Bis Repetita Non Placent

CATASTROPHE 
(subst. Fem.) : « Événement brutal qui bouleverse le cours des choses, en provoquant souvent la mort et/ou la destruction. »

 

 En 1903, le Métropolitain est tout neuf dans la capitale. Il n’empêche que le
10 Août un Incendie se déclare à la Station Couronnes. La plupart des passagers se sont enfuis, pour faire demi-tour, jugeant légitime d’êtres remboursés. Dommage.

6 Ans plus tard, on enregistre un séisme de magnitude 6,2 dans le Sud-est de la France.

La Seine attends 1910 pour faire sa crue centennale, et s’estompe en un peu plus d’un mois.

C’est un 1917 qu’un train de permissionnaires Italiens  à destination de la Savoie fait un arrêt forcé à Saint-Michel-de-Maurienne : surcharge pondérale des wagons qui ne
freinaient plus.

Plouf, la vie parfois fait plouf, surtout pour le Titanic en 1922 et le trois quart de ses passagers.

Le mois de Septembre 1923 commence à peine à Tokyo, et mine de rien la terre tremble pas mal et les fondation de la période féodale Tokyoïte aussi.

Le gaz idéal pour faire voler l’Hindenburg était l’Hélium, pas de bol, mis en embargo par les States en 1947. Pas de bol, celui utilisé était du dihydrogène, hautement inflammable. Pas de
bol!

A peine quelques jours plus tard, le cinéma de Rueil Malmaison adopte la même attitude.

A Tenerife en 1977, après une alerte à la bombe, tous les avions
sont relégués sur un aéroport secondaire. Une phrase à été mal perçue : deux avions se rentrent dedans à toute berzingue.

Le 16 Mars 1978 le super tanker Amoco Cadiz s’échoue sur les côtes bretonnes, qui n’apprécient pas.

Début décembre 1984, dans le Bhopal, une usine de pesticides explose et dégage 40 tonnes de produits chimiques aux noms impossibles, que toute la ville respire pour la dernière fois. Le
contrôleur était prévenu de la fuite, il prévoyait de s’en occuper après sa collation de minuit.

En Ukraine en l’an de grâce 1986, les réacteurs d’une centrale nucléaire sont, depuis toujours, mal conçus, mal exploités : boum.

En 1999, deux jours après Noël, l’anémomètre de la Tour Eiffel reste bloqué à 216 km/h, faute de pouvoir indiquer plus.

Le 25 Juillet 2000, le Concorde se crashe à Gonesse une trentaine de secondes après son décollage.

Le troisième millénaire commence bien avec le 11 Septembre de sa première année.

Vers mi-2003, la nature se détraque un peu, il fait chaud, le troisième âge est décimé, mais tout va bien, il nous reste les brumisateurs.

Le 17 Juin 2008 à 20h45, l’équipe de France de football entame son
match décisif face à l’Italie.

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

2 Responses to Bis Repetita Non Placent

  1. ilpalazzo says:

    tres rejouissant …
    je ne savais pas que le ciné de rueil avait cramé.
    et pour le match de foot… oseeeeeef

  2. Le concombre gné? says:

    En fait il n’y en avait s’un à l’époque, après je sais pas si c’était l’ariel…