Monthly Archives: août 2008

Sagadaÿtaÿ #13 : Epic fail

Dictionnaire urbain pour Epic Fail:

The highest form of fail known to man. Reaching this level
of fail means only one thing:

You must die, or the world will fail itself due to such an extreme level of failage.

 

Ex : <Noob>:OMG I gotz teh myspaces n mah yootoobs
rool n sutf n u sux cuz u has no myscapes!
<Me>: Epic fail.

Enfin, un phénomène Internet qui transpire bien la loose, ce qui ravira donc tout les… internautes en général.

Le FAIL. Vous, moi, les autres et les gens normaux sont composés de fail. Quand le taux de fail atteint un trop gros, niveau, on devient une grosse failure. Aïe!
Concrétement, le fail, c’est le taux de ratage. « Perdre » en anglais, mais là ça veut plus dire « faire pitié » dans le contexte!
Le fail est donc un phénomène tout à fait naturel, dans un souci d’équilibre avec les gros kékés du web. Le fail est même personnalisé avec E.F.G, un stick man dont les aventures, en autres,
4chaneries, ne veulent pas dire grand chose mais sont bien marrantes.
Dans ses aventures fantasques, Epic Fail Guy va toujours se planter. Voici une énooooorme série d’images à l’origine du phénomène (ce qui explique aussi
pourquoi il porte souvent le masque de V pour Vendetta – dans un souci d’identification avant tout) Pour voir d’autres aventures mirifiques, cliquez
ici.
Il existe aussi une
vidéo troublante aux paroles troublantes
 d’Epic Fail Guy. (Du fail animé donc euh ça se passe de commentaires)

Vous remarquerez que maintenant on a tendance à placer « epic » avant un peu tout et n’importe quoi.

Et quand quelqu’un fait pitié, fait de l’epic fail, bref se
plante lamentablement
– tel un Régis devant l’absolu…la réaction adéquate (et obligatoire, attention) est le facepalm. C’est la
qu’Internet exprime tout son pouvoir sur nous, pauvres entités impuissantes : un facepalm implique un geste tout ce qu’il y a de plus physique à faire pour de vrai. Incroyable, je suis saisi et
stupéfait par tant de contrôle.

… en gros, la réaction attendue est la posture du mec désolé par celui qu’il vient de voir et qui plaque sa main contre son visage. (Face = visage et palm = paume, c’était compliqué didon) C’est
généralement posté en réaction à une vidéo ou une image qui exprime bien le fail…ça ne veut rien dire mais vous me comprenez, là est le principal.
Par exemple, en regardant la vidéo que j’ai posté d’Epic Fail Guy, vous avez fait un gros facepalm.

Sur HFR, il extiste une flopée de smileys correspondant, à placer selon le contexte… notez notre ami le padre de Secret Story.

[:prozac][:flu1][:benn25][:micj]

Epic Fail.

Sur ce, fin de cette Sagadaÿtaÿ. J’espère que ça vous aura servi à comprendre un peu les délires crétins qui sévissent un peu partout sur la toile. Bien sûr, le but premier aura été de
vous montrer cette grosse blague qu’est Internet. Et dites vous bien qu’on peut trouver toujours plus drôle, crétin ou extrême! Maintenant, vous pouvez poursuivre vos recherches ou, pourquoi pas,
en faire votre sujet de thèse (qu’on appelerait « Les mèmes pas trop glauques ») en tout cas, je n’ai fait qu’effleurer une parcelle de ces trucs.

Maintenant on arrête les geekeries! Ah…

Posted in Non classé | 2 Comments

Sagadaÿtaÿ #12 : Motivational

BON ANNIVERSAIRE A MON POULPE FAVORI ! 😉 [:wark0]  PARTY HARD!

Bon, dites donc, y’a plus grand-chose à expliquer, vous etes déjà tous très érudits. On fait celui-là, on attaque l’ultime après demain et
après, over, fini la sagadaÿtaÿ. Donc savourez les zamis, après on reprends directement avec Secret Story donc profitez pendant que vous pouvez apprendre des choses!

