Elle sentait bon le sable chaud ma ludothèque

Attention duellistes! J’ai enfin réussi à installer le script de Google Analytics. A partir de maintenant, vous êtes tous fichés. Rien
qu’en deux jours, je sais que j’ai un fan turc, qu’un petit malin sur le forum Nolife signe du même pseudo (moi, le seul, l’unique, le personnage de Mandryka n’ayant jamais existé) et que l’un
d’entre vous veut « manger des myopathes ». Ca promet des bilans rigolos.

C’est fait! Nous sommes tous en vacances. Bon je suis sensé réviser comme une brutasse (et vous aussi) mais je vais probablement m’occuper autrement… j’ai le très mégalomaniaque plaisir
de vous annoncer que je me suis procuré une belle 360 flambante neuve – accompagné d’un line up pas dégueulasse du tout – en accord avec ce gros fantasme qui commençait à poindre à la rentrée. Bon
évidemment vous vous en foutez un peu et c’est bien normal, mais ça va être l’occasion de faire un petit bilan de ce a quoi j’ai joué jusqu’ici… z’allez rapidement comprendre que cet achat
signifie une rupture sévère avec tout le reste. Bilan du gamer donc, avec des classements, des souvenirs, des photos prises à l’arrache et des formats d’images qui n’aiment pas les rajouts
paint. Voilà comment marche le truc : une console, un petit bilan global et les tendances des jeux, les trois jeux que je préfère, les trois jeux que j’ai le moins apprécié.
Seule condition : exclure les jeux empruntés.

http://img704.imageshack.us/img704/2183/p1000087h.jpg

La Game BoyÔ toi qui bouffe des piles jusqu’à plus soif 

Avec des critères de sélection et d’expérience qui n’existent juste pas, bah on se retrouve avec les jeux familiaux et des adaptations plate-forme en vue de coté – même si c’était un peu tout le
marché pour le gros pavé gris.
Pas énormément de jeux, du coup je vais citer la moitié de ma petite base de données là.

+3) Le cauchemar des Schtroumpf à beau être un jeu de plate formes très basique, il n’en est pas moins efficace et varié, doté de musiques qui restent en tête,
exempté bien sûr de la « Vague Deferlante » qui faisait chier les parents quand je jouais le son à fond. Maintenant, je les comprends….
+2) Super Mario Land 2, mon premier jeu portable, émotion. Culte, pas si évident, le dernier niveau me faisait flipper avec ses têtes rebondissantes. Le générique de fin était émouvant et je sais
toujours pas pourquoi.
+1) Pokemon Argent mais là j’ai même pas à me justifier.

-3) Adventures Islands était loin d’être mauvais bien que très répétitif, après tout c’était des musiques sympa, des dinosaures, des passages secrets… mais bon un peu simpliste. Et le deuxième
boss me faisait flipper sa race.
-2) Tintin au Tibet m’a rendu dingue. Avec du recul, je comprends pourquoi les
adultes flippaient sur la santé mentale des joueurs : certains jeux étaient d’une difficultée pharaonesque. Il a beau être plus simple et tolérant que ses portages consoles de salon,
c’était une torture à laquelle je m’adonnais joyeusement.
-1) L’adaptation d’Hercules. Ce jeu est immonde, et avoir ce jugement quand on a 7 ans et aucun critique n’est franchement pas bon signe… DEUX putains de musiques qui s’alternaient,
gameplay horrible, hideux, injouable, aucun interêt… me souviens avoir été attiré par le jeu après avoir joué à la version PS1 chez un copain, me suis dit que ce serait la même chose. DUH

Megadrive – Where the wild things are

Au final, comme la Gamecube MAIS avec des couleurs et des musiques parfois du même acabit. Tout mes jeux Megadrive se résument en deux mots : Sagas & Adaptations. Disney et Infogrammes –
Schtroumpfs, Spirou avec leurs effets sonores en commun, Livre de La Jungle, Alladin, Acme All Stars… et tout ce qui concerne de près ou de loin Sonic, même en Flipper ou en puzzle game – c’était
un premier acte de fanboyisme, et aucune moustache n’y est impliquée! Avec du recul, c’est assez épatant.

