Monthly Archives: août 2006

Massacre à la VF

 SACRILÈGE (n.m.) : "Profanation de ce qui est sacré"

Ma soirée télé d’hier à soulevé une grande question.

 

Bien sûr, tels 5,5 millions de spectateurs pour 25% de PDM (pas mal pour M6!) je me suis vautré devant Prison Break. C’est une des rares séries que j’ai attendu de visionner en toute légalité. Aujourd’hui je n’écris pas pour l’évaluer mais pour établir un constat…

 

Car un détail a failli faire fiche en l’air tout le reste. Ouuuui oui oui vous le voyez venir, ça vous a sauté aux yeux aussi. La version française a massacré ces trois épisodes (d’excellentes qualité au demeurant) sur plusieurs points. On y retrouve le problème de synchronisation labiale qui laisse une traduction franchouillarde et des voix ne correspondant pas franchement aux acteurs originaux.

 

Mais le blasphème du jour, il est dû au générique. M6 (les vilains!!) ont changé la musique sirupeuse, stressante (dans 10 jours dans la chronique du même nom) par un espèce de faux rap de…Faf la rage (je veux pas faire du délit de faciès mais là ça commençait mal…) soit.

 

Mais ça ne colle pas du tout, ça rend même une intro nommée aux Emmys Awards pathétique! Mais bon, passons l’aspect moche du truc, car n’y aurait-il pas un autre commercial? Avant tout, la justification de M6 : "c’est un moyen artistique de promouvoir la série, de la rendre plus accessible" promouvoir la série, ou la BO? Quel est le rapport? C’est dénaturer, c’est tout. On parie que dans deux semaines, dans une série de pub entre deux épisodes, on voit le clip du single accompagné du commentaire "En vente demain, le single de Prison Break, la série choc de M6" ce n’est qu’un détail mais il prouve une diffusion un peu audacieuse peut attirer du pognon.

 

Tant pis. Savourez cette superbe série mais…zappez le générique si ce n’est pas déjà spontané. ^^

 

 

Posted in Non classé | Leave a comment

Intelligent MAIS décadent

NON-CONFORMISTE, (adj. subst.) : "Personne qui refuse les normes sociales, morales, intellectuelles, esthétiques de son époque."

 "Vous savez ce qu’il y a de mieux finalement dans l’enfance ? C’est qu’à un moment donné, ça se termine !

"
  

Les bonnes séries comiques américaines sont rares. Vraiment rares. Bien entendu, on a tous vu des épisodes de Notre Belle Famille ou d’Une Nounou d’Enfer, ou l’on rigolait doucement, mais ça c’était dans les années 90. Très gentil, très convenu, désespérément puritain. Les membres discutent autour du canapé "élément récurrent", sortent une réplique qui font mouche, et là : rires.  Aujourd’hui, les séries un peu nunuches subsistent. Maaaaais!

 Avec le nouveau millénaire est arrivé, tel Zorro sur son cheval diesel, LA série comique révolutionnaire. Enfin…plutôt subversive. Anti-puritaniste. Bref. Elle change. Un petit descriptif? Allez, on se fait bien plaisir.

 La famille… (Bah oui, z’ont pas de nom de famille ces cons là) est du genre cosmopolite. Y’a Lois, la mère despotique voire tyrannique et Hal le dingue de base. Ces deux là sont…comme qui diraient très fertiles! Les enfants, de haut en bas : Francis, l’aîné turbulent envoyé moisir à l’école militaire, Reese, le crétin fini, Malcolm le surdoué ( 165 de QI, oui monsieur ) mais un poil égocentrique (il me rappelle quelqu’un?) Dewey le petit malin manipulateur. La série, du moins au début, est centrée sur Malcolm, qui raconte son quotidien de "tête d’ampoule», après la série se classifie, sans pour autant perdre en saveur.  

 

  Bon, et à part ça? Cette série change des autres car elle est drôle, tout simplement. Bon, argumentons. Déjà, fini les bons sentiments, les situations classiques. Tout le monde il est pas gentil. PAS de rires pré-enrengistrès (ça fait un bien fou) donc un accompagnement musical soigné…très soigné. Pas facile de caser des bonnes scènes sur Abba ou FatboySlim. Bah si. Et elle n’est pas tournée en public, on ne vous oblige donc pas à rire.  

