Monthly Archives: février 2007

Ils sont tous fous

DÉMAGOGIE (subst. fém.) "Exercice du pouvoir par des factions populaires ou par leurs meneurs, avec les abus qui en résultent; système de gouvernement correspondant."

 

 Ouais! Trois jours de vacances anticipées sans bloguer. L’avant-veille des vraies. C’est cool. Maintenant ça va saigner. 😉

 

 

Non, décidemment, le monde ne tourne pas rond. Souvent, il m’arrive de regarder ma simple liste de contacts MSN. Et là, l’inspiration est là. Il y a tant à dire…je ne dirais pas que nos pseudos sont représentatifs de notre personnalité, parce que c’est trop façile et trop conventionnel-à-deux-sous (ça passe très bien en DS de Littérature par contre) mais on peut se réserver le droit d’en commenter quelques-uns.

 

Un panel du genre humain version 15 – 19 ans.

 

 

 

L’auto persuasion : votre serviteur. Bien sûr, pseudo bien je-me-la-raconte mais pas seulement. Je parle…à moi. Ouvertement, donc difficile de comprendre. Quand on voit les pseudos bien politiques de certains, on faiblit. Le sous-pseudo est un amas de private jokes pour faire passer la pilule.

 

 

 

 

La petite annonce : c’est bien. Maintenant tout le monde le sait. Cette grande détresse cache peut-être un mal être profond…refoulé comme souvent sur internet. Je vous rassure c’est du deuxième degré 😉 Mais ce genre de petite annonce franchement dénuée d’intérêt égaie votre journée. On se dit : "Cool!" et on passe à la suite. 

 

 

La bonne blague : Hélas! Reprise! Copyright! On a déjà fait la vanne. Heureusement, c’est assumé. Supprimé faute de place, le sous pseudo identique, c’est à dire le bon mot archi pré-éxploité, mais engagé cette fois. J’invite l’intéressé à persévérer. 😉

 

 

Le modeste : nooooon! Par pitié. On est content pour toi, certes, mais un peu de solidarité pour ceux qui se débrouillent avec une sous-moyenne…mais comment interpréter cette rose qui traîne depuis des années? Au vu du rapport connexions/lustres du bonhomme, on peut immédiatement en déduire que c’est un bête oubli.

 

 

 

 

 

 

 

Les espions : on reconnaît les langues, à peine, mais c’est tout. On peut bien sûr pousser le sentiment d’appartenance à telle ou telle culture en traduisant son pseudo, mais peut-être y’a-t-il un message subliminal…mais bon, rien à faire. On pige pas. Transcrivez en chiffres, prenez les premières lettres de chaque mot, rien à faire.

 

 

 

 

 

Les suivistes : lequel des trois à lancé la mode? Oh, regardez, les vilains geeks! Mais attention, ceux-là sont en passe de lancer une mode. Effectivement, on a tous une espèce de "figure de style typographique" qui nous permet de nous démarquer des bêtes pseudos-prénoms. On peut aussi suivre ces exemples…mais ou est l’originalité me direz-vous?

 

 

 

 

 

 

 

 

Les inconnus : riri, fifi et loulou. Ils traînent en bas de votre liste. Vous ne savez plus qui ils sont et même plus comment ils se sont retrouvés là mais on les garde, pour avoir ce sentiment d’avoir toujours plus de contacts.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais bon, une fête inutile pour certains, déprimante pour d’autres met tout le monde d’accord. On a le dix de coeur en seulement 7 pseudos! Vous remarquerez que certains pratiquent l’autosatisfaction. (Hé, regardez mieux avant de penser à n’importe quoi…)

 

 

 

 

Force est de constater, qu’une fois de plus, j’étais hors sujet. 

 

 

Posted in Non classé | 9 Comments

Jeux Et Désolation

FAUX (adj., adv. et subst.) : « Qui est contraire à la vérité, ou qui contredit l’existence de quelque chose. » 

JETON (subst. masc.) : « Pièce plate (de métal ou d’une autre matière), le plus souvent ronde, utilisée autrefois pour compter. »

 

 Mâtin ! Hourra ! Youpie ! Chers amis, quelle joie de vous revoir ! Tant qu’on y est, bonne année et bonnes vacances ! Vive le sens des convenances!