+3) Quackshot et tout les mystères qui planent sur ce jeu. Pourquoi cette feignasse de viking nous a menti? Quelle est cette tête effrayante qui se trouve dans l’avion piloté par les neveux?
Pourquoi le débouche-chiotte rouge collerait-il mieux que le jaune? Autant de questions qui ne trouvent pas de réponses dans ce grand classique récemment revisité par… quelqu’un… je sais
plus…
+2) Eartworm Jim 2. Cette ambiance groovy! Ce gameplay variable!
+1) Sonic 3 et par extension les deux opus précédents. Mémorables, musiques qui poutrent, le début d’une grande saga. Terminer un jeu apportait son petit lot d’émotions, surtout avec le
troisième… et on est pas loin de la revivre dites! 

-3) Mickey’s Castle Of Illusion est un très bon jeu, indubitablement. Seulement voilà, y jouer bien longtemps avec Quackshot, la comparaison en pâtissait, bref je sortais un peu de la tranche d’âge
visée et c’est FATAL.
-2) Le Roi Lion a beau avoir un statut spécial de premier-jeu-à-moi, il n’en reste pas moins tellement difficile… je ne sais même pas si j’ai déjà fini une fois le combat final contre
Scar. Les trois derniers niveaux sont d’une difficulté herculéenne – et PAS de passwords, nan.
-1) Acheter l’adaptation Megadrive de Pinnochio semble être une bonne idée quand on mesure un mêtre – bah même chose que sur Game Boy au final. Le jeu n’est pas archi mauvais mais
il m’a juste laissé une impression… malsaine. En fait il souffrait d’un énorme problème de rythme et il était bien trop silencieux – puis il dégageait quelque chose de pas net, bref il me mettait
mal à l’aise, brr. Trop moraliste.

http://usineaproblemes.fr/wordpress/wp-content/uploads/2011/08/p1000088.png

PC – Immémoriel mais toujours plus demandeur

Un support de « longue haleine »! A la base, c’était un pack de cds de démos remplis de petits trucs à la qualité variable qui me mettaient en joie, puis c’était quelques galettes
éducatives de qualité (ADI, Croisades, Galswin) puis des tas de très bons jeux qui, idéalement, se jouaient sur d’autres supports (Rayman 1 et 2, Tonic Trouble, Tomb Raider 3) des chronophages (Les
Sims, WOW, Team Fortress 2, Worms Armageddon) ou des tas de petites pépites qui j’aimerais probablement toujours refaire dans 5 ans, à la Theme Hospital, The Movies, Spore ou Heart of Darkness. A
part deux-trois petits achats de jeux indés, j’ai déjà abandonné l’envie d’acheter des « gros trucs » il y a bien longtemps. En attendant, impossible de rejouer aux vieux trucs très
« franchouillards », comme cette adaptation des Guignols de l’Info ou des Cochons de Guerre.

-3) L’adaptation de Mens In Black était une bouse assez informe, pas très jouable, assez incompréhensible… j’oserais même dire, un jeu très Kafkaïen. Heureusement qu’il était pas à moi! Quelle
honte sinon!
-2) Rayman M n’a jamais marché sur mon PC, et représente ainsi toutes ces galettes qui, arbitrairement, ne voulaient pas se lancer pour X raison. C’était la loi de l’aléatoire du PC, dommage!
-1) Tomb Raider l’âge des ténèbres… pas génial ce truc, je l’ai installé, j’y ai joué trois niveaux puis « pff abandon, je suis sûr qu’il y a quelque chose de plus intéressant à faire autre
part! »

