Monthly Archives: juillet 2008

Kessadire?

LA LIE DU WEB : v0u5 4v3z |o3u7 ê+®3 |\/|13µx à
f41®3 qµ3 d3 |)é(h1fph|23|2 |\/|3z ©0n|\|3®13z, |\|ø|\|?

Il suffit. Pendant un tiers de saison, le concombre vous a donné beaucoup de plaisir, tel Alain Delon.
Maintenant, il se retire.
Faut bien que je parte en vacances! Pendant trois semaines, je serais absent, loin du net, loin des blogs, loin de daily, youtube, des flux RSS etc etc.

Mais je n’ai pas dit que je ne posterais pas! Les lois d’Over Blog sont impénétrables. Pendant un petit mois, sera publié une chronique préparée par mes soins, à raison d’un post tous les deux
jours. Mais quel sera le thème me direz-vous?

Et bien vous ne le saurez pas tout de suite. Une douzaine de posts, ou plutôt un superpost divisé en 12, régneront en maître sur le mois d’Aout qui s’annonce. Les premiers seront déjà un peu
légers, mais ce sentiment va s’accentuer au fil des jours et les posts vont se raréfier en texte. Pourquoi? Tout simplement car ce que je posterais sera toujours valable pour la suite, et les
images vont peut à peu prendre le dessus sur les longues et vaines explications.

Explication, justement. A chaque fois, je lancerais quelques pistes, mais ce sera à vous d’effectuer le gros du travail de recherche. Le plaisir de la découverte, chers zamis!
Mais la découverte de quoi?

Allez, encore une petite étude de cas et je m’explique.

L’année dernière je suis tombé sur une sorte de jeu
flash
(dont la suite, bien plus belle et bien plus folleest sortie rapidement) qui
consiste à traverser une sorte de quiz géant en flash, en anglais, où toutes les questions ne sont que des jeux de mots anglophones ou des sorte de private joke incompréhensibles. Le mec qui a fait
ça est un véritable génie. D’abord parce que les deux liens au dessus  sont d’une inventivité et d’une créativité assez incroyable, d’autre part parce que ces deux jeux m’ont rendu…. FOU!
Yayayaeuhhhhblblb

Au fil des questions, il y avait quand même plein de trucs que je ne comprenais pas.
Du genre…



Heing?



J’ai pas vu le film, comprends pas.

O RLY? Késsadire?



Wow, la pratique de l’anglais est franchement surfaite. Mais c’est bizarre, j’ai l’impression d’avoir déjà entendu toutes ces phrases plein de fois…



Absurde!

Puis je me suis lancé dans une interrogation existentielle à la Mr Pringle. Que veulent dire tous ces mots? Ces dessins cabalistiques?
Et enfin, la révélation.

Ce mois ci, on va se mettre un peu à part, on abandonne la télé, la critique facile, tout ça, on rentre dans une petite période Geek d’un moins, en attendant la nouvelle saison en Septembre.

Vous connaissez sans doute le nouveau clip de Weezer, Pork and beans, dans lequel le groupe s’amuse à parodier tout les phénomènes Internet de cette année. Le mec fan de Britney Spears, la marmotte
au regard dramatique, Star Wars Kids et tout le reste. Ceux là sont devenus des phénomènes Internet, mais des phénomènes, disons populaires, dans le sens ou n’importe quel internaute ayant passé 5
minutes sur Youtube connaisse.
Mais qu’en est-il des phénomènes « Underground » pour les geeks, les purs et durs? Ils sont tellement influents qu’ils ont leur propre néologisme, on les appelle les « mêmes ». Ce mot décrit, dans le
langage courant, une idée, une attitude, une pensée se propageant dans la société. BENE.

Mais ce mot, « meme » à aussi une signification Internet, pas bien différente. Cette fois c’est un concept, une image, ou une simple phrase détournée qui se répands sur Internet et qui devient
vite fait une bonne blague pour celui qui sait ce que ça veut dire. Un peu comme moi quand je matraque « débauche » ou « hystérique » dans mes posts, ou quand Manoukian dicte des poèmes dadas conçus
par les lecteurs de Libé.

Le plus souvent, ces « mèmes » partent d’images altérées, sous photoshop le plus souvent, soit de vidéos délirantes, soit des références détournées à un film ou jeu… un « mème » peut tout aussi bien
partir d’une simple faute d’orthographe faite sur un forum.

Le « mème » c’est un peu la quintessence du phénomène Internet, celui qui vous fait devenir  (dans le sens positif ou négatif, à vous de juger) un vrai Geek, et pas un kikoolol de pacotille. Je
ne m’en vanterais pas, mais avoir certaines « connaissances » de la toile permet d’être un peu plus réceptif à des trucs à priori incompréhensibles.