C’est un concept pas bien méchant, ni « mème » ni « exploitable », un peu des deux, un genre à part. C’est une forme d’humour un peu geek : le « motivational »…

Ca n’évoque absolument rien comme mot, mais en fait c’est un format d’image – pas en .jpg ou en .gif (ni même en .avi pour les plus hardcore d’entre vous) mais plutôt une convention, un agencement
à respecter pour que ça marche.
Par définition, c’est une image, entourée de noir avec un gros texte blanc en dessous, la plupart du temps pour ironiser sur les epic failures qui comprendraient.
Donc ça marche avec tout les mèmes précédents, même avec ceux que vous ne connaissez pas! C’est magique.

Grace au prof Benji, vous faites partie
des 10%!
 C’est pas facile tout les jours.

Und so weiter…

Enfin bref! Deux images de suite avec du vide ne rends pas bien.

Ca revient souvent le Mudkip hein? Mais c’est à vous de chercher, je suis en vacances hein, moi quand même, hein, allons bon, tout de même. Vous faites pis que pendre, j’oserais même dire que vous
prenez les enfants du bon dieu pour des canards sauvages. (C’est comme deux copains sur un plan drague)

(A noter que ce dernier paragraphe aura un sens pour certains. Mais va falloir que je m’arrête, je m’essouffle là. En même temps, comme toute gros à faire, je le fais dans les dix dernières minutes
ah ah ah.)

Mais les motivationals, c’est un peu la couche superficielle du monde geek, tout simplement parce qu’on en faire avec plein d’autres, y compris avec des vrais trucs qui existent – de la
real-tv ricaine aux élus ricains – ça vous donne un panel suffisant que vous pouvez imaginer. Hé oui, c’est comme la « Rule 34 » en soft – si vous l’imaginez, ça existe!

Mais n’oubliez pas qu’Internet, c’est du sérieux, voyez.

Posted in Non classé | Leave a comment

Sagadaÿtaÿ #11 : AYBABTU

CAPTAIN : For great justice.

PHOENIX WRIGHT : OBJECTION !!!!

Attention, on s’attaque à du gros, à du très gros.
Certainement le plus gros des phénomènes Internet, d’une part parce que c’est l’un des premiers, on était même pas dans le troisième millénaire (le troisième c’est comme le deuxième, sauf que
tout le monde à peur, copyright Lisa Simpson) et surtout, surtout, il est sorti d’Internet pour s’immiscer dans ce qu’on pourrait appeler un langage semi-courant.

Nous sommes dans la vraie découverte d’Internet, en 1999. Le phénomène AYBABTU est un acronyme pour dire « All your base are belong to us ». Quand je vous disais que les « mèmes » se provoquent avec
les fautes de syntaxe (An hero, So I herd u liek mudkip, und so weiter)

Pour une fois, le phénomène n’est pas issu d’une image, mais bien d’un jeu vidéo. Et quel jeu vidéo!
Il s’agit de « Zero Wing », un jeu de shoot sorti sur Megadrive au Japon. Il a eu un fort succès et à été traduit en anglais. Vraiment, vraiment mal traduit, comme pas mal de jeux de nos
jours, surtout avec la défunte GBA.
L’origine du phénomène est l’intro du jeu, à la base très sérieuse et dramatique, devenue complètement poilante avec la traduction archi approximative. Voici un beau Gif.



« In A.D. 2101
   War was beginning. 
   – What happen ? 
   – Somebody set up us the bomb. 
   – We get signal. 
   – What ! 
   – Main screen turn on. 
   – It’s You !! 
   – How are you gentlemen !! 
   – All your base are belong to us. 
   – You are on the way to destruction. 
   – What you say !! 
   – You have no chance to survive make your time. 
   – HA HA HA HA …. 
   – Take off every ‘zig’ !! 
   – You know what you doing. 
   – Move ‘ZIG’. 
   – For great justice. »

Ce qui ne veut rien dire. C’est un gros flagrant délit d’engrish, à savoir l’anglais archi mal parlé des orientaux. Le texte japonais à beau être
magnifique et saisissant, la moitié des américains connaissent par coeur cette traduction nullissime.