+3) Rayman 2. Univers de folie, musiques de folies, gameplay impeccable, et une ambiance. Ce jeu avait une âme. Résonnance des âmes!
+2) Les Sims. Premier du nom, je suis rétrograde, avec toutes ses extensions. Bien que le regard de certains envers ce jeu se résume à « un jeu de poupée » le concept et l’infini de ce truc était
terriblement addictif, même en trichant il y avait toujours un moyen de s’amuser dans une partie, ne serait-ce qu’en construisant la maison ultime.
+1) World Of Warcraft. Coute une sacrée fortune au final (deux ans x 13 euros, je vous laisse faire le calcul et feinter l’évanouissement) et m’a bouffé un temps monstre mais ce jeu est
l’univers le plus abouti que je puisse connaître. Pas étonnant que ce monde persistant devienne une vie parallèle, la surface de jeu, les missions, les possibilités, tout ça atteint des proportions
à la limite de l’abstraction. Normal qu’il soit addictif, c’est une autre vie.

Nintendo 64 – Faite pour durer, seulement voilà

La aussi des jeux pas franchement différents les un des autres, tout gravite à partir d’une certaine masse de franchises Mario ou Zelda (64, Kart, Party, Paper…) puis de temps en temps
s’invitaient des jeux d’un genre un peu nouveau… avec Pokemon marqué dessus. Snap, Puzzle Leage, Stadium… souvent de très bons jeux, impossible de ne pas les aimer. Il va falloir être sévère!
Aucun jeu Rare dans les tops, je n’en possède véritablement aucun même si j’y ai joué, les places sont chères là.

-3) Diddy Kong Racing et son univers pourri – ex aequo avec un jeu de F1 sans aucun interêt dont le nom m’échappe tant j’y ai peu joué!
-2) Earthworm Jim 3D était plutôt drôle, plutôt long, plutôt fantastiquement frustrant. Les phases de plates formes étaient un cauchemar tant la caméra et la gestion des sauts était catastrophique.
Quand un postulat de base est aussi bon pour un résultat final aussi frustrant, c’est rien d’autre qu’un gros GACHIS.
-1) Hexen était ma première cartouche insérée dans la console-sur-laquelle-tu-souffles-quand-ça-marche-pas. Doom like assez approximatif, aux graphismes assez laids et pixellisés, il était
toujours très difficile de savoir quels étaient les objectifs à accomplir, ce qui ne m’a pas empêché de prends mon pied dessus, ne serait-ce que pour la satisfaction d’avoir pigé comment ouvrir la
zone suivante.
(Petite pensée spéciale pour Pokémon Snap qui coutaît 500 balles et qui se terminait en 3 heures, l’un des plus beaux scandales de la franchise…)

+3) Paper Mario, faisant partie du plus beau « line up de mort » qu’il m’aie été donné de voir. Un de mes premiers RPG, celui là était simple, inventif, son système de combat puait l’accumulation de
bonnes idées et les musiques déchiraient. Un univers assez accrocheur, classique mais bien foutu et efficace. Je l’ai terminé 7 ou 8 fois, du coup, je suis TRES fan.
+2) Tout les Mario Party qui m’ont toujours énormément enthousiasmé, d’une façon un peu mystérieuse puisque même le jeu solo me rebutait pas beaucoup. A quatre, tuerie cosmique. Concept de
mini-jeux : idée du siècle.
+1) Ben, Majora’s Mask, what else? Difficile d’éclipser l’émotion procurée par Ocarina of Time, mais ça a bel et bien était fait deux ans plus tard. Toute une ambiance ce machin, je m’en
souviendrais pour très longtemps. 

Game Boy Advance – Des mauvais jeux? Dans ma console??

Ma GBA n’a reçu que des cartouches Nintendo, la seule exception étant le tout premier jeu du truc au nom impronomcable, Kurukurkururin. Du big N seal of approval donc, énormement de Mario
sous toutes ses coutures, mais regardons cela d’un peu plus prêt…

Là difficile de trouver des mauvais souvenirs liées à la petite console mauve. Les vrais mauvais souvenirs étaient encore cette fameuse histoire de piles et cet écran qui nécessitait une bonne
source de lumière. Du coup, bah considérez que le moins plaisant à jouer étaient les portages des différents « Super Mario World », jeux excellents mais qui n’apportaient pas grand chose de neuf.