Le plus drôle c’est que très souvent les « mèmes » ne partent de rien, sinon d’un truc complétement abscont, absurde, débile, vain, etc etc. Comme dans la vie de tous les jours en gros…

Donc j’espère que dici trois semaines, vous comprendrez mieux certaines images, certains gifs, certaines phrases… et n’oubliez pas : l’essentiel, c’est qu’il n’y a rien à comprendre.

Posted in Non classé | 6 Comments

Pourquoi LCMVT n’est pas un blog bédé

COLLE DE PHILO : « Et sinon, vos perspectives d’avenir…?

En regardant le dernier post quotidien d’Ilpalazzo, je me sent obligé de me mettre à table et de faire un micro-post, car là, l’heure est
grave.
Il semblerait que le bougre aie mis la main sur des documents top secrets, enfouis sous des tonnes de papiers brouillons massacrés par mes délires. Inutile de dire que quand je réfléchis, je fais
grosso modo comme tout le monde, à savoir dessiner des cubes et des formes géométriques planantes.

Voilà, mon année passée se résume à plancher sur des sujets crétins parlant de connivences entre le corps politique et la liberté (bla) et il faut bien s’occuper en une demi-douzaine d’heure où
l’inspiration ne vient qu’au dernier moment. Et histoire de faire rigoler le congénère, qui, lui, à plein d’idées et va avoir son ENS – on se fait des private jokes.
Et Ilpalazzo à fait main basse sur un de ces brouillons, prouvant au monde entier, que non, je ne sais pas dessiner. Je n’ai jamais essayé, je tout simplement un trop grosse feignasse pour ça!

Je préfère donc me saborder et reposter l’objet du crime. Savourez….

Vous pourrez constater plusieurs choses :

– Je suis resté au stade buccal artistique
– Je suis sévèrement déviant
– Je suis fétichiste des encadrés (ici un super « titre-en-petit-beurre »)

Posted in Non classé | 2 Comments

Hang in there, kids!

JACNO : LE SPORT PROVOQUE DES ATTAQUES CEREBRALES

Je reste un instant dans le même thème, à savoir la brève description d’une chaîne… mais en l’occurrence c’est tellement absurde
et insensé!
Depuis Novembre, un concept étranger s’est installé dans nos vertes prairies (…) et dans le satellite. L’idée, directement venue de Grande-Bretagne, est de substituer l’attention des parents pour
la télé. En gros, l’exportation d’une chaîne pour les baybays.
En Novembre dernier donc, première émission en France de Baby First. Et le contenu est aussi énigmatique que planant. En permanence, tout la journée, des séquences archi-lentes, sans aucune
cohérence, des sortes de petits jeux crétins se résolvant tout seuls, avec de temps en temps une espèce de copie de Dora L’Exploratrice où un écureuil nous demande de chercher son gland (?) dans le
décor. C’est terriblement freudien.

Cette chaîne est une expérience à elle toute seule. Prenez des amis. Prenez de quoi altérer légèrement votre perception et votre jugement, prenez vous vous même. Plantez-vous devant ce truc et
essayez d’en décoller. Impossible! Comment résister à cette musique new-age, à ces petits cubes bougeant tout seuls, à ces plans de kaléidoscopes d’une
demi-heure?
Baby First, c’est un peu les meilleurs passages de Castaneda en vidéo. Ca n’a rien d’éducatif, mais ça à l’avantage d’être un bon substitut du LSD.

Sauf que! Tatssin! Les juridictions l’ont remarqué. Certains psychiatres ont été les premiers à avoir une once de bon sens et ce sont demandés si il était bien légitime d’hypnotiser ainsi
les bambins. Résultat merveilleux : dès Novembre, la chaîne doit, en permanence, diffuser le bandeau « La télévision est nocive pour les moins de 3 ans ».
En gros, regardez, mais regardez pas.

Ce constat m’a semblé tellement évident, (et un poil hypocrite) que ça m’a rappelé un vieux sketch de Groland…

Posted in Non classé | 4 Comments

Aujourd’hui… VDM

MANGE MON GEEK : « on inaugure cette rubrique courrier des lecteurs avec le dessin de la
petite Mélaka dans lequel on peut voir que je ne suis pas à mon avantâââge. Alors attention Mélaka si tu continues on va appeler la gendarmerie, ils vont te mettre leur b*** dans ton c** et te
mettre plein de s***** sur la ******. Ahaha ! »

Et bah voilà. Le temps de deux grosses journées à Paris et puf, ma super idée originale d’article s’est envolée. Et quand elle reviendras au
moment inopportun (bain, phase incertaine précédant le sommeil, expérience mystique) ce sera déjà trop tard… donc tant pis, pour le moment vous vous tapez l’alternative, AH! 