Avouez que c’est désopilant…
Ce phénomène est encore drôle aujourd’hui. Il suffi de dire « For Great Justice » sur un forum pour obtenir le respect de vos congénères. AYBABTU est un facteur social épatant.
Ce « mème » était déjà le plus populaire de son époque, il l’est encore aujourd’hui. Tant et si bien qu’il est cité moult fois dans Futurama, c’est aussi un cheatcode dans Warcraft…
et puis ça quand même.
D’ailleurs même les aliens s’y mettent, regardez cette photo de la zone 51…

Posted in Non classé | Leave a comment

Sagadaÿtaÿ #10 : Hero

An hero : epic fail

Bien souvent les phénomènes internet sont issu d’une faute de synthaxe en anglais, langue de prédilection de 4chan, la source de tous ces
« mèmes ».
C’est le cas içi, mais le phénomène suivant trouve sa source dans un fait divers un peu débile, mais véridique…
Reconstitution.

 

Cette vidéo est donc la reconstitution parodique de Mitchell Henderson, mort à 13 ans après s’être tiré une balle parce…. qu’on lui avait volé son Ipod.
Cocasse, déjà il faut avoir un sacré sens de l’humour noir pour apprécier.
Le truc a vraiment pris de l’ampleur quand ses parents et ses amis ont « érigé » des mémorials sur Myspace, parmi des commentaires francs et sincères, on pouvait voir des posts tout aussi crétins
du genre « You were an hero » , ce qui est sublime d’ironie mais surtout grammaticalement faux.

Du coup, être « an hero » dans le vocabulaire internet, c’est se suicider. Cocasse! Et bien sûr, si on vous vole votre Ipod, maintenant vous êtes obligés de vous tirer une balle. Pas le choix!


Internet c’est un peu ça aussi.

Cela à fait des émules, et d’autres « hero » sont apparus. Il y même eu un « Wiiro » à savoir un gamin qui s’est pendu parce qu’il ne pouvait pas
attendre que sa soeur finisse de jouer à la Wii. Donc > Epic Lulz. Ce n’est pas le seul, une âme en peine d’activité peu s’amuser à en trouver plein en cherchant un peu. Un autre exemple pour ceux qui sont fans.

Les geek sont cruels.

Posted in Non classé | Leave a comment

Sagadaÿtaÿ #9 : O RLY?

Un
petit malin : RO ISSY?


Encore un vocabulaire du grand dico urbain du web (autant continuer dans les métaphores et les paraboles et dire que la capitale c’est les geeks pur et durs, la banlieue du web sont des pauvres
kikoolols écervelés)

Vous l’aurez nécessairement vu, sans comprendre, en pauvres philistins sains d’esprit que vous êtes.
 

 Immanquablement accompagné de son image de
chouette, sinon cela perd de tout son sens et son utilisation n’a plus aucun intérêt et ne fera rire personne. Le phénomène s’étends sur SomethingAwful en 2003, mais ça on s’en fout un peu
dites.

Donc attachons nous à la linguistique et tout va s’éclairer.

Le vocabulaire typiquement « 4chanien » se résume en deux principes simples

           La contraction des mots, pour cela on vire une lettre sur deux

          Toujours mettre une private joke en majuscule, plus le « §§§§ » qui fera son petit effet.

 Donc, nous avons O RLY ? Ce qui donne
Oh, really ? Basiquement, c’est une marque de dérision ultime que n’importe qui pourrait traduire par un « Naaaon, pas possible. Ca m’épate. Je suis saisi et stupéfait devant de tels
propos. »

 Qui plus est, cette image est fortement oh
exploitable, ce qui, comme d’habitude, à donné de très nombreux dérivés… 
 


Mais pas d’inquiétudes, vous pouvez vous défendre si on bous impose un O RLY. Vous pouvez répondre YA, RLY. (Yeah, really : si,
si, j’te jure!) et ainsi casser cette grosse marque de sarcasme et d’ironie. Cependant, votre interlocuteur, vexé, ne pourra pas s’empêcher de lâcher un dernier « NO WAI! » (Pas possible!)

Et oui, les forums ont leur propre langue. Mais maintenant vous en savez un peu plus, et ça commence à faire un sacré paquet de données. Bravo!

Sinon, vous saviez qu’IlPalazzo il parle en dormant? En plus il dit toujours les mêmes trucs.

Posted in Non classé | Leave a comment