  De multiples décors (on décolle enfin de ce foutu canapé!), et surtout, surtout, un humour politiquement incorrect. Mais qu’est-ce qu’on se poile…et en plus on va à contre-courant, on vas presque dans le nihilisme. Si, si. Mais qu’est-ce qu’on se poile. Le must, c’est qu’elle peut se targuer d’être une critique de la middle class américaine…bref des Simpsons en chair et en os. Mais est-ce que Homer essaie de faire la course à défier un pro de la marche athlétique? Je crois pas. Parce que dans Malcolm, les scénaristes sont aussi dingues que leurs personnages et ne sont jamais à courts de bonnes idées, ou d’exercices de styles (l’épisode Pile et Face est excellentissime) Le schéma d’un épisode est souvent le même : chaque perso à sa trame, sa storyline, et suivent leurs aventures dans leur famille bête et méchante.  

 Bref, une comédie à QI élevé, et peut-être la meilleure. Malcolm transcende et réinvente le genre. A voir sur Paris Première tout les jours, et M6 ne saurait tarder à diffuser l’intégrale quotidiennement.

 Maintenant, trois épisodes pris au hasard dans la saison 6 (sur 7. On les voit grandir sur le fil, mais ils gagnent 7 ans sur la série quand même, et ça se voit)

 http://www.dailymotion.com/visited/search/malcolm/video/x7vd3_malcolm-kitty-le-retour

http://www.dailymotion.com/visited/search/malcolm/video/x7brg_malcolm-la-jambe-de-grand-mere

http://www.dailymotion.com/visited/search/malcolm/video/x7cxk_malcolm-devine-qui-vient-dormir

 

 

 

 

 

Posted in Non classé | Leave a comment

Et voici…les lapins crétins

CRÉTINISME (subst. masc.) : "État pathologique, caractérisé par une diminution ou une absence totale des facultés intellectuelles, une dégénérescence physique"

Allez, la rentrée est proche, on stresse, il est l’heure de titiller nos chères zygomatiques, sans qui on ne serait rien !  

 

Vers novembre sort la prochaine console de salon de Nintendo, la Wii. Là, je ne vous apprends rien. Le studio français Ubisoft (il sont beaux et grands, mais là je suis payé pour le dire) développe actuellement deux jeux qui sortiront sur ce support. Le premier, Red Steel, fera partie du line-up de départ de la console. Bien qu’adulé parla presse, il reste très peu médiatisé.

 Le second est bien plus attendu, il s’agit bien sûr de Rayman 4 (qui sera un party-game et non un jeu de plate-forme, n’en déplaise aux puriste) et pour ce jeu-là, ils assurent sur la promo. Ci-joint le début d’une peut-être longue série…

 Mais va peut-être falloir placer le contexte. Bizarrement sous-titré Rayman contre les lapins crétins (le titre de l’article, personne ne reconnaît le dessin animé ?) il met en scène des espèces de bestioles pelucheuses déjantée…bien propres à l’univers du principal protagoniste. Mais voyez plutôt. (Désolé pour les petits débits, il se reconnaîtront. :P)

 

 

 

 


Bunnies can’t play football
Vidéo envoyée par ubi


Rayman Raving Rabbids
Vidéo envoyée par Gamebe


Rayman Raving Rabbids
Vidéo envoyée par Gamebe


Bunnies can’t Close Doors
Vidéo envoyée par GenSeirinKokoro

Posted in Non classé | 2 Comments

Goood mooorning braaasil!

MATRAQUAGE : (s. masc.) : "Campagne intensive et insistante visant à imposer un message, un nom, etc. à l’attention du public ou du consommateur. Matraquage idéologique, publicitaire, psychologique.

Youpla boum! 20é article, je bat tout mes records! D’habitude, je ne garde pas un truc aussi longtemps.

 Bonjour! Ou plutot bonsoir! Car il fait nuit. C’est fou, j’ai l’impression d’être plus lucide de jour en jour…

 Je reviens d’un bien beau pays, vous savez, celui avec le footballeur célèbre dont le nom est le même qu’une catégorie de tomates en boîte. C’est pas bien clair…disons celui qu’on a vaincu contre toutes attentes en quart de finale y’a deux mois. Vous avez reconnu? Bande de chauvins!!

 J’y ai vu des choses fantastiques, j’ai été aussi l’acteur de situations cocasses, enfin bon je suis un vrai cliché ambulant. MAIS! Pour ne pas déroger à la rubrique – principale – de cette adresse web – je vais parler un peu de la TV étrangère, en l’occurrence brésilienne.

 Le huitième art souffre encore de quelques clichés…genre abrutissant, partial, proute. Et comme on ne peut juger quelque chose dans sa globalité (philosophie stoïcienne, wé wé j’me la pète) et bien OUI, c’est vrai. Mais la bonne T.V française n’est pas si mal finalement. Il y a pire que Dechavanne qui reprends la rue de la fortune. Si, si. La bas, il sont déjà en campagne électorale…vous saviez que le mot portugais pour campagne électorale est propaganda? Nan, ça veut rien dire, je l’admets.

  Mais le fait est là : une série, une émission …ou même un dessin animé est coupé au minimum quatre fois par la pub. Et quelle pub!! Longues, répétitives, abusives…souvent deux fois la même diffusée avant la reprise. D’un autre coté là-bas, O Globo est un empire qui possède tout, dont la télé, un peu comme la Rai mais en moins pire. Et là-bas, elle affiche des positions politiques légèrement préconçues. Mais bon, il y a la telenovela pour adoucir le tout. Trois heures à la Plus belle la vie ou les gentils gagnent à la fin, trouvent l’amour, et puis pourquoi pas mettent les méchants marginaux en déroute, à la faillite, à la porte, bref ils perdent. Et tout le monde est content. C’est un principe idéaliste populaire, bien sûr, mais je préfère les séries américaines immorales!

 Mais bon, il y a toujours pire, les jeux des chaînes italiennes, ou on amplifie une très bête partie de morpion à des majorettes à chaque ligne effectuée…mais ça ce sera une autre fois, et sous un autre régime politique. Aaah mais non, maintenant y’a Prodi. Oups!

 

 

 

Posted in Non classé | 1 Comment

Chronique des génériques

 AVANT-GOÛT (s.m.) : "Le goût qu’on a par avance de quelque chose d’agréable."

De retouuur (de façon très relative puisque je m’envole dès demain pour le Brésil) je vais commencer une série d’articles consacrés aux génériques…de séries. Réjouissez-vous. La monotonie du quotidien aoûtien est désormais rompue.  Donc! Le truc génial avec les génériques, c’est que ils représentent un avant-goût parfait de se qui va suivre. Ici donc, les présentations en images des séries que j’ai abordées, ou que j’aborderai un jour ou l’autre. Conventionnel, classique, original, etc. C’est parti.

  MALCOLM : Fourre-tout décalé, délirant et déluré

 Complètement déstructuré, nasillard, bordélique, en voilà un que j’adore, tout autant que la série qu’elle introduit. Fouillis au montage frénétique, il mêle courts extraits avec des images de vieux films américains (les puristes reconnaîtrons La petite Boutique des horreurs et le Chocs des Titans) ainsi que des images qui n’ont rien à faire là (un skieur en feu!) et notamment ce magnifique match de boxe ou l’un des combattants met une rouste à l’arbitre. Enjoy. 


Générique malcolm saison 4-7
Vidéo envoyée par Benji3ieme

HUFF : Métaphore cérébrale

Cette série met en scène un psychanalyste qui va se remettre en question après le suicide, devant ses yeux, d’un de ses patients….la thématique est donc "dans la tête du héros" et c’est sacrément bien foutu. Comment imager un cerveau, avec les idées qu’il véhicule, tout ça avec une personnalité bien propre (mais bien entachée, comprenne qui pourra) ? Avec des zolies images usuelles (un accouchement, une cigarette, des lèvres pulpeuses, les proches) mais aussi une interprétation du subconscient (dixit les Magritte) et tout ça derrière une musique…tout aussi conceptuelle. C’est par là.

 

 

 


générique huff
Vidéo envoyée par Benji3ieme

LOST : Sobre et efficace
Bien moins recherché, extrêment court, super minimaliste. Mais terriblement accrocheur! Un très bon rapport sobriété/qualité.


générique lost
Vidéo envoyée par Benji3ieme

C’est tout. A bientôt pour de nouvelles aventures.
Posted in Non classé | Leave a comment