » comme dirait Ben. Le mec en noir
peut visiblement se personnifier dans les morts (le père de Jack, probablement Claire, Locke) et le rapport avec la fumée noire semble de plus en plus précis, surtout avec le « jugement » de Ben dans
le contexte très temple égyptien toujours. Quand Jacob meurt, il lâche un très surprenant « They’re coming » qui chamboulerait pas mal la mentalité qu’on peut avoir sur le perso depuis le début. Au
lieu d’être le Big Bad, Jacob serait-il celui qui maintenait l’équilibre, qui protégait l’ordre des choses? Après tout, ils ne font que le repêter, « We are the goods guys ». Et cette propension à
vivre des centaines d’années sans prendre une ride et à ne prendre que des mots de passe en latin fait raisonner pas mal sur le coté « humain » de ces persos qui semblent tout diriger et tout
manipuler. Dans The Incident, on a pu voir que d’une manière ou d’une autre, Jacob a touché tout les Losties, en se permettant même de ranimer ce bon vieux John après sa chute de huit
étages (une vieille histoire) … il ne meurt pas de veillesse, il condamne le destin des gens
mais se laisse faire quand sa némésis revient finit le boulot?
Et quel boulot? Et non de Dieu pourquoi certains autres sont si immortels que ça? Prenez Richard (a.k.a. Ricardus, c’est prometteur sur son âge) lui aussi est infoutu de veillir? On aura peut être
un début de réponse puisqu’on va enfin avoir un épisode pour lui (le 23 Mars, 6×09 « Ab Aeterno » et attention il faudra patienter deux semaines après à cause de la March Madness)

… l’acteur principal dans la chute de Jacob, au final c’est Ben. Quand bien même le retour en 1977 de la moitié du cast explique un peu la jeunesse du petiot (et explique en gros comment il est
devenu ce qu’il est) il est définitivement partagé entre son coté woobiesque et cet aspect de fieffé connard qu’il
ne lâche pas une seconde. D’un autre coté, il n’a JAMAIS dit la vérité sur quoi que ce soit. Quand Locke (enfin, … bref) lui pose une question gênante, il exquive en répondant « je suis Saggitaire
John, c’est bon vous êtes content » et MEME ça c’est un putain de mensonge. Ben aussi est un grand manipulé, sur tout les fronts. Au sein des autres pour sa foi un peu gratuite, en 2007 par
Whidmore, en retour de bâton par Locke (enfin … VOILA) bref par les grandes instances, toujours.

Le casting principal quand à lui mais non pas encorequequoiaaargh

File:Jackface!2.jpg

SEVENTIES JACKFAAAACE!

Le casting principal s’embourbe un peu dans les polygones amoureux habituels. En 2007 c’est Jack et Kate, de 74 à 77 c’est Sawyer Juliet mais le rassemblement suscite un crossover particulier. Jack
pête les plombs, Kate est toujours aussi chiante, Sawyer et devenu beaucoup plus sage, Sayid carrément dépressif et le couple coréen osef un peu. Non, à chaque saison ce qui est intéressant c’est
qu’il y a toujours une bonne excuse pour présenter un nouveau groupe de personnages. Les Losties, les Tailies, les Autres, les mecs du cargo et la Dharma initiative. Les scnénaristes font souvent
mumuse avec nous puisqu’il font semblant de présenter des nouveaux persos de façon totalement gauche juste pour les éliminer sauvagement et nous rassurer haha. Il n’empêche que dans le vol Ajira
qui s’est crashé tout à fait normalement en 2007, dans le groupe conduit par Locke il y a Ilana, cette femme qui semble bien connaître Jacob. Mystère donc… et pendant ce temps, en 1977, Faraday
se fait buter par sa propre mère, comme si il l’avait toujours su. OUI SERIEUSEMENT. Après il y aurait des tas de trucs à dire sur tout le monde mais ce serait s’enfoncer dans la redondance car là
je ne ferait que repêter l’explicite total. Faut dire que le show est toujours aussi bon dans sa cohérence internet et ses petites auto-références…

Et la bombe dans tout ça. Vaste sujet… le raisonnement pris est celui là. C’est un incident électromagnétique qui a causé la construction de cygne, où Desmond a échoué de faire la séquence ce qui
a causé le crash de départ. DONC si on empêche l’incident, on empêche la causalité de toute la série, c’est donc avec un pragmatisme dementiel que le cast décide de faire sauter le lieu de
construction. C’est trois secondes avant de passer à l’action que Miles lâche un innocent « hey les gars, et si la bombe n’allait pas empêcher l’incident mais était bien l’élément qui le causait? »
ce qui est MEGA VALABLE. Niveau paradoxes temporels, personellement je suis à fond dans la théorie d’une ligne droite qui peut se permettre des sauts sans que le causalité ne change quoi que ce
soit, exactement comme dans le prisonnier d’Azkaban pour faire prendre une métaphore simple. Ce qui est arrivé EST arrivé, on ne peut pas le changer et quand bien même on essaierais, nous serions
la cause de tel évènement déjà arrivé. J’ai donc du mal que la bombe puisse agir comme un énorme bouton « RESET ». J’ai du mal à croire que les personnages soient vivants après ça (le temps n’est pas
nécessairement linéaire, on peut naître à une date et y mourir avant, ça reste une ligne droite) mais plutot qu’on va assister à une sorte de « et si… »
En 1977, les persos se sont évertués à changer l’avenir mais ils n’ont fait que « provoquer le présent ». Sayid essaye de buter Ben tant qu’il est encore gosse, du coup les autres l’emmènent chez
les autres qui sont les seuls à pouvoir le guérir. Richard prévient « il ne seras plus jamais comme avant » … la boucle est bouclée. 

C’est assez imprévisible et éviter les spoilers et quelque chose de vraiment héroïque pour tout fan qui se respecte.
En dehors des éternels thême analytiques du show (la paternité foireuse, le noir, le blanc, les crimes, les nombres) restent trois gros mystères : Jacob, Ilana, l’antagoniste. La cabane. Qui sont
ceux « qui arrivent » et les conséquences de la bombe.
Et ben deux éléments de réponses. Le season première est un jeu de mot sur LAX, l’aéroport de Los Angeles, la destination du vol 815. HUUM.
Damon Lindelof a certifié que le chien survivait au series finale. Derrière cette apparence d’info très très conne et inutile, je trouve cet était de fait assez révélateur.

Et le post d’après… ouais parfaitement, c’est exactement ce à quoi vous pensez.

http://images4.wikia.nocookie.net/lostpedia/images/8/8c/Jackface.jpg

… JACKFACE §

Posted in Non classé | 8 Comments