Daily Archives: 15 juin 2009

Anime-Drama-Real-Harem

DRUG – RAEP – … – PROFIT !!

Parce que je suis la mode avec un an de retard sur tout le monde…
Parce que vous avez été DEUX à me le réclamer et parce que je peux dire « Ah maintenant j’en ai une belle paire »
Parce que je suis allé voir les « Beaux Gosses » de Riad Sattouf ce qui m’a réconcilié avec les teens-movie français, les hormones et
le seizième arrondissement parisien  

C’est à mon tour de faire mon harem. Comme d’habitude je prends un concept et je le triture un peu pour
l’adapter, j’ai pris donc la liberté de modifier le concept (qui est : prenez les huit persos d’anime de vos rêves) pour y rajouter une moitié de VRAIS gens. Et l’une de ces personnes n’est MEME
PAS un personnage, c’est dire si je suis aventureux. Et il n’y a peut-être pas que des femmes… ça ne s’invente pas.

Par « modifier le concept’ j’entends « ne pas montrer que j’ai huit rames de retard sur tout le monde en anime » mais NON. Je
ne le dirais pas.
Bien sûr, l’interêt du truc est bien de déballer ses meilleurs personnages plus que ses meilleurs fantasmes, j’ai encore la chance de ne pas m’imaginer avec une fille en 2D. Ce qui est
REALISTE.

null
 

Excel (Excel Saga) ~ Une folle. Furieuse.Tendance douce dingue. Je suis admiratif devant sa capacité à aligner ses
interminables monologues absurdes. Elle bouge partout, frétille, ne s’arrête jamais, bref le personnage de cartoon qui va se prendre un camion, des tirs de bazooka, va mourir de faim cinquante
fois, va provoquer un incendie, bref un grain de folie assez sympa. C’est l’un des rares persos ayant un excellent doublage français ce qui façilite le MOE. Atout majeur : âge compliant,
première scène en tenue d’écolière ce qui ne facilite pas les choses. Est passionnée pour son Ilpalazzo (non pas l’autre sur la droite, celui en 2D) qui s’en fout un peu. Fait des
tirades sur les cuvettes des chiottes (dont le nettoyage est sa mission officielle, d’ailleurs) 
Ne manque pas d’ambition : veut conquérir la ville de F, préfecture de F. Une conquérante hé, j’AIME ça. Porte des tenues toujours très barrées, sauf quand elle fait la prof remplaçante
(hmm) 
Une fille qui respire la joie de vivre et c’est tout ce qu’il nous faut! 

Nancy Botwin (Weeds) ~ C’est une femme superbe. Et je pèse mes mots. Marie Louise Parker est une femme moulée à la louche, dommage qu’elle soit un peu moins jeune que ses
comparses (on entre dans le domaine de la MILF, attention)
Incarne une dealeuse par défaut qui compense la mort de son mari. Aime le danger : son nouveau mec est un agent des stup’s. A un sourire épatante, parle un anglais très rapide et allonge
très souvent les voyelles. Fait des mimiques sur-mignonnes et est juste adorable quand elle est effrayée au téléphone. Sait hausser la voix quand il le faut en façe des méchant
latinos… mais à aussi une fâcheuse tendance à se taper n’importe qui pour régler ses problèmes. C’est pas très gentil Nancy. Tu baisse dans mon estime, et dans celle de
tes gosses. 
Est perpétuellement entourée par des dingues : son beau frère branleur, son fils … lunatique (prenez Dewey dans Malcolm, mais en plus engagé) sa copine hystérique-nymphomane, sans
compter ses « collèges » tous plus barrés les uns que les autres ».
N’as jamais rien fumé, apparaît toujours à l’écran en train de siroter un mystérieux milk shake. Quand elle pête les plombs, et saute dans sa piscine et HUUUUURLE. Mais je reviens sur
le mot clé de l’affaire : sublime. 

Rakka (Haibane Renmei) ~ Sur ce coup je vous fais une belle arnaque parce que je n’ai jamais vu un épisode de l’anime en question (le synopsis à l’air bien alléchant, à voir plus
tard) mais … c’est un crush purement platonique, plus mignonne je trouve ça difficile. Et puis une fille avec des AILES quoi. Et une auréole. Si vous n’avez pas envie de lui faire un
gros câlin de suite, c’est que vous n’avez pas de coeur. Mais c’est pas grave, j’aime l’aventure aussi, et parler de trucs que je n’ai pas vu. Il n’empêche que j’ai éliminé des gens pour
elle. Next!
 
Brenda Chenowitz (Six Feet Under) ~ Mindfuck. La fille la plus cérébrale du moooooonde, et c’est un trait de caractère que j’adore. Une fille incroyablement complète. A un QI qui
s’approche du 180 et est bien conservée malgré tout (le perso est né en 69, la série démarre en 01, faites le calcul) c’est la doyenne du harem. Est incroyablement polyvalente : se découvre une
dépendance au sexe avec une nymphomanie passagère, elle peut aussi être très sentimentale. D’ailleurs, sa première rencontre avec Nate se fait dans un avion… puis dans le placard à balais de
l’aéroport HUM. A un LOURD PASSE : malmenée dans son enfance par une brochettes de psychologues, puis perpétuellement retenue par son frère maniaco-dépressif. Son environnement explique un peu sa
dinguerie : parents libérés, psys tout les deux… sort aussi des longues tirades mais aussi une bardée de phrases cultes « Oh oh ces filles avec des explosions dessinées sur leurs culs,
on dirait qu’elle sont en train de pêter »
A tenté une bonne tripotée de psychotropes et n’ai jamais contre un coup de bong. Écoute de la bonne musique. Fais le ménage en dansant et nous a offert l’une des plus belles scène de
rupture qui soit. S’assagie un peu avec son premier enfant mais reste toujours aussi cérébrale, ce qui va être FATAL.

Juliet Burke (Lost) ~ Une fille qu’elle est très loin d’être vilaine. Mais le principal charme de la demoiselle, c’est son ambiguïté absolue : « méchante » – « gentille » – « versatile »?
Impossible de savoir, avant quelques temps, ce qui se passe dans sa tête. On se trompe mille fois sur son compte, on a de la sympathie pour elle, puis on se SENT TRAHI par elle avec sa félonie,
puis on comprends le pourquoi du comment, et c’est reparti. Juliet c’est un ascenseur émotionnel. Une fois « rangée », elle garde son charme discret, continue de parler posément et à voix basse, ne
s’enèrve presque jamais. Obstétricienne, elle est quasiment increvable, c’est la femme bionique du groupe. Est nostalgique : écoute The Mamas & The Papas et Petula Clark. Lit beaucoup,
et va d’ailleurs se maquer avec un autre gros lecteur. Je suis jaloux.
Et c’est grâce à elle que la courbure espace/temps de la série est relativement incertain. RIEN QUE CA. BAAOOUM.  

Misaki (NHK ni yokoso!) ~ Ce qui s’approche le plus d’une maid, de par son dévouement et patience sans faille. Toujours à l’écoute, serviable, un peu TROP gentille. Normal, passé
douloureux, trauma d’enfance tout ça. Enfance qu’elle n’a pas vraiment quitté encore, elle n’est pas majeure! Est très sentimentale mais n’arrive pas à aligner deux mots quand elle doit évoquer
ses propres sentiments. S’attache facilement aux gens, est très philanthrope, grande adepte de l’auto-mutilation cérébrale (je me comprends.) Physiquement très compatible, dommage qu’elle prenne
toujours les choses de façon très « maternelle ». Se ballade en ombrelle. Est simplement charmante, et mystérieuse, points de charisme plus plus. Arbore un coté sarcastique pas dégueu.

Parvati Shallow (Survivor) ~ Et oui une candidate de Real TV, je me prive de rien. Une BOMBASSE. Qui envoie tout. Parfois TRES méchante et cogite beaucoup.
Arrive pour l’opus Cook Islands, mixée parmi les quatre équipes. Stratégie principale : DRAGUER tout le monde, ce qui la rends intouchable au début. Mais une dizaine d’élimination et une
mutinerie plus tard, elle se retrouve dans une alliance de 8 contre 4. Et pourtant, ils vont tous se faire avoir un par un, la belle brunette se retrouve sixième sur 20, la place des candidats
charismatiques. Same player shoot again!
Justement : deuxième chance 18 Mois plus tard avec l’opus Fans VS Favorites en Micronesia. Se tape un mec dès le premier jour, ce qui lui vaut d’être bien placée dans une alliance à quatre dès le
début. Les autres tombent de part et d’autres, et elle nous organise une trahison incroyablement bien placée : l’ultra favori sort neuvième. S’allie avec les autres filles, ce qui va être payant
: le dernier mec sort cinquième, elle fait donc partie du premier carré final féminin. (Les évenements retranscrits en paint, just hilarant) Elle s’en sort plutôt bien puisqu’elle… gagne. Avantages physiques évidents. A sorti des phrases cultes, dont le « It’s
warm. Like pee water. » Réponds toujours n’importe quoi aux jeux individuels. A en permanence un sourire diabolique collé aux lèvres. A tenu 6 heures le bras levé pour faire chanter son
dernier adversaire lors d’un jeu en lui promettant « des amis ». Imparable : elle sait faire chanter les mecs.
Quelle vilénie. Mais quelle bombasse surtout.

Mariya (Mariya+Holic) ~ Comment ne pas surkiffer un personnage aux yeux rouges ??

J’ai commencé l’anime sans rien lire nulle part. Juste entendu des bribes ça et là, comme quoi il y avait un fort
potentiel inhérent au truc. Je démarre, et Mariya déboule avec son MOE qui transpire de partout. Prends des poses et des faciès qui crient braguette. Rougit en permanence. Une fille
superbe, spirituelle et … WAAAAAAAAAAT
C’est un mec. Bah tant pis. De toute façon, j’aime la vilenie dans les personnages, et c’est pas ce qui manque en l’occurrence. C’est une belle enflure manipulateur/trice je m’y perds un peu. Et
c’est très bien.

Mariya, culturellement c’est chaud. Et Misaku, juridiquement c’est pas mieux. Ont été exlus: Sora de Digimon (un peu … jeune) Bender (un peu… robot) Buffy (trop mainstream parce que voilà,
mon harem doit être éclectique) Et Lain parce que tout le monde l’a déjà fait. Plus de brunettes et de cheveux mi longs.
Fantasmer c’est pas bien.

Posted in Non classé | 8 Comments