+3) A Link to The Past, au delà du simple portage de l’exellentissime jeu de Super Nintendo, il disposait du mode « Four Swords », vrai jeu coopératif où le but caché était de récupérer le plus de
rubis et de perdre des amis du coup. L’addition des deux = PROFIT.
+2) Advance Wars 2… jeu de stratégie qui permettait de changer du carcan plombier italien un peu. Difficulté très progressive, vraiment long, un bon challenge et bonus indéniable : des goodies à
acheter.
+1) Wario Ware. Concept. Géniallissime. La première fois qu’on joue à ce truc, ta vision du monde change. Tu ne penses plus qu’en « microgames » dictés par des instructions, des musiques et
des gameplays minimalistes. Personnages très attachants, bonnes idées à la pelle, tas de petits bonus débiles, le début d’une très grande saga, assurément.

http://img34.imageshack.us/img34/7981/p1000090.png

Dreamcast – Une triste histoire

Eclectisme total! Adieu le plombier, enfin une vraie ludo qui sort de l’ordinaire avec des galettes qui couvrent tout les genres possibles et imaginables – des trucs format arcade, des
bons jeux de bagnole, des jeux d’aventure, des Rythm Games, même un party Game Sonic qui se défendait très bien, c’était vraiment une pause par rapport au lobbying Nintendo. Une pause gratifiante.
C’est probablement le support qui compte les meilleurs « aliens » (PenPen, ChuChu Rocket, Space Channel Five…)

-3) J’ai rapidement regretté l’achat de Marvel VS Capcom 2, trouvé en occasion. Bien sûr ambiance jazzy sympa, bien sûr tout ces persos, mais je n’ai jamais adhéré au jeu de baston pur et dur avec
ses quarts de cercles. Du coup, je matraquais les boutons, je recommençais, je débloquais des personnages, etc… un peu répétitif quoi.
-2) Floigan Brothers était bourré de bonnes intentions mais un poil maladroit. En anglais, verbeux et non traduit, il fallait s’accrocher pour piger quelque chose. Jeu d’aventure au terrain très
limité, oscille avec le petit party game, bref un truc qui se cherche un peu sans s’être trouvé. Du coup, l’épisode 1 a été le dernier… à ma connaissance.
-1) Chicken Run, adaptation un peu bof parmi un certain nombre d’autres adaptations assez bof. C’était encore une période où le titre d’un jeu jusifiait son achat, jusqu’à ce qu’on se rende
compte du contenu un peu trop moyen… le jeu n’était pas mauvais, juste TRES moyen.

+3) Metropolis Street Racer, là aussi le début de quelque chose de gros. Très, très, TRES long et franchement difficile, système bien pensé de kudos, vraiment difficile, nécessite une bonne dose de
patience et pas mal de prises de risques, c’était rare.
+2) Jet Set RADIOOOOOOOO! Cel shading! Bande son de folie! Jeu de glisse où on tague tout ce qui bouge en ayant des hélicoptères fédéraux au cul! Maîtrise technique impressionante et difficulté
assez progressive! On pardonneras le héros principal ce bras d’honneur qu’il nous fait à la fin de sa petite danse de fin de niveau.
+1) Ben Sonic Adventure 2 évidemment. J’ai déjà tout dit sur ce sujet : gameplays, scénario, musiques, ambiance, chaos, mystères et trucs planqués : je surkiffe tout dans ce jeu et ce cas de
figure est assez rare.