 

Oui. Vous n’y croyez pas mais c’est pourtant vrai : je poste un billet, après un semestre de … rien. Peut-être pas le dernier… J’ai profité de cette période pour acquérir le sacro-saint satellite, mon expérience télévisuelle n’en fut que enrichie. Enfin les bonnes séries accessibles légalement, les films récents qu’on enregistre l’air de rien etc etc. Mais nouvelles chaînes signifies nouvelles attentes…et une chaîne relativement récente à rapidement attiré mon attention. Wow…dire que j’étais prévenu.

Rien qu’en regardant cette magnifique photo, on la sent de loin la bonne vieille arnaque bien de chez nous. 

 

 

 

Jeux Et Télévision est une chaîne de groupe TF1. Vous savez, la chaîne là qui persiste à diffuser des émissions de classement d’humoristes et de chansons nulles le samedi soir. Et qui devient un tatillon partiale dans cette période de campagne électorale. Bref : le programme phare de cette magnifique chaîne, entre deux rediffusions de l’académie des neufs (… ?) c’est la Call-TV, fondée sur cette magnifique chaîne qu’est RTL9, d’où la capture d’écran.  

 

Aaaah ! Et là vous tiltez. Ca vous DIT quelque chose. Il y a comme un parfum de scandale qui s’annonce. Mais étant un parfait béotien, je vous restitue cette expérience hors du commun telle quelle.  

 Devant mes yeux ébahis démarre une émission nommée « pop-up ». Je me rendrais bientôt compte qu’elle s’avérerait aussi énervante que ces publicités insupportables sur le net !  

 Dans un décor tout simple, style sitcom pas géniale, une animatrice à l’accent inimitable commence à parler. Parler, parler, parler, sans arrêt. Elle a la bougeotte, la bougre. Elle nous inviter à gagner de l’argent. Pourquoi pas. Et derrière, une musique house-tuning-techno à la limite de…la musique. Je saisis mon canard télé pour confirmer l’horrible sentiment qui me vient à l’esprit : l’émission dure effectivement trois heures !…

 Et quel est le but de ce truc ? En l’occurrence, l’animatrice lançait une énigme : « trouver des noms de lieux se terminant par « rie » … c’est dire si c’est précis. Les gus ont 2 minutes pour téléphoner, pour ne pas trouver les solutions pré-enrengistrèes bien réfléchies. Des fois, certains appellent par hasard, d’autres sont tout simplement dingues. Et quand c’est gagné, youpie, 75 Euros pour le pigeon et on double les gains. Bref, pas très très honnête tout ça. Après une petite recherche, on découvre que l’émission est délocalisée en Europe de l’est…d’où les présentatrices castées sur place et le pognon que se fait la chaîne…

 

 

  …ce qui nous ramène à notre sujet, c’est-à-dire l’émission en elle-même. Les questions sont tellement alambiquées et le direct tellement long que les anmatrices en question sont contraintes de…parler, de meubler, de dire n’importe quoi. Et passé la première demi heure ou on rappelle le numéro à composer, qu’on motive ses troupes pour trouver des réponses, le vide s’installe. Une symbiose s’établit entre le téléspectateur et le présentateur qui se débat à passer du coq à l’ane, pour passer le temps. On en compatirais presque. Presque. Mais non, on reste comme hypnotisès devant. Ou plutôt devrais-je dire fascinés. Ne serait-ce que pour voir notre cobaye call-tvesque patiner. Peut-être est-ce, encore une fois, un vieux réflexe pervers.

 

 Une variante amusante : la call TV … de nuit. Les jeux sont plutôt adaptès à un public… en quête de sensations fortes, et l’animatrice est prévenue. Bizarrement, son décolleté est plus large, comme si il était moins boutonné. Bizzare, bizarre. Ah, c’est peut-être pour ça le logo -16. Un discours redondant explicite reste redondant.

Mais au moins, on relativise. On a plus honte de regarder ce qu’on jugeait inintéressant avant. La morale de cette histoire : le télé-achat, c’est pas si mal finalement.

Pour ceux que ça intéresse, voici la vie sexuelle de Ken et Barbie révélée…un grand moment de solitude.

http://www.youtube.com/watch?v=tWbZ8XcCpR4

  Et un exemple de … manque de rigueur de la régie quand les candidats arrivent à donner une bonne réponse. C’est dire…  

 

 http://www.youtube.com/watch?v=pViTy423ZYY

PS : Si vous vous ennuyer vraiment, mais alors vraiment, vous pouvez compter les phrases de moins de dix mots dans ces quelques lignes. Bon jeu! 😉

 

 

 

Posted in Non classé | 1 Comment