Donc aujourd’hui un article-inventaire pour rendre hommage à ce que j’espère être un vrai phénomène en devenir,  un phénomène un peu spécial (mais comme vous êtes des gens spéciaux, y’a pas de
soucis) – une chaîne de télé qui monte, qui monte : l’anapurna de l’indé et de l’auto-prod, Mesdames zé messieurs, NOLIFE.

Le plus drôle dans cette histoire c’est que je vais en parler… sans jamais avoir pu la regarder donc ça va être maladroit et de la paraphrase, un peu comme sur mes copies
d’histoire médiévale. Donc globalement ça va être le néant, un peu comme içifinalement. La faute à pas’d’chance : il faut faire partie de l’élite des geeks et être
l’heureux possesseur d’une des « boxs » proposées par les fournisseurs web – je me contente encore d’un modem USB qui fait de la déconnection sauvage. Couché le modem!

Cette chaîne de télé vise donc les gens aux statut social éponyme. Les gens qui n’ont pas de vie peuvent combler leur vide social avec des animes et des émissions de cuisine instructives. Et ça
c’est du vrai service public 🙂

Bien donc comme je ne sais rien de l’habillage, de l’esprit ou même pratiquement du contenu de la chaîne bah, hé! Je vais faire un peu de pub à ce qui semblent être les « piliers » de ce joyeux
foutoir et faire étalage de ma connaissance millénaire

(Notez l’absence de ponctuation à la fin d’un phrase pour un meilleur effet comique)

A noter que les gens que je vais citer ne me disaient rien il y a deux bonnes semaines avant la JapEx, ils étaient à deux doigts et je m’en foutais grave! Maintenant je sacrifie des
jeunes vierges pour eux.
Comment ne pas commencer en citant l’ineffable Mr Poulpe, facile, lisez la suite
Josaudio, artiste-poète des temps moderne, qui tient en plus d’un beau blog un myspace démentiel. Rien que la photo de son profil est formidable : le regard salace ; l’oeil malicieux, le faciès à mi-chemin entre Shanka et David
Gilmour. Ses chansons sont assez hilarantes et il faut dire que « J’aime pas les maladies » à un potentiel tubesque assez énorme (en tout cas bien c’est bien plus efficace que Cindy Sander.) Notre
bonhomme bosse donc dans le son, de la chaîne sus-nommée entre autres.

Non content de son statut de super-star immémoriale de Game One, Marcus officie encore sur cette nouvelle chaîne pour y exploiter le même concept – en cultivant un peu plus la convivialité qui fait
qu’il y a encore plein de Level One sur Dailymotion. Il invite le téléspectateur (virtuel) à rentrer dans sa kaza, pour jouer et tester un jeu récent.

Mr Poulpe (cet animal fascine tout le monde, y’en a qui regardent trop les japoniaiseries :P)  aussi à un blog mais ce n’est pas tout : le talent créatif de ce môssieur est concentré dans
ce beau « 
vidéo-myspace »
qui regroupe les meilleurs passages de son émission phare, la bien-nommée « mange mon geek ». Une émission qui aliment le répertoire culinaire de l’asocial moyen, avec des bonnes blagues bien
fraîches, un montage de fou à la Jean-Marie Poiré, des gestes de bras désopilants mais aussi la « cascade » propre à chaque numéro, exemple : rouler une pelle à plein de gens lors d’une
convention otaku… arf! En bonus, le poulpe aceuille des invités prestigieux (entre autres, le père Noël atteint de Gilles de la Tourette) On espère les dvd.

Davy Mourier est l’apparent boss de la maison de production « Une Case en moins, » (cf. plus bas) et je ne saurais dire quelle est son implication dans Nolife. Mais
la parodie du générique de Cowbow Bebop sur sob site ne présage que du bon…
Mais ce mec, ainsi que Mr Poulpe et d’autres illustres inconnus officient tous ensemble dans une série (OUI! Une série COMIQUE FRANCAISE!! Débauche) dans une grande messe nommée Nerdz (produite
par…cf plus haut) ou les déboires de quatre djeuns paumés devant leur écran. Série faite par des nerds pour des nerds, avec des blagues de nerds. Excellent donc.  (Et en guest-star, Tom
Novembre) (??!!) La série repose sur un format de 4-5 minutes, à regarder « en pastille » donc, comme si c’était la petite pépite de la journée. Les débuts débuts sont bien poussifs et pas drôle
comme il faut mais après ça devient bien bonnard.

Sinon le reste c’est de la J-Music. C’est bien pour ça que le posts’arrête là. J’espère approfondir dès que possible la découverte de cette chaîne, ayant récemment fêté sa première année, en
espérant que ça tombe pas dans la logique consumériste de base comme beaucoup d’autres l’ont fait.



Et sinon vous pouvez allez déverser votre haine chez
Alex qui OSE faire l’immonde raccourci entre le kikoolol et le geek. C’est infâme.

                              
  WTF??

Posted in Non classé | 5 Comments

Je vais bien, tout va bien

CLAIRE FISHER : « Et vous, vous avez déjà sucé l’orteil de
quelqu’un ? »

Pardon! A force de ne mettre que des images et des vidéos dans cette page, elle devient vraiment longue à charger. Bon, en même temps,
vous ne pouvez lire ça que si vous avez pris le temps d’attendre. Puis étant donné que vous avez dépassé l’encadré, que vous vous êtes demandés à quoi ça correspondait, et là vous en êtes
à la sixième ligne de remplissage, j’imagine que je suis pardonné, hé!

Y’a pas que Desperates Housewives qui fait des belles promos. Par « promo » j’entends des films promotionnels faits pour promouvoir la nouvelle saison télévisuelle qui s’annonce : des teasers pour
les cinéphiles.
 
Beaucoup ne font que prendre des extraits inédits pour les recouper ensemble mais d’autres font des clips indépendants, hors-sujets mais plein de sous-entendus sur l’action à venir – c’est la cas
de Six Feet Under,
regardez le lien si vous ne connaissez pas, ça peut vous donner envie, c’est sans aucun doute la première et la deuxième série de monde en terme de qualité, d’écriture, d’interprétation
etc etc supervisée par Dieu tout-puissant : Alan Ball.

Bref, aujourd’hui je vais vous montrer des extraits de la série, sans vous en montrer : c’est hystérique. Ca va être déprimant, un peu borderline, souvent incompréhensible et chargé de
métaphores.

Pour commencer v’là le film promotionnel pour la deuxième saison, avec en fond Heaven du groupe Lamb.
Ca pose un peu les bases du film promo : un cadre fixe très restreint, et une belle succession de personnages torturés (l’esprit de la série qui veut ça.)
Pas de bol, l’image fixe « choisie » par le lecteur Youtube fait très « caricature ». Mais essayez quand même… 

Bien. Bien sûr, dans ce film comme dans les deux autres, les néophytes ne comprennent pas grand chose, et du coup ça n’attire pas l’oeil comme
une vraie pub est sensée agir – heureusement, ce je-ne-sais-quoi est rattrapé par ce sens de l’esthétisme un peu trop poussé et limite dérangeant

Le vidéo suivante promulge la troisième saison – au contenu très sombre, elle se termine vraiment mal avec un épisode pas évident à regarder – et prolonge cet esprit volontairement noiiiir.
« On the edge », comme le disent les ricains. Derrière, c’est Coldplay (un peu facile) avec A Rush Of Blood To The Head.

Regardez moi ce plan final. On respire la joie de vivre, youhou, fumez les algues!

C’est un peu comme écouter du Portishead : c’est déprimant mais fascinant. Les aficionados de la série auront compris pas mal de choses, désolé pour les petits spoilers…on contemple le vide, on
joue avec, on saute carrément dedans, youpi! Le corbeau n’est pas le signe d’un série faite par et pour les
émo
, ce serait prendre un gros raccourci, il n’y aucune, comme dans la
série, aucune allusion au suicide et autres trucs de neuneus. Donc attention, il faut surmonter cet aspect un peu exagéré.

Maintenant ça suffit les têtes toutes tristes. Le clip de la quatrième saison est formidable, une petite merveille, bien plus positif, et surtout… c’est Nina Simone en fond sonore.
Là on rentre carrément dans l’ésotérisme et la symbolique au 5è degré, mais c’est pas grave, c’est pour ça qu’on les aime. On retrouve encore le même corbeau, l’est partout celui-là!
Après, pourquoi un supermarché, pourquoi Thanksgiving, pourquoi voler en caddie, je ne sais pas.

Je ne mettrais pas le dernier, un peu trop criant en « évènements scénaristiques » 😛 Mieux vaut le regarder après avoir regardé et terminé la
série. Ce que vous allez faire, bande de coquinous.

Posted in Non classé | 2 Comments