Gamecube – Pour se consoler de la mort de la Dreamcast

Probablement la console sur laquelle j’ai acheté le plus de mini-disques. Là on replonge direct dans le mario et ses cinquantes dérivés (Party deuxième partie huhu, Golf, Sunshine,
Luigi’s Mansion) mais quand même deux trois jeux de sports, portages de la XBOX (SSX Tricky, grand souvenir) sans oublier les japoniaiseries surprises, dont le très sympa Chibi Robo, dernier né de
la grande famille des jeux GC de mon placard mystérieux. En parlant de famille, c’est le meilleur support du monde pour jouer à 4. Les Mario Party, le Wario Ware multi, que de bons moments passés
dans la joie et l’allégresse. Bref aucun « mauvais jeu, ce qui donne, au total…

-3) J’ai adoré jouer à Super Monkey Ball 2 mais il a failli me rendre dingue. Trop difficile, mais cette difficulté était due à une excellente intelligence dans le design des niveaux. Je le met là
car j’ai vraiment failli y perde des neurones, le niveau Master 3 me donne des convulsions…
-2) Worms 3D. Difficile à trouver d’une part, un peu bande-mou d’autre part. Alors oui assez sympa, mais bon je vais pas redire ce que tout le monde a déjà pensé : la 2D était plus adaptée. Là, ça
donne un truc un poil fouilli pas toujours jouable. Pas grave, y’avait Junior Senior en menu de sélection!
-1) Pokemon Collosseum : Deception Ultime. Enfin une « vraie version RPG en 3D » se disait-on… bah pas vraiment. Surtout une suite de combat un peu plus scénarisée que la moyenne, avec les
mêmes défauts de Stadium : un rythme avoisinant celui du Ramoloss. Lâché après très peu de temps.

+3) C’est une place scandaleusement basse pour foutre Zelda The Wind Waker mais tant pis. Excellentissime Zelda 3D, aux donjons pas très originaux mais cette impression de liberté et cet énorme
terrain de jeu resteront gravés à jamais dans mon petit crâne. Un peu comme les mélodies de la baguette du vent. Grosse tuerie!
+2) Rayman 3. Génial, long, hilarant. A donné chez moi toute une période « internet » avec la Raymanzone. Tout est culte dans ce truc : les cinématiques, les mini jeux, les vidéos « How to catch
Rayman » et là encore on en est qu’aux bonus! Il faut bien citer Mad Trax, meilleur concept du monde, et le contenu en lui même avait tout pour lui et renouait avec ce bon vieux concept de score qui
nous forçait à chercher des passages secrets et à apprendre par coeur des combos ambitieux. Un TRES TRES BON jeu, assurément. MERCI LA FRANCE.
+1) Paper Mario TTYD est de très loin mon jeu préféré. Comme la version 64, meilleurs graphismes, plus longs, toutes les bonnes idées sont encore plus travaillées et se noient sous le flot
d’autres bonnes idées, qu’elle soit de gameplay ou scénaristique (les chapitres du tournoi de Catch et celui du train sont tellement mémorables) j’aime énormement tout ce qui touche de
près ou de loin à ce jeu. Je pourrais lui faire l’amour et avoir pleins de petits jeux.

P1000089

Nintendo DS – Il fut un temps où on y commercialisait des JEUX!

Là aussi deux schémas. Les Marios et les autres. La deuxième partie c’était un peu tout et n’importe quoi, les Phoenix Wright, Trauma Center, Bomberman… puis il ne
restait que les machins du plombiers et ses amis. En parlant du loup…

-3) L’interêt de New Super Mario Bros était très très limité… bien sûr c’est un bon jeu de plates formes mais trop de classique TUE le jeu, là y’avait aucune véritable innovation, ça se faisait,
on cherchait le 100% et hop c’était oublié sans trop de conséquences. Pas un grand souvenir.
-2) Bomberman était très sympa avec son multi à 8 mais les occasions étaient trop rares pour dire que ce jeu m’a globalement amusé, le mode solo étant très très répétitif et redondants. Ils ont
tenté, ils y ont mis des boss, mais non c’était chiant. Dommage, ils auraient pu mettre un mode aventure comme dans la version GBA ou Gamecube, bah NAN. Faut attendre les multiples versions qui
vont suivre.
-1) Je ne sais pas toujours vraiment pourquoi je me suis payé Cérébrale Académie… pour me prouver quelque chose peut être, puis le concept des mini-jeux étaient sympa. Mais ce n’est pas un
vrai jeu, juste un utilitaire un peu truand qui affiche un costume sympa et coloré. A petite doses ok mais pas vendu pour 30 euros, idem pour Elektroplankton!
Pour la petite anecdote, j’ai foutrement hésité à placer Elites Beats Agents, sympa mais à la playlist très… voilà et qui occupe si peu de temps au final…

+3) Trauma Center, parfaite utilisation du stylet, progressif et difficile, petite histoire sympathique en fond. Délivrait des petits moments de bravoure et les missions X étaient de vraies
saloperies à terminer. Le mot « Savato » fait peur.
+2) Mario Kart DS. Classique, première forme de jeu online sur le tank et c’était une petite révolution pour moi. Contient les meilleurs circuits de la saga, j’ai dit!
+1) La Trilogie Phoenix Wright! Idéal pour sortir des sentiers battus, aspect livres animés pas dégueulasses, scénarios ultra maîtrisés, univers très immersif et c’est tant mieux car il
demande une bonne part de réflexion. Dommage que Trials and Tribulations soit si difficile à trouver… ces trois jeux représentent le meilleur de ce que la console est devenu : exit les
nouveautées liées à l’écran tactile, bonjour le coté plus posé et casual. C’est un des rare bons exemple de cette mouvance.

Wii – Moi non plus

Deceptacon. Toutes ces promesses zappées et splashées. D’excellents jeux, certes, mais souvent des suites amorcées par d’autres supports (Super Paper Mario, Twilight Princess) complétées
par deux trois bonnes surprises, je pense à Zak&Wiki là.

-3) Wii Sports/Fit/Play/Music/Plus/Resorts chiant. On promet, on déçoit, on sort un nouveau titre avec un accessoire à acheter, mais y’a pas grand chose à faire. C’est un peu le symbole de ce
revirement de cible et c’est nous qui en chient. Au delà de ça, tout ces jeux sont juste amusants quelques temps puis on a plus trop envie d’y revenir.
-2) The Simpsons The Game : ça doit être le deuxième jeu EA Sports avec Harry Potter sur PC – bref il faut être très très tolérant pour y jouer. Très austère, pas franchement savoureux, pas si fort
que ça et assez mal foutu, même le grand fan que je suis à eu du mal.
-1) Tomb Raider Underworld. Une demi heure de jeu et dégout total – emmerdement royal. Je suis probablement en train de passer à coté de quelque chose mais osef.

+3) Guitar Hero 3. Ne correspond pas du tout à l’esprit de la console mais ça reste ce que je considère le meilleur opus de la série, car meilleure playlist, meilleures partitions et meilleur
challenge. Après YourMileageMayVary!
+2) Les Lap… nan j’déconne! SSBB bien sûr, jeu le plus attendu de l’existence, avec ses kilos de stages, personnages et bonus à débloquer. L’apogée du jeu de baston jouable, bande son au top et
système en ligne presque pas foireux. Selon les critères de Nintendo quoi.
+1) Mario Galaxy. Sublime, à tout les niveaux. Ses graphismes bien entendu, mais ausssi sa bande-son philarmonique, son histoire (qui arrache quelques larmes, si, si) et cette ambiance
astrale qui botte des culs. L’instant où on chope le premier power-up pour voler est un instant juste gravé dans ma mémoire.

Du coup, vous l’aurez compris, on retrouve beaucoup trop un certain personnage (Mario) une certaine mentalité (ambiances enfantines) et un genre prédominant (action/plate-forme). Mais avec cette
dixième console, son accés internet facilité, ses domaines multiples et ses éditeurs presque inconnus pour moi, les choses vont changer. RADICALEMENT.

Bien donc j’ai marché un marathon aujourd’hui, j’ai un Lexo dans le tiroir et je viens de me fapper là, trois bonnes raisons qui font que —-ronpssh.

This entry was posted in Vidéo-lubrique. Bookmark the permalink.

7 Responses to Elle sentait bon le sable chaud ma ludothèque

  1. Amo says:

    « On ne peut pas toujours gagner !!! » Je l’avais fini à l’époque le Roi Lion sur Megadrive, et j’avais même pas le sentiment que c’était dur. A part le second niveau là. Et cette PUTAIN d’autruche.
    Mais bon à l’époque on avait de la patience et tout. Et je veux ton avis sur Spirou Megadrive, j’essaye de refaire mes souvenirs sur ce jeu et je sais pas si il est moisi ou pas tellement. Je me
    souviens juste que comme tous jeux Infogrames de l’époque (et un certain TINTIN AU TIBET), le temps défilait à la vitesse du son, ce qui m’ampêchait de finir un niveau en Palombie… Et elle est
    très bien la playlist de Elite Beat Agents, y’a Highway Star et une reprise de Jumpin Jack Flash :(.

  2. Zoneur says:

    Ohoh, effectivement, belle rupture qui va se produire là, avec la 360 :3
    Advance Wars 2 ? Celui avec les PUTAINS d’obélisques qui soignent ? C’est aussi lui avec l’unité ennemie qui tue en un coup ? Et bah il est chiant ! 😡 Le 1 était cool, sauf les deux dernières
    missions D:
    Sur GBA y avait Wario Land 4 qui déchirait, Yoshi’s Island aussi. Et Luigi’s Mansion poutre sur GC :<
    Ah et aussi, faut que tu m’apprennes à faire du texte avec fond transparent sur paint §§ Pitié §§

  3. Kitsune-san says:

    1) J’approuve toutafé ce que tu dis sur Hercules. Surtout que ce jeu est BUGUE, et que quand tu as souffert pendant des plombes à supporter cette mocheté visuelle, que tu en es à l’avant dernier
    niveau et que ton jeu PLANTE, tu as envie de balancer ta console à travers toute la maison.

    2) Je t’envie pour cette ludothèque, franchement. Seulement un gros défaut à mon sens…

    3) IL N’Y A PAS BEAUCOUP DE SONY LA-DEDANS : D ! Alors qu’il y a de si bons jeux sur PS2 ;__;…

    @Amo > Faible, l’autruche du niveau 2 c’du gâteau <3. Par contre, la cascade dans le niveau Hakuna Matata… EUUUH, voilà.

  4. LexLama says:

    Ouah c’est le bordel !

    Mais cette collection de jeux gamecube… Rah je te hais. Surtout pour Paper Mario…
    Hop ce sera mon auto-cadeau de Noël. Certainement.
    Et puis Pokémon Colosseum était un moyen facile d’avoir Entei, Raikou et Suicune sur Rubis/Saphir, c’est pas mal ;(

  5. Aer says:

    On sent pas du tout le fan de nintendo !

    (mais heureusement sonic/dreamcast)

  6. Nashi says:

    La dernière mission d’Avance Wars 1 était bien bandante Zoneur, cette difficulté de nazie, cette bataille de longue haleine et puis 3 généraux contre juste Sturm pour bien renforcer l’idée
    que ce mec était un peu trop mega-surpuissant (et son masque à gaz était plus sympa^^). Advance Wars 2, malgrés des trucs un peu abusé de Black Hole (genre les usines à triple
    production quoi) était ^très très sympa aussi malgrés une mission finale OLOL et une campagne Green-Earth chaude.

    Rayman M, t’a rien loupé en tout cas et j’approuve totalement les Rayman 1,2, Tonic Trouble =D. Deception pour Pokémon Colliseum qui pendant longtemps m’a fait de l’oeil et j’approuve à mort
    Wario ware GBA et Pokémon argent qui sont X fois plus sympas que leurs dernière version respective (WW DS, boooof, Pokémon Platine : Pokémon sur-laid malgrès quelque sympas.)

    Pour Mario Party…Huuuum, bon ça reste mon troll-gimmick, faudra juste que je pense à faire un billet lapidaire la dessus quand j’aurai recup le net =D

  7. Nataka says:

    C’est une sacrée collection que tu as là. Je suis jaloux.

    Cela dit, pas de Nintendo, ni de Super Nintendo… Dommage, il y avait pleins de trucs bien dessus.

    ET PAS DE MEGAMAN ! D8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *