Daily Archives: 8 juin 2009

1 Up

CONCOMBRE EST UN LOOSEUR, IL N’A PLUS D’IDEES POUR SES ACCROCHES

C’est parti pour un post BRANLOÏDE. Car je revendique encore et toujours ce néologisme cosmique. Et parce que je risque de verbalement me toucher. Vous m’en voudrez pas. Pardon d’avance pour le
contenu masturbatoire. Bref.

Mi-Juillet 2006, le pilote de Grey’s est diffusé à pas d’heure sur TF1 (bof encore une série médicale banale) et je fais mes vaccinations en vue d’un futur voyage au Brésil (en zappant
l’antirabique mais après tout quel est le risque de se faire mordre) et je prends une décision totalement sortie de nulle part : créer un blog. Sans objectif ni visée particulière, juste chroniquer
X ou Y truc pour passer un peu le temps et essayer d’améliorer un peu ma syntaxe toujours très foireuse. Je poste une petite bouse par jour, pendant deux petits mois, puis abandon rapide par KO.
Après deux trois tentatives de récupération, je m’y remet début 2008, aidé par un Ilpa qui fait de la concurrence sauvage en montant son propre blog BD.

Le blog a potentiellement deux dates anniversaires, la création du site en lui même et sa « reprise » sérieuse. Ces deux dates étant relativement rapprochées, je prends vaguement le milieu pour vous
dire que ça fait un an que vous subissez régulièrement la DEBAUCHE légumineuse. De quoi faire un petit bilan.

Je serais assez incapable de définir une ligne éditoriale (hérissement des poils du cou) de ce truc. Disons que j’essaie de communiquer mes petites passions spontanées, mes petits délires du
moment, de quoi redéfinir au possible le « Geek » qui génère autant de mythes et fantasmes dans les médias francophones et autres. L’imagerie « Cyprien » est juste un peu effrayante, elle illustre un
cliché issu d’un concept que personne ne peut réellement définir (avec otaku, moe et tout le bazar) que j’essaie de rectifier un minimum. Être un geek ce n’est pas être moche,
suer, avoir la trentaine, des grosses lunettes et se planter devant Linux. Être un vrai geek c’est savoir ce qu’est 4chan et /b, savoir décrypter de l’engrish, comprendre les mèmes et les utiliser.
C’est plus un humour bien spécifique et un langage qu’un mode de vie, on peut bien se revendiquer « geek » et prendre un minimum soin de soin. J’espère, avec mes posts, contribuer un peu à ma propre
définition quand bien même ce serait archi mégalo.
Ligne éditoriale donc : « transmettre ». Faire partager ce qui est bien lolant et faire comprendre pourquoi. A la base, la thématique du blog était le petit écran, thème que j’essaie
d’atténuer au fil du temps au profit de trucs un peu plus modernes et intéressant. Chacun peut allumer son poste et constater X fait ou émission, mais trouver un show étranger au concept un peu
fantasmé est tout autre chose. Depuis quelques temps j’essaie de m’imposer des limites « geekotaques » en thématisant au possible mes posts. Tout les trois ou quatre jours, parler de tel jeu, anime,
« tendance », concept… sans oublier cette horrifique et inépuisable source qu’est THE INTERNET.

J’ai essayé de tenir un rythme plus ou moins régulier (autour d’une dizaine de posts par mois) sans me fixer de limites de longueur (j’ai pondu des trucs dont j’étais réellement fier mais aussi pas
mal de bouses ou de trucs de feignasses) avec quelques moments de bravoure : demander à des inconnus de remplir un fichier
edvige
, vous faire photographier vos écrans en créant une mise en abyme, pousser un coup de gueule discret contre les bédéistes, des trucs qui n’ont rien à voir avec les modes « blogchaniennes » mais qui étaient bien marrantes sur le
moment. J’ai tenu, l’année dernière, une petite chronique purement informative mais qui a bien donné le ton sur le contenu
des posts de l’année.

J’ai aussi sauvagement pompé un utilisateur Youtube qui faisait une Rom Hack Rewiew d’une version impossible de Mario World, ça a donné Mario Maso. Ma grosse fierté de cette année et aussi ma plus grosse honte tant le concept de base n’a rien d’inédit. Heureusement,
ma voix langoureuse et fatiguée a plu et je serais allé jusqu’au bout de ce délire, ça m’aura pris huit mois. Concept finalement repéré par des plus grosses pointures qui ont fait leur version de
vidéo commentée, ce qui a permis de me faire un peu connaître dans la sphère otaque du milieu. Mario Maso aura au final vu passer sept invités (Ilpa, Rodin, Pimii, Amo, Tiya et … mystère – pas
mal de provinciaux qui ont fait un détour pour l’occasion) et un pan de la blogosphère sera passé dans ma chambre à dire des conneries dans un micro. Vu comme ça c’est assez jouissif et je ne
remercierais jamais assez ces gens.

En parlant de gens, qu’en est-il du lectorat? Faire un blog implique nécessairement la plus grande récompense et la plus grande crainte qui soit : être lu. Le jugement et l’appréciation des gens
reste quelque chose de crucial (même si personne n’ira commenter pour dire « j’aime pas » et c’est peut être tant mieux) et je sais que vous êtes encore quelques uns à lurker méchamment. Merci à mon
lectorat fidèle, qui sont tombés ici par la force des choses et qui continuent de suivre mes délires. (Hé oui, je n’ai jamais réellement fait ma pub nulle part! Je ne me suis « pas proposé » à aucun
agrégateur, je ne mitraille mon adresse nulle part, et au final très peu d’amis savent que je bloggent.) Il y a un an, je savais que seuls Ilpa et Nashi suivaient ce flux, puis les quelques fidèles
lecteurs d’aujourd’hui se sont manifestés (pas mal grace à Mario Maso) et sont toujours là à faire part de leurs avis glacés et sophistiqués. Je pense immédiatement à Melow, Petrif’, Ninita et
autres Zia de France et de Navarre, et aux quelques commentateurs occasionnels. Je commence à peine à être lu par la sphère geekotaque et je serais pas contre une petit incrustation dans le milieu.
Petite fierté : dans l’ensemble vous êtes autant de mecs que de filles!
Pour fêter ça, on fait une « pause Excalibur », je sais que vous adorez les gifs et moi aussi.



Un an de blogging c’est aussi l’instauration d’un personnage. J’essaie tant que possible de démarquer le mec qui est en
train de taper ça et la personnalité qui se résume à ces suites de mots et à cette police d’écriture. (D’ailleurs, bonne question posée par Arez : le gris sur blanc ne vous tue pas trop les yeux?)
Pour moi, Concombre c’est surtout un gros branleur. Lors des rencontres IRL, on me dit souvent que j’ai « la classe » ou que j’ai une voix charismatique. Ceci parce qu’en vrai j’essaie de me
rapprocher tant que possible du perso du blog, n’oubliez pas, « glacé et sophistiqué ». Au final, ces pages m’auront permis de rencontrer pas mal de monde! J’ai essayé de raconter ma vie le moins
possible, désolé si je me suis permis quelques écarts de conduite, bouzin IRL oblige.
D’ailleurs, j’aimerais plaider ma contribution à cette fabuleuse expression qu’est « le bouzin »
En parlant de gimmicks, cette année bloggesque s’est pas mal basée sur les bonnes accroches. Kyouray commence l’année avec sa PASSION, Amo récupère le truc et sort sa PUISSANCE de l’esprit, Nashi
nous sort sa PUISSANCE tout court, bref que des mots en « P » plaisant à écrire et qui restent en tête. Sans oublier la toute-puissante DEBAUCHE! 
J’aime écrire des mots en majuscule pour mimer les hurlements.
 
OK Maintenant on fait péter les chiffres, on a peur de rien.
Ce post est le 177è, le 200è devrait tomber pendant la Sagadaÿtaÿ 2.0 ou juste après. Après le nouveau système de comptage d’Over Blog en Octobre, grosse claque dans la face : le blog est
désespérément désert. Au fil du temps, les chiffres ont grimpé lentement (les graphiques sont toujours en dent de scie c’est assez épatant) et on arrive dans la soixantaine de visiteurs par jour et
environ 150 pages de vue par jour. En Juin, jackpot consumériste : les retombées blogchaniennes (et pas mal grâce à Amo et HFR) montent le nombre de visiteurs à une grosse centaine et à 300 et
quelques pages vue par jour.
Record de blog Rank : 79, le cinq juin dernier.
A ce jour : plus de 15000 visites et 40000 pages vues, beaucoup de blogs bédé font bien mieux en moins de temps mais ils trichent, les salaud.

Le saviez-vous : il y a une cinquantaine de posts qui sont passés à la trappe, toujours avec des noms bien crétins. Par exemple, si je prends un screen rapide des brouillons, cela
donne…

Et autant de posts incomplets par auto censure, par paresse ou par ininterêt total…

Graphiquement parlant, il n’y a pas grand chose pour se toucher : il y a un an, le blog était encore plus moche et n’avait pas de bannière, aussi pauvre puisse être l’actuelle! Mes talents
graphiques sont incroyablement limités mais j’aurais rajouté des petites touches perso au fur et à mesure : des bannières qui pêtent les yeux, les liens à la manière de Six Feet Under, ce petit
gif-mosaïque qui illustre les trucs du moment que je mate, et cette private joke qui conclut la page. Tout ces éléments tournent de temps en temps et c’est bien cool.
Autre petite pépite assez unique : Concombre Radio fête son premier anniversaire dans deux jours! C’est hystérique.

Bref. J’espère réussir à continuer longtemps comme ceci, en essayant de prendre le temps d’avoir une
vraie vie tout de même, et de continuer à ne jamais planifier et ne jamais savoir à l’avance ce que je vais pondre. Et en espérant plus me relire…et on se dit à tout de suite pour d’autres
animes, séries, gimmicks, tendances et grosses perlouzes.
Merci les gars, j’espère que vous passez de b
ons moments à lire mes conneries.

Posted in Non classé | 10